Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Black Riders. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Glitter girl (tome 1).

 

girl crushBlack riders, tome 2 : Girl crush de C.J.Ronnie

Editions : Hugo poche collection New Romance

736 pages

Paru le 14 Février 2019

Aperçu : La menace plane sur les Black Riders. Et si le danger venait de l'intérieur ?

À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell's Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n'a pas dit son dernier mot et qu'il pourrait préparer une attaque d'envergure à leur encontre.

Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu'il le protègerait envers et contre tout mais Keira, l'assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d'un mauvais œil qu'il puisse être élevé au sein d'un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu'elle a tort, alors que le club s'apprête à entrer en guerre contre les Hell's Eagles ?

De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l'été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n'est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ?

Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?

Mon commentaire général : comme un long road trip…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « L’heure de la vengeance a sonné pour nous. » (p.41)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Si on se rappelle bien, j’avais éprouvé une irrésistible addiction pour le premier tome de cette série originale pour son immersion chez les bikers et je n’ai pas hésité une seconde à me plonger dans la suite.

J’apprécie toujours autant la plume de C.J.Ronnie, très agréable, ainsi que sa manière de concevoir les personnages, tout en nuances.

Girl Crush se déroule dans le même univers que Glitter girl mais en mettant en avant des personnages que l’on avait déjà croisé dans le premier tome : Brandon, le meilleur ami de Hayley, et Pops, le président des Black Riders. Le récit reprend environ deux mois après l’enlèvement de Hayley et Brandon par les Eagles et traite les conséquences de cette agression. Brandon a été gravement blessé, il ne pourra plus jouer au football, et commence à développer une résistance à ses médicaments pour les fortes migraines résultantes de sa commotion cérébrale, faisant ressortir sa colère à l’égard des bikers et de sa meilleure amie. Du côté des motards, il est indispensable de se venger des Eagles, qui s’en sont pris à la régulière d’un de leurs frères. Or, la vengeance peut amener très loin, beaucoup plus loin que ce qu’on imaginait.

Contrairement au premier tome, la romance, bien que présente pour les deux personnages mis en lumière, n’est pas au centre du récit. Il est surtout question de reconstruction après un traumatisme mais aussi de remettre en question ses choix de vie. Brandon et Pops, bien que tout les oppose, ont en commun le fait de se trouver à un carrefour de leur vie : des décisions, parfois graves, doivent être prises, et cela pourrait avoir des conséquences dramatiques sur leur entourage.

Je voudrais aussi saluer l’abondance de détails concernant l’univers des motards, que je ne connais pas du tout, et que l’autrice m’a appris à mieux comprendre. On sent qu’elle a bien travaillé son sujet et ça permet une réelle immersion des lecteurs.

Pourtant, malgré tous ces points positifs, je me suis globalement ennuyée. Il y a beaucoup de longueurs, des centaines de pages pendant lesquelles les intrigues entremêlées n’avancent pas, ce qui fait paraître le temps bien long quand on n’arrive pas à se sentir proche des narrateurs, comme ce fut le cas pour moi. J’ai trouvé Brandon un peu lisse et Pops très sexiste, même si c’est son univers qui veut ça.

En conséquence, je ne suis pas sûre de continuer cette série, mais je reconnais quand même l’énorme travail accompli par l’autrice pour proposer un roman qui sort des sentiers battus et qui n’a pas peur d’évoquer la violence quand c’est nécessaire.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Même si la romance entre Hayley, la jeune fille qui cache un lourd secret, et Jace, le biker au grand cœur, n’avait rien d’original, le fait d’entraîner le lecteur dans un nouvel univers faisait son petit effet.

Dans Girl Crush, l’univers est pourtant davantage développé, du fait de le voir avec les yeux de Pops dont c’est toute la vie. Il lui faudra manquer de perdre un enfant, voir un de ses jeunes prospect mourir sous ses yeux et être obligé de renvoyer la femme qu’il aime pour qu’il décide de quitter le club qui l’a fait devenir quelqu’un qu’on respecte. Pourtant, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à lui, qui incarne à lui seul la société patriarcale. Les filles, pardon « les brebis » ne sont pas grand-chose à ses yeux, et en tant que femme, je ne peux pas cautionner un tel comportement. Personne ne lui dit jamais que son attitude est dépassée, même pas Keira qui finit par lui tomber dans les bras

Pour Brandon, mon sentiment est différent. J’ai compris sa colère, son addiction, le fait qu’il doive tirer un trait sur ses projets passés et qu’il mette tout cela sur le dos des bikers et d’Hayley, sans qui il n’aurait jamais connu un tel drame. J’aurais juste voulu le ressentir avec lui. Ses émotions sont restées superficielles pour moi et c’est dommage.

Dans tout cela, celui qui a attiré mon attention, c’est Splinter dont la personnalité est complètement intrigante. Si le prochain tome lui est consacré, il se pourrait que je lise la suite, en espérant un tome sans longueurs superflues.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Veux-tu remonter en selle ?

Dis-le moi en commentaire.