Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Cooper Training. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Julian (tome 1).

 

cooper training T2Cooper training, tome 2 : Calvin de Maloria Cassis

Editions : Hugo Roman collection New Romance

357 pages

Paru le 9 Mai 2019

Aperçu : Les galères semblent s’enchaîner pour Erin, jeune maman célibataire. Malgré toute sa bonne volonté, c’est grâce au soutien de sa sœur et à son poste de vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter qu’elle parvient tout juste à joindre les deux bouts.

De son côté, Calvin, l’aîné de la fratrie Cooper, semble très bien mener sa barque. Directeur d’une salle de sport, papa d’une adorable petite fille et séducteur né, il est immédiatement sensible aux charmes d’Erin.

Ils sont d’accord sur un point : du fait de leur emploi du temps respectif chargé, leur relation ne peut être que charnelle. Elle leur servira donc d’exutoire et apportera à Erin l'équilibre qui semblait lui manquer.

Celui-ci se fragilise néanmoins quand l’ex petit-ami d’Erin refait surface. Tout aussi déstabilisé qu’elle, Calvin dévoile une nouvelle facette de sa personnalité, bien plus sombre, qu’Erin ignorait jusqu’alors. Est-il réellement l’homme qu’il prétend être ?

Mon commentaire général : c'est sportif!

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Suis-je prête à me remettre en couple et à prendre le risque de tout perdre à nouveau ? » (p.169)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Comme j’avais apprécié le premier tome de cette série, Julian, basée sur l’attirance des opposés, c’est avec grand plaisir que je me suis lancée dans sa suite consacrée aux frère et sœur des personnages principaux du premier tome.

Erin et Calvin ne sont pas inconnus pour le lecteur puisqu’on les avait déjà croisés dans le premier tome. Ils sont cette fois-ci sur le devant de la scène, entraînés dans leur propre romance.

Si j’aime toujours autant la plume de Maloria Cassis, très fluide, j’ai un peu moins aimé ce deuxième tome, que j’ai trouvé plus proche des romances habituelles alors que le premier volet avait la particularité de sortir des sentiers battus de par l’animosité qu’Amy et Julian se portent au départ. Même si on sait d’avance où va aller leur histoire (c’est pour cette raison qu’on choisit une romance), j’aurais préféré qu’Erin et Calvin se résistent un peu plus au lieu de se tomber dans les bras dès le prologue. L’intrigue est donc plus plate et va droit au sexe, ne laissant pas beaucoup de place au suspense.

Il y a pourtant des efforts faits au niveau de la construction des personnages. Erin et Calvin sont tous les deux parents solo, ce qui change l’ordre de leurs priorités par rapport aux personnages standard des New Romances. Cela en fait une romance très ancrée dans le quotidien, ultra-contemporaine, et c’est un vrai plus. Tout comme le fait d’encourager à s’assumer, à montrer sa vraie personnalité et à affronter les problèmes.

J’en ressors donc mitigée parce que j’ai aimé que le roman mette en scène monsieur et madame tout le monde, des personnes avec des problèmes universels et qui ne roulent pas sur l’or, mais je regrette le manque d’originalité de la romance.

Je continuerai tout de même à lire les romans de Maloria Cassis, dont j’aime beaucoup la plume, et qui sait imaginer des personnages proches de nous et si attachants.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ma grosse déception concernant ce tome, c’est le fait que le sexe soit directement au cœur du roman. On commence par ça dès le prologue, Erin et Calvin se parlant à peine, et c’est un peu pareil tout le long du roman. Ils ne se voient que pour le sexe et échangent finalement peu, ce qui fausse la naissance des sentiments que l’on pourrait croire dus à l’excès d’endorphines et non à une réelle appréciation de leurs personnalités. D’ailleurs, j’ai bien du mal à cerner Calvin, ce qu’il pense, ce qu’il aime, tout simplement parce qu’il n’en parle pas avec Erin et que le roman est raconté de son point de vue à elle.

D’ailleurs, j’ai aussi eu du mal à percevoir ses sentiments pour Calvin, alors que j’ai bien perçu son attirance sexuelle. On parle beaucoup de son physique musclé, qu’il est beau, moins de ce qu’il lui fait ressentir au-delà du sexe. Typiquement, dans le premier tome, j’avais bien compris que ce qu’Amy ressentait pour Julian était un mélange d’amour et de haine/mépris. Ici, je ne saurais pas vraiment le dire.

La romance en tant que telle m’a donc un peu frustrée, et je n’ai pas non plus trouvé mon compte dans les intrigues secondaires. Si j’ai apprécié celle tournant autour du nouveau job d’Erin (qui montre qu’avec de bonnes idées et un peu de volonté, les rêves sont à notre portée), je n’ai pas vraiment compris l’utilité de Nick. Il n’y a pas de menace venant du papa de Léon, il veut juste connaître son fils, sans l’accaparer, sans jamais remettre en question l’éducation d’Erin. C’est juste un élément de plus qui s’inscrit sur la liste, mais sans prendre une réelle importance (alors qu’il aurait pu apporter de la tension dramatique).

Je suppose au vu de la fin qu’il y aura un troisième tome concernant Harry (et Maddie ?). Je ne connais pas du tout ce troisième Cooper et j’aimerais beaucoup le découvrir.

 

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu connaître Erin et Calvin?

Dis-le moi en commentaire.