Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Sweet Evil. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur La beauté du mal (tome 1).

 

l'insouciance du dangerSweet Evil, tome 2 : L’insouciance du danger de Wendy Higgins

Editions : AdA

456 pages

Paru le 15 Septembre 2014

Aperçu : EMBRASSEZ VOTRE DESTIN

Anna Whitt, fille d'un ange gardien et d'un ange déchu, s'était promis qu'elle n'accomplirait jamais le travail de son père : polluer des âmes. Mais elle avait été bien naïve d'affirmer une telle chose. En fait, il y avait bien des choses au sujet desquelles elle avait été naïve.

Hantée par des démons chuchoteurs, Anna fait tout ce qu'elle peut pour survivre, même si cela signifie embrasser le côté obscur de sa personnalité et mériter la réputation non désirée de fêtarde du lycée. En même temps, Kaidan Rowe, le fils du duc du désir, tiraille son cœur et son âme.

Quand un message perdu et inespéré des anges fait surface, Anna se retrouve à parcourir la planète en compagnie de Kopano, le fils du duc de la colère, afin d'obtenir le soutien des autres Nephilim et de leur donner de l'espoir pour la première fois. Mais il devient rapidement clair qu'aucune des libertés qu'Anna et les autres Neph espèrent gagner ne seront acquises sans combattre. Dans l'attente, Anna et Kaidan doivent mettre de côté leurs différends, surmonter la plus torride des tentations jamais expérimentées et affronter cette question fondamentale : l'amour pour quelqu'un vaut-il la peine de risquer sa propre vie ?

Mon commentaire général : Et ensuite ???

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Nous étions comme des poissons dans des filets, dont on attendait qu’ils fassent le sale boulot des requins ou qu’ils soient mangés par ces derniers. La mer ne présentait aucune possibilité pour nous. Mais ici et maintenant nous avions trouvé un réservoir privé sans un requin en vue. » (Chap. 17)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Ce deuxième tome de la série Sweet Evil se lit encore une fois très facilement. La plume est toujours agréable, les personnages toujours attachants et l’autrice ne ménage encore une fois pas ses protégés !

Nous retrouvons Anna quelques mois après les évènements du premier tome. Celle-ci est devenue une fêtarde invétérée, surtout pour faire bonne figure auprès des Ducs qui la tiennent à l’œil après son comportement au dernier Conseil. Pourtant, malgré les apparences, Anna a toujours le cœur brisé par Kaidan, dont elle n’a plus eu de nouvelles depuis quelques mois. Alors quand une solution se dessine pour exterminer les Ducs, Anna y voit une occasion de tromper sa déprime. Appariée avec Kopano, les voici lancés dans une mission beaucoup plus dangereuse qu’il n’y parait, pour leurs vies et leurs cœurs…

Ce qui est assez contradictoire avec ce roman, c’est qu’il ne se passe au final pas grand-chose et pourtant on ne s’ennuie pas vraiment. Anna prend de l’épaisseur, elle s’affirme dans son rôle, prend des décisions, ce qui est agréable. C’est surtout Kaidan qui m’a manqué car on ne le voit que très peu du fait de la distance qu’il a souhaité instaurer avec Anna.

Au niveau mythologie, il n’y a rien de nouveau non plus et on sent bien que tout va se jouer dans le troisième tome.

Ce deuxième tome fait un peu figure de transition d’un point de vue de l’intrigue principale, même s’il permet de développer largement les sentiments. C’est assez frustrant de ne pas pouvoir t’en dire plus car la majeure partie des évènements marquants pour la suite de l’histoire ont lieu dans la seconde moitié et que je ne voudrais pas te spoiler quoique ce soit afin que tu puisses découvrir les choses par toi-même.

Alors si tu te lances dans cette lecture et que tu as l’impression que ça piétine, accroche-toi, tu auras une belle surprise dans le reste du roman !

Pour ma part, le troisième tome me tend les bras !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

On peut clairement diviser ce tome en deux parties : il y a l’avant et l’après Los Angeles.

Avant, on retrouve une Anna un peu perdue. Entraînée dans des fêtes sans fin, elle n’apprécie pas le rôle qu’on lui demande de jouer et sa gentillesse ne peut s’empêcher de ressurgir. Le rôle qu’elle devra mener dans la guerre qui se profile se précise : c’est elle qui devra mener ses alliés à l’extermination des Ducs, grâce à l’épée angélique. Pourtant, ce n’est clairement pas elle qui tire les ficelles mais son père : c’est lui qui sélectionne ses alliés, lui qui lui dit quand agir et avec qui… Anna sera-t-elle autre chose qu’un porte-épée ?

Toujours dans l’avant, on la voit aussi hésiter quant à ses sentiments envers Kopano, toujours très mesuré et toujours très épris d’elle. J’avoue que j’ai eu peur de leur rapprochement, car Kaidan est clairement mon chouchou, mais je n’aurais pas dû céder à la facilité : Anna ne s’y trompe pas. Kaidan possède un charisme qui déborde des pages et que Kopano ne peut surpasser.

Cela nous mène donc à l’Après.

J’ai adoré ces moments passés à Los Angeles, où Anna et Kaidan s’avouent enfin leurs sentiments et prennent la mesure de ce qui les attend. Une relation dans la clandestinité mais à laquelle ils ne peuvent échapper tant leur amour est grand. J’ai aussi apprécié de découvrir davantage les autres Nephilim, notamment Blake qui comme le grand frère rêvé.

Le tome 3 devrait être le plus intense : la guerre devrait s’y déclarer au grand jour, Anna et Kaidan devraient lutter pour leur couple.

J’ai hâte !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Trouveras-tu des alliés?

Dis-le moi en commentaire.