qui mentQui ment ? de Karen McManus

Editions : Nathan

460 pages

Paru le 22 Mars 2018

Aperçu : Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l'élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle...

Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n'est pas accidentelle. Dès lors qu'un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d'eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre.

Ce qui est sûr, c'est qu'ils ont tous quelque chose à cacher...

 

 

Mon commentaire général : J’adore jouer au Cluedo !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « C’est une histoire incroyable : quatre lycéens en vue, plutôt séduisants, tous soumis à une enquête pour meurtre. Et aucun n’est ce qu’il semble être. » (p. 238)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Attention roman addictif !

Tout est fait pour que tu te prêtes toi aussi à cette enquête où comme dirait le fameux Dr. House « tout le monde ment ». Et ça démarre très fort. Au tout début du livre, cinq lycéens se retrouvent collés pour un motif incompréhensible. Et l’un d’entre eux, celui qui dirige l’application des potins du lycée, n’en ressortira pas vivant. Accident ou meurtre ? Sachant que des secrets concernant les quatre autres devaient être révélés le lendemain, qui avait le plus intérêt à faire taire le fauteur de troubles ?

Alternant les points de vue des quatre suspects, le récit, bien écrit, se lit à cent à l’heure. Chaque protagoniste est différent, même s’ils sont un peu clichés au premier abord : le joueur de baseball, le délinquant, la copine du quaterback et l’intello. Pourtant, au fur et à mesure des pages, ils se révèlent et on apprend à les apprécier. J’avoue que j’ai quand même mes chouchous !

L’idée de l’enquête est tout simplement géniale et très fédératrice. Je me suis retrouvée à échafauder mes propres hypothèses et même si j’ai deviné ce que les personnages souhaitaient cacher un peu vite, j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture.

Mêlant thriller, policier et romance à destination des adolescents, Qui ment ? ne se laissera pas poser avant la dernière ligne.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

C’est vrai que le départ (outre la mort de Simon, qui intervient très vite et qu’on n’attend pas à ce stade si on n’a pas lu le résumé) est assez cliché. On a là tous les personnages typiques des romans YA :  l’intello qui ne pense qu’à sa future fac (Bronwyn), le délinquant au cœur sensible (Nate), le sportif bien sous tout rapport (Cooper) et la jeune fille populaire (Addy). Pourtant, au fur et à mesure des pages, le vernis s’effrite : Bronwyn a triché pour ne pas décevoir ses parents et intégrer Yale, Nate vend de la drogue pour subvenir aux besoins de sa famille dévastée par le départ de sa mère, Cooper cache son homosexualité et Addy a trompé son petit ami pas-si-parfait.

Certains secrets se devinent assez facilement, celui de Cooper ou la mise en scène orchestrée par Simon pour se suicider (qui d’autre aurait pu mettre l’huile d’arachide ? Et puis lé début m’a paru un peu surjoué par le jeune homme). L’implication de Janae et Jake m’a vraiment surprise, comme quoi l’autrice en a sous la pédale !

Pourtant, cela ne m’a pas dérangée, peut-être parce que le but, bien que présenté ainsi, n’est pas vraiment de trouver le meurtrier. C’est surtout de dévoiler ces secrets qui les empêchent d’être aux-même et de vivre leur vie. Bronwyn n’est pas parfaite, et ce n’est pas grave. Nate a le droit de ressentir des sentiments et n’a pas à assumer les défaillances de son père. Addy n’a pas besoin d’un petit ami pour exister. Cooper a le droit d’aimer qui il veut. En révélant leurs secrets les plus profonds, chacun n’a plus d’autre choix que de montrer au monde qui il est vraiment, de s’assumer et de s’accepter. C’est ce chemin qui compte. C’est la seule façon pour eux d’être heureux.

Et ils le deviennent.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Selon toi, qui a tué Simon ?

Dis-le moi en commentaire.