Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Les ombres de Julia. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur La fille de la noyée (tome 1).

 

les ombres de julia T2Les ombres de Julia, tome 2 : La créature intérieure de Catherine Egan

Editions : Milan

490 pages

Paru le 9 Janvier 2019

Aperçu : Julia et un groupe hétéroclite de révolutionnaires, de savants et de voleurs ont traversé les océans et les déserts pour arriver dans la ville de Tianshi, où ils espèrent trouver un certain Ko Dan, le seul sorcier capable de défaire le terrible sortilège qui lie le petit Théo à une magie ancienne et destructrice. Le Xianren Cazmir veut cette magie, au prix de la vie de Théo s'il le faut, et, pendant que Julia et ses compagnons cherchent Ko Dan, les assassins de Cazmir les traquent, eux.

Julia, qui s'est juré de protéger Théo, peut gérer le danger. Ce qui l'effraie vraiment se trouve en elle. Son étrange capacité à se rendre invisible a pris une nouvelle tournure, plus inquiétante, à mesure que Julia l'apprivoise et l'explore : elle peut maintenant disparaître si complètement que c'est comme si elle entrait dans un autre monde. Un monde infernal, rempli de créatures difformes qui semblent la reconnaître et la considérer comme l'une des leurs.

Alors, Julia est-elle une fille avec un monstre enfoui en elle ? Ou un monstre ayant pris l'apparence d'une fille ?

Et est-ce si important, tant que ce monstrueux pouvoir lui permet de sauver Théo ?

Mon commentaire général : La magie n'a pas de limites!

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Le don qui m’a toujours rendue fière, comblée de joie, se révèle être le seuil d’un inconnu obscur, vaste et terrifiant. » (p.51)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Encore une magnifique couverture pour cette série ! C’est déjà une première bonne raison pour ajouter cette saga à sa bibliothèque.

La deuxième bonne raison, c’est que ce tome 2 est aussi passionnant que le premier, avec une belle plume, des personnages très bien construits et une intrigue très originale qui se tient parfaitement.

A la fin de La fille de la noyée, nous avions laissé Julia et ses compagnons sur une quête de la plus haute importance : retrouver Ko Dan, le seul sorcier capable d’extraire le Livre de la perturbation du petit Théo, pour la bonne raison que c’est lui qui l’y a mis. Pour cela, nos héros doivent se rendre à Tianshi où nous les retrouvons. Or trouver le sorcier n’est pas si simple qu’il y parait, dans cette ville où la magie est reine et les traditions encore plus. Julia peut tout de même compter sur son pouvoir, qui lui permet de passer inaperçue et récolter les renseignements dont le groupe a besoin, mais son don n’a pas dévoilé toute son étendue. Le danger pourrait même bien venir de ce monde que Julia atteint lorsqu’elle se retire du monde… En tout cas, il est temps de découvrir d’où lui viennent ces capacités…

Le premier bon point de La créature intérieure est de nous faire voyager : nous voici à Tianshi, ville qui rappelle énormément les traditions chinoises, où la magie n’est pas interdite. Cela crée de nouvelles situations et péripéties pour nos personnages qui ne sont pourtant pas en manque de secrets, machinations et trahisons.

L’autre bon point, c’est que sans avancer réellement (ça sera plutôt pour le tome 3…), l’intrigue prend une nouvelle tournure : il s’agit évidemment toujours du petit Théo mais aussi de la politique fraxaise et du don de Julia. C’est d’ailleurs ce dernier aspect qui prend le plus de place : Julia a développé son pouvoir au-delà de ce qu’elle pensait possible et il devient nécessaire de comprendre ce que cela implique puisqu’elle se met en danger de mort chaque fois qu’elle « recule » hors du monde… Toute cette intrigue secondaire permet d’aborder une mythologie magique originale et bienvenue.

Enfin, impossible de ne pas parler de ces personnages, tous si bien travaillés dans leur humanité. Si ça marche si bien, c’est que Catherine Egan a imaginé des héros qui restent avant tout humains, malgré leurs pouvoirs. Ils ressentent intensément, se laissent parfois berner par leurs sentiments, essaient, se trompent parfois mais tout cela reste plausible, ce qu’il faut vraiment notifier dans un roman fantasy !

En tout cas, la suite promet beaucoup, beaucoup d’émotions, et je serai bien évidemment au rendez-vous pour ce final qui s’annonce comme incroyable.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Cela m’avait moins marquée dans le premier tome, peut-être parce que je découvrais avec ravissement le don de Julia, mais ici, c’est nettement plus clair : c’est Julia qui porte le roman sur ses épaules. La plupart des choix de ses compagnons sont liés à elle, ses émotions et à son don.

Cela se voit typiquement dans le choix de Bianka de lui confier Théo alors même que la sorcière n’a pas confiance en elle. S’ils en sont là, c’est bien parce que Julia a enlevé le petit garçon et pourtant Bianka n’hésite pas à remettre la vie de son fils entre les mains de la jeune fille.

Les émotions de Julia sont d’ailleurs omniprésentes, même si elle essaie de les cacher. Ses sentiments contribuent à ce qu’elle est, une jeune fille un peu perdue, qu’on utilise pour son don mais qui est tiraillée entre sa nature, ses émotions et ce pouvoir sombre qui vit en elle. C’est ce qui explique que la romance, bien que présente, ce qui apporte un répit bienvenu dans ce monde assez cruel, ne prend pas toute la place : Julia aime – son frère, Théo, Wyn et Jun – mais elle ne peut pas se laisser aller à ses sentiments.

C’est pourquoi la suite s’annonce passionnante : en enlevant son frère, Cazmir va peut-être pousser Julia à laisser s’exprimer ces sentiments qu’elle tient bien cachés, et qui sait ce que cela réveillera ?

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu voyager à Tianshi?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)