viens on s'aime

Viens, on s’aime de Morgane Moncomble

Editions : Hugo poche collection New Romance

512 pages

Paru le 25 Octobre 2018

Aperçu : L'amour fleurit parfois là où on ne l'attend pas.

Beaucoup s'accordent à dire que l'amitié fille-garçon n'existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu'il n'avait d'yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l'a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d'être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez... mais après tout, il ne s'agit que d'une fois. Rien qu'une.

Pas vrai ?

Mon commentaire général : Quand l’amitié cache l’amour…

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « C’est toujours l’unique condition de Loan. Que ça ne dérape pas. » (p.60)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Viens, on s’aime est le premier roman d’une jeune autrice française et on peut dire que c’est extrêmement prometteur !

L’histoire est celle de Violette, jeune étudiante styliste fantasque, et Loan, pompier taciturne, colocataires et meilleurs amis. Leur amitié fusionnelle ne laisse que peu de place aux autres. Mais il ne s’agit pas d’amour, non ? Loan a encore le cœur brisé par la rupture avec son ex-petite amie et Violette vient de rencontrer quelqu’un. Alors pourquoi Loan se sent-il jaloux de la relation de son amie ? Et pourquoi Violette demande-t-elle à Loan de la débarrasser de son plus gros complexe : sa virginité ? Et si l’amitié n’était qu’un prétexte ?

Voici une jolie romance, centrée sur les émotions et l’amitié, très bien écrite et complètement addictive. Je me suis surprise à y penser quand je ne pouvais pas lire et à attendre avec impatience le moment où j’allais enfin pouvoir reprendre ma lecture. Il faut dire que les personnages sont tous extrêmement attachants, même les personnages secondaires, qu’ils sont décrits avec beaucoup de réalisme, qu’ils possèdent qualités et défauts, comme des personnes normales en fait !

Et c’est ça qui fait que j’ai vraiment accroché avec cette histoire : il est facile de ressentir de l’empathie pour ces personnages qui pourraient être nos amis ou nos voisins de palier !

Si je n’ai pas eu de coup de cœur à proprement parler, c’est que si j’ai vraiment aimé la première moitié, la seconde m’a parue plus longue. Il m’a semblé que les choses trainaient un peu en longueur, que les personnages se créaient tout seul des difficultés qui n’avaient pas lieu d’être.

Cependant, pour un premier roman, c’est tout simplement exceptionnel et je lirai avec beaucoup d’enthousiasme d’autres publications de cette autrice.

D’ailleurs la suite, centrée sur les personnages secondaires de Viens, on s’aime, vient de paraître et je l’ai évidemment ajoutée à ma wish-list !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Dans ce roman, il y a évidemment un évènement qui marque un avant et un après : la perte de la virginité de Violette.

Avant, Violette et Loan se cachent derrière leur amitié pour ne pas reconnaître les sentiments qu’ils éprouvent déjà l’un pour l’autre. Cette amitié n’est qu’une façade, une façon pour eux de passer du temps ensemble sans s’avouer leur amour. Pourtant, tout dans leurs gestes dévoile la profondeur de leurs sentiments, de leurs attentions l’un envers l’autre, de leurs pensées tournées exclusivement vers leur petite bulle. Rien n’est platonique dans cette relation. Pourtant aucun des deux ne veut l’admettre et c’est ça qui est déstabilisant. Loan se reproche probablement sa rupture avec Lucie, qui a été clairvoyante au sujet de leur voisine. Quant à Violette, elle se croit trop différente pour le discret Loan.

Après, c’est la panique. Coucher ensemble les a forcés à reconnaître leur attirance. Pourtant ils luttent encore, sous de faux prétextes : Clément qui n’est pas vraiment à la hauteur, le rôle de Violette dans la rupture de Lucie et Loan… Et j’ai trouvé cette partie assez longue car on aurait dit que Violette et Loan faisaient exprès de se disputer pour ne pas avoir à finir ensemble. Par conséquent mon enthousiasme est un peu retombé.

Ceci dit, j’ai apprécié le fait que cette New Romance faisait la part belle aux émotions et non aux scènes de sexe qui sont peu nombreuses et bien intégrées dans le récit. De plus on évoque très rarement la schizophrénie ou les doubles vies dans la littérature et cela donne encore plus de consistance aux personnages.

Pour une première, j’ai envie de dire un gros bravo à Morgane Moncomble qui prouve ainsi que le talent n’a rien à voir avec l’âge !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Prêt à aimer?

Dis-le moi en commentaire.