when it's realWhen it’s real de Erin Watt

Editions : Hugo Roman collection New Way

380 pages

Paru le 4 octobre 2018

Aperçu : Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout... un caractère bien trempé ! À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d'exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu'il a changé... C'est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande sœur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille " normale ". La preuve : elle n'aurait jamais accepté cette mission si sa famille n'avait pas des soucis d'argent. Elle n'a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d'Hollywood sont loin de lui déplaire. Mais en ce qui concerne Oakley, c'est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n'est pas comme s'ils allaient vraiment craquer l'un pour l'autre dans la vraie vie ! N'est-ce pas ?

Mon commentaire général : Sympa…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Rien de plus difficile que de se tenir à distance de quelqu’un avec qui on doit faire semblant de sortir. » (p.249)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Qui n’a jamais rêvé de rencontrer sa célébrité préférée ? Et si on te proposait carrément de faire semblant de sortir avec cette célébrité ? Voire même de te payer pour ça !

C’est le contrat que se voit proposer Vaughn, une jeune fille de 17 ans mûre avant l’âge depuis que ses parents sont décédés et les ont laissés seuls sa grande sœur et ses deux petits frères. Seulement Oakley Ford, star de la chanson, n’est pas facile à vivre… Si Vaughn est là pour améliorer son image publique en le montrant assagi auprès d’une jeune fille normale, sa vie personnelle s’en trouve aussi bouleversée. Et puis à force de faire semblant, il est facile de se laisser prendre au jeu

Grâce à une plume très agréable, le duo d’autrice qui se cache sous le pseudonyme d’Erin Watt nous propose un roman qui se lit bien, même si quelques longueurs plombent un peu le récit.

Le roman s’intéresse de plus de très près au processus créatif : on assiste à la naissance de chansons, aux angoisses de l’artiste, à tout le travail qui se cache derrière des mélodies d’à peine quelques minutes. On voit aussi la vie de ces personnes si célèbres qu’elles ne peuvent pas sortir sans provoquer d’émeutes, et la solitude masquée par les sourires. Les autrices n’ont pas oublié de parler de l’importance des réseaux sociaux et de l’image publique, en nous rappelant de ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on lit sur la toile. Nous voilà prévenus !

De plus, la romance se construit lentement. D’ailleurs les deux protagonistes ne sont pas loin de se détester au début du récit, et il leur faudra une certaine dose d’abnégation pour passer outre leurs préjugés. Pas d’insta-love donc, et pas de scène érotique non plus : c’est un roman de la collection New Way, donc du Young Adult, ce qui conviendra parfaitement au public adolescent auquel s’adresse ce livre.

J’ai donc plutôt bien aimé… mais sans plus. En fait, il m’a manqué ce petit quelque chose en plus qui fait que je me souviendrai de ce livre en particulier parmi mes nombreuses lectures. Je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher aux personnages. A Vaughn parce qu’elle est un peu trop lisse. A Oakley parce qu’il est un peu cliché. Aux personnages secondaires parce qu’ils sont justement secondaires.

Ce roman m’a énormément fait penser à Follow me back, pour l’utilisation des réseaux sociaux notamment, mais j’ai largement préféré ce dernier qui comportait une intensité dramatique qui manque justement à When it’s real.

Ceci dit, au vu des notes excellentes que récolte When it’s real sur les différentes bibliothèques en ligne, mon avis semble plutôt isolé, donc je t’invite à te faire ta propre opinion si ce roman t’intéresse. Après tout, heureusement qu’on n’aime pas tous la même chose, le monde serait bien uniforme sinon !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si tu as lu ce livre, as-tu pensé à Justin Bieber dans les descriptions d’Oakley Ford ? Il me semble avoir reconnu dans la vie du personnage fictif des faits réellement arrivés au chanteur canadien, ce qui a peut-être inconsciemment provoqué ma distance vis-à-vis d’Oakley. Je ne suis pas vraiment fan de Justin, même si j’aime bien certaines de ses chansons…

Quant à Vaughn, malgré la difficulté de sa vie, je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à elle. Le fait de choisir une jeune fille ordinaire est pourtant un bon point pour aider à l’identification des lecteurs. Elle est comme eux, il est donc facile de se projeter. Pourtant, il m’a justement manqué des aspérités pour me raccrocher à elle. C’est une gentille fille, qui n’a pas de défauts, pas de côté sombre. Elle n’a rien de spécial, donc pas de signe distinctif pour marquer les esprits. Ou alors, c’est son jeune âge qui fait que je me suis sentie trop loin d’elle, même s’il m’est déjà arrivé de me reconnaître dans certaines héroïnes adolescentes… Je ne sais pas vraiment mettre le doigt sur ce qui fait que Vaughn ne me parle pas, mais cela n’a pas aidé à m’immerger dans le roman.

J’imagine que certains personnages nous attirent et d’autres pas.

Le souci, c’est qu’ici, le roman repose entièrement sur les épaules de Vaughn et Oakley et que leur romance est au centre de la scène. Il faut dire qu’en dehors de ça, il ne se passe pas grand-chose et du coup, je me suis sentie un peu spectatrice de ma lecture.

Je sais tout de même reconnaitre un roman agréable quand j’en ai un dans les mains, et c’est ici le cas. C’est juste qu’il ne m’a pas convenu ou que ce n’était pas le moment pour moi.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu rencontrer une star?

Dis-le moi en commentaire.