Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Gun cake. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Gun cake (tome 1).

 

gun cake T2Gun cake, tome 2 de Maloria Cassis

Editions : La Condamine

epub

Paru le 14 Novembre 2018

Aperçu : Leur amour rendra t’il les armes ?

Le passé d’Angela n’a plus de secret pour Adriano et il est bien décidé à la venger. De son côté, la jeune femme mène une bataille contre ses propres démons et les soupçons des hommes du clan.

Mais lorsque Angela disparait, la détermination d’Adriano est mise à rude épreuve. Pour la retrouver, il devra accepter de collaborer avec la dernière personne en qui il a confiance.

Jusqu’où sera-t-il prêt à aller pour la retrouver ?

 

 

 

Mon commentaire général : La mafia n’est plus ce qu’elle était…

Ma note : 5/10

La citation qui résume tout : « Notre chemin ne va pas être de tout repos et il va nous falloir faire des sacrifices. J’espère simplement que nous ne nous perdons pas sur la route. » (Chap.4)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : après la très bonne surprise que fut pour moi le tome 1, je suis déçue par cette suite dans laquelle je n’ai pas retrouvé les éléments qui m’avaient plu dans le premier volet.

Ce second tome reprend là où nous avions laissé Angela et Adriano : la jeune femme a été contrainte de révéler sa véritable identité, ce qui la met en danger à la fois à l’intérieur du clan Alario et fait d’elle une cible pour les autres clans. D’autant que son père sait maintenant où la trouver.

Or une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, les choses se précipitent pour notre couple avec des évènements imprévus et l’enlèvement d’Angela… Est-il possible de concilier amour et affaires ? Voilà le douloureux choix qui s’offre à Adriano.

Mon problème avec ce roman, c’est que les gros évènements qu’on attendait à la suite du premier tome arrivent et se résolvent bien trop vite, ce qui fait que l’autrice a comblé les blancs avec d’autres péripéties qui n’étaient à mon sens pas nécessaires. De plus, je n’ai pas retrouvé l’Angela combattante du premier tome et Adriano s’adoucit, ce qui l’a rendu moins impressionnant pour moi.

J’ai pris moins de plaisir à lire ce livre, d’ailleurs il m’a fallu plus de temps, mais comme j’ai aimé le premier tome et que j’avais déjà lu un autre roman de la même autrice (Cooper training), je continuerai à suivre cette nouvelle plume pleine de talent.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Qu’est-il arrivé à Angela et Adriano ?

Avec l’annonce puis la perte de ce bébé imprévu, Angela s’enfonce dans une profonde phase de deuil, renforcée par le rejet d’Adriano qui croit ainsi la protéger des dangers qu’elle courre en étant avec lui. Sauf que le fait qu’elle soit la femme du Chef lui assure au contraire une protection quasi-permanente (enfin sauf quand elle se fait enlever dans les cimetières, seule fois où ses gardes du corps la laissent respirer cinq minutes, ce qui n’est vraiment pas de bol quand on y pense…). La jeune femme a perdu tout son mordant, plongée jusqu’au cou dans les drames à répétition.

Du côté d’Adriano, je l’ai trouvé moins impressionnant, alors qu’avec l’étendue de son clan, il devrait gagner en charisme… Cela est dû au fait que ses sentiments l’attendrissent, lui faisant perdre son aspect bad boy qui lui donnait tout son charme.

De façon générale, ce second tome est davantage tourné vers la romance, le couple prenant le pas sur les affaires et la mafia. D’ailleurs le fait que les affrontements avec le grand clan ennemi et le père d’Angela soient traités au tout début en à peine quelques chapitres en est assez symptomatique : ce sont les gros dénouements qu’on attendait depuis la fin du premier tome et ils sont balayés assez rapidement au profit tout d’abord du deuil du bébé, qui est à peine arrivé qu’il est déjà reparti, puis de celui de Falco qui ne prend pas autant d’importance.

J’aimais le mélange mafia/romance du premier tome, plutôt équilibré, tandis qu’ici la balance a clairement penché du côté sentimental/drames, ce qui me ravit moins.

C’est dommage car cette série se démarquait clairement du reste alors qu’avec ce second roman, on rentre dans le rang des New Romance standard.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Prêt à poursuivre les aventures à Centori ?

Dis-le moi en commentaire.