la beauté du malSweet Evil, tome 1 : La beauté du mal de Wendy Higgins

Editions : AdA

536 pages

Paru le 15 Septembre 2014

Aperçu : EMBRASSER L'INTERDIT

Imaginez si la vie des adolescents dépendait littéralement des mauvaises influences présentes en chacun d'eux !

Or, pour les fils et les filles d'anges déchus, c'est la réalité.

Anna Whitt, une jeune fille au cœur tendre, née dans le sud des États-Unis, possède un sixième sens inné qui lui permet de voir et de ressentir les émotions des gens qu'elle côtoie. Depuis toujours, elle est consciente d'un tiraillement intérieur, de l'attraction inexplicable qu'exerce sur elle le danger. Pourtant, Anna, l'incarnation même de la bonne fille, a toujours réussi à équilibrer sa zone d'ombre grâce à la partie angélique de son être. C'est seulement à seize ans, lorsqu'elle fait la connaissance du séduisant Kaidan Rowe, qu'elle découvre ses origines terrifiantes et que sa volonté est mise à l'épreuve. Kaidan est ce genre de garçon contre lequel nos pères nous mettent en garde. Si seulement quelqu'un avait averti Anna !

Forcée d'affronter son destin, Anna embrassera-t-elle son auréole ou ses cornes ?

Mon commentaire général : Ange ou démon ?

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Tu es une contradiction sur pattes. Des cornes et une auréole. » (Chap. 8)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Cela fait bien longtemps que j’avais entendu parler de cette série et j’ai enfin trouvé l’occasion de la sortir de ma gigantesque pile à lire. Bien m’en a pris car j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie d’Anna… et de Kaidan.

Il faut dire que si le thème des anges, démons et nephilims n’a rien de nouveau, Wendy Higgins en propose sa propre interprétation et met en œuvre une mythologie complexe et réaliste. Les anges du bien sont les anges gardiens qui protègent chaque humain tandis que les anges déchus, ouailles de Lucifer, sont appelés les Ducs et ont chacun leur spécialité de la luxure à la gourmandise en passant par l’addiction aux substances psychotropes. Il y a aussi les Légionnaires qu’on peut schématiser par le petit démon qui chuchote à l’oreille de chacun d’entre nous.

Et que vient faire une gentille orpheline de Géorgie au milieu de tout cela ? C’est-à-dire qu’Anna n’est pas vraiment normale, même si elle essaie plus que tout de se fondre dans la masse. Tout d’abord, ses sens sont hyper développés. Puis elle peut littéralement voir les émotions des gens sous forme de halos de couleur. Et si elle n’était pas humaine ? Qui sont réellement ses parents biologiques ? Le découvrir pourrait bien la mettre au premier plan sur le radar de personnes vraiment peu recommandables. A moins que son cœur ne soit d’abord brisé par le beau et mystérieux Kaidan Rowe, qui semble comprendre mieux que personne ses dons…

Bizarrement ce roman très bien écrit comporte de nombreuses longueurs mais je ne me suis pas ennuyée pour autant. J’avais vraiment envie de savoir comment les choses allaient tourner pour Anna, qui est complètement attachante, et aussi pour Kaidan, d’une sensibilité cachée qui est touchante.

C’est parfois agaçant, ça tourne parfois en rond, mais la mythologie est novatrice, les personnages sont bien travaillés (même les personnages secondaires) et j’ai envie de savoir la suite, maintenant que le contexte est posé. Je continuerai donc mon voyage au pays des anges et des démons !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ce qui est surprenant avec ce roman, c’est qu’il ne se passe au final pas grand-chose. Au départ, on ne sait pas trop où on va. La relation entre Anna et Kaidan tourne en rond.

Et pourtant, ça se laisse lire facilement.

Peut-être parce qu’on redécouvre les anges et les démons sous un nouveau jour. Les Nephilims ont ici un vrai rôle à jouer, avec ce « travail » qu’ils doivent accomplir pour leurs pères.

Peut-être aussi parce que même si Anna est très (trop ?) pure, elle a aussi une vraie dualité, qui la rend plus abordable. Elle est très attachante, j’ai compati facilement à son malheur car il n’est pas compliqué de comprendre comment tomber amoureuse de Kaidan.

Malgré son aspect de bad boy/ séducteur invétéré qui est dû à sa nature profonde, le jeune homme a lui aussi un côté attachant. J’ai aimé le fait qu’il soit complexe, tiraillé par ses émotions, mais qu’il n’hésite pas pour autant à faire le mal quand c’est nécessaire.

Je crains évidemment le triangle amoureux avec Kopano, même si celui-ci ne peut pas rivaliser avec le charisme du batteur.

En tout cas, j’ai aimé le fait que Wendy Higgins mette à mal ses personnages et les fasse affronter de vraies difficultés avec les Ducs, qui sont diaboliques jusqu’à la moelle.

Avec un tel programme, je ne peux que me précipiter sur la suite, qui est heureusement déjà en ma possession !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Qui choisiras-tu de l’ange ou du démon sur chacune de tes épaules ?

Dis-le moi en commentaire.