Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Baby random. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur le tome 1 ou le tome 2.

 

baby random T3Baby random, tome 3 de Gaïa Alexia

Editions : Hugo New Romance

520 pages

Paru le 6 Décembre 2018

Aperçu : L'inespéré pourrait finir par leur arriver !

Il est 11h05, le monde s'arrête de tourner pour Célia. Elle vient de perdre ce qu'elle a de plus cher. Malgré tous ses efforts, elle se retrouve vraiment seule cette fois-ci et ne voit plus comment reprendre sa vie en mains.

Alors que le contrat signé avec Roman prend brusquement le contrôle de leurs destinées à tous les deux, le passé de chacun va ressurgir et les emmener au bord du précipice.

La jeune maman qui a perdu toute confiance en elle et le millionnaire trop secret vont devoir montrer les dents s'ils veulent s'en sortir. Quelle sera la meilleure option : faire face ensemble ou s'affronter au risque de tout détruire irrémédiablement entre eux ?

 

 

 

Mon commentaire général : Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour son enfant…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Quand on a des sentiments pour quelqu’un, qu’ils soient bons ou mauvais, ils ne partent jamais, quoi qu’on fasse. Et il faut avoir le courage de les affronter et de risquer de tout perdre pour laisser vivre les bons… » (p.310)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Trois tomes, trois ambiances !

Après la grossesse non-désirée et le bouleversement que représente un nourrisson, nous voici maintenant dans le monde impitoyable de l’entreprise.

Rappelons-nous : à la fin du précédent volet, Célia avait perdu sa fille à cause de son implication dans le trafic de drogue de Léo. Roman, impuissant contre son père, a dû s’effacer et laisser faire.

C’est maintenant que tout se joue : M.Weiss propose à Célia un job dans son entreprise, seule condition pour qu’elle retrouve un jour sa fille. Mais connaissant l’homme, un piège se cache forcément derrière cette proposition bien trop alléchante pour être honnête… Outre l’avenir de Lou, c’est aussi l’avenir de Célia et Roman ensemble qui est en jeu. Arriveront-ils à laisser de côté leurs griefs pour continuer tous les deux ?

Comme toujours, ce roman de Gaïa Alexia se lit très bien, mais je suis tout de même restée un peu sur ma faim. Ce tome est davantage centré sur les sentiments de Célia et Roman, l’un envers l’autre, puisque Lou est absente par la force des choses. Pourtant, même si j’ai apprécié les voir enfin se poser les bonnes questions, j’ai trouvé qu’ils prenaient beaucoup de temps pour se tourner autour, ce qui est un peu frustrant

D’autre part, j’ai également trouvé que les difficultés se résolvaient un peu trop facilement. Certaines complications sont en place quasiment depuis le début et trouvent une solution presque trop simple. D’autres sont tout simplement résolues sans qu’on le sache, juste signalées par une petite ligne en passant… Il est vrai que ce troisième tome recèle ses propres bouleversements et difficultés mais sur une trilogie, il est quand même bien de revenir sur les éléments des précédents tomes afin de conclure proprement.

En tout cas, j’ai apprécié de lire à la fois les points de vue de Célia et Roman, ce qui permet de découvrir davantage ce jeune homme qui cache ses failles sous sa carapace glaciale, ainsi que le petit clin d’œil des personnages d’Adopted Love !

Je lirai d’autres publications de cette jeune autrice avec plaisir car elle sait mettre en scène des situations du quotidien avec beaucoup de réalisme et une plume agréable.

 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Finalement, au bout de ce troisième tome, le personnage qui a le plus évolué, c’est Roman. Le jeune homme insensible du début, le client désagréable de 11h05, l’homme à la botte de son père, a fini par se battre pour ce en quoi il croit : Célia, Lou et sa mère. Même si pour cela, il a dû renoncer à tout ce qu’il avait. Il a prouvé qu’il avait en lui beaucoup de volonté, de sensibilité aussi, d’amour. Et plus j’ai tourné les pages, plus mon cœur s’est ouvert à lui. C’est un beau personnage masculin.

Par contre, je reste toujours sur ma faim en ce qui concerne Célia. Je l’ai encore trouvée très passive dans ce troisième tome. On dirait qu’elle attend que les autres résolvent ses problèmes à sa place. Elle se fie aux plans des autres, sans rien en savoir, alors que la vie de sa fille est en jeu. Pourtant, et c’est ce qui est le plus contradictoire, elle est capable des meilleures réparties, elle ne se laisse pas marcher dessus par l’horrible Holligarce. Alors pourquoi n’est-elle pas aussi combattive quand il s’agit de trouver un travail, de récupérer son enfant ou de stabiliser son couple ?

Je suis aussi un peu déçue par la conclusion de ces aventures, que j’ai trouvée trop simple. Le fameux contrat est en place depuis la fin du tome 1 et il s’anéantit en quelques pages. De même, le chèque volé réapparaît en une petite ligne, sans qu’on sache vraiment comment s’est résolu cet évènement.

Au final, si ce dernier tome m’a apportée la conclusion que j’espérais -- Célia et Roman ensemble, libérés de l’influence de M.Weiss, formant une jolie famille avec Lou – j’ai trouvé que ça tournait un peu en rond, nous faisant attendre une résolution qui tardait à venir.

Ceci dit, c’est quand même une trilogie que je recommanderai puisqu’elle met davantage l’accent sur les sentiments et les difficultés de la vie que sur les scènes de sexe qui sont peu nombreuses et c’est très bien comme ça !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Si on entrait chez Weiss Corp.?

Dis-le moi en commentaire.