Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Baby random. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Baby random (tome 1).

 

baby random T2Baby random, tome 2 de Gaïa Alexia

Editions : Hugo & Cie Collection Poche New Romance

400 pages

Paru le 8 Novembre 2018

Aperçu : L'inattendu pourrait venir tout bouleverser !

Il est 11h05, le monde continue de tourner. Célia n'est plus debout derrière sa caisse. Max ne lui sourierait certainement pas si elle y était. Et Roman ne fera pas son apparition comme par miracle.

Célia est seule. Enfin non. Célia n'est pas seule, Célia ne sera plus jamais seule... Elle doit désormais penser pour deux.

Mais l'ouragan qui avait décidé de mettre sa vie sens dessus-dessous ne semble pas être passé. Elle a signé un contrat avec un homme d'affaire et va vite comprendre qu'elle aurait dû en analyser les clauses avec attention avant de s'engager. Alors que les personnes sur qui elle pensait pouvoir compter lui tournent le dos, Célia saura-t-elle discerner à qui elle peut accorder sa confiance ?

 

 

Mon commentaire général : Galères, galères…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Les bébés ou les mecs, de toute façon, que ce soit l’un ou l’autre, ils t’empêchent de dormir.» (p.59)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

En ouvrant un roman de Gaïa Alexia, on peut être sûr d’une chose : être embarqué dans une réalité sans fard et terriblement addictive.

C’est exactement ce qui m’est arrivée : j’ai lu le roman en quelques heures d’affilée, estomaquée par les nouvelles galères qui se dressent devant Célia dont la vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille.

En effet, Célia a accouché d’une ravissante petite Lou, mais quand on est une maman célibataire, sans travail, sans argent et sans soutien, la vie devient tout de suite beaucoup plus compliquée. Roman doit se tenir loin d’elles sous peine de rompre le fameux contrat (dont on découvre la genèse dans ce tome), la famille de Célia est toujours aux abonnés absents, et Béni n’a plus l’âge de jouer vraiment les grands-pères… Sans Yoni et Léo, Célia serait donc bien seule, sauf si le passé revenait sonner à sa porte…

L’autrice nous présente ici une maternité très loin de l’image idéalisée : c’est dur, Célia craque souvent et en tant que maman, je n’ai pu que compatir. Encore une fois, on peut saluer le souhait de réalisme et de coller le plus possible à la vie telle que la vivent des milliers de gens. Pas de mensonges et de faux-semblants !

Malheureusement, Célia n’a pas que son bébé à gérer et avec elle, les galères ne sont jamais bien loin… Je n’en dirai pas plus pour ne rien dévoiler de plus de l’histoire mais je dois bien avouer avoir été plusieurs fois assez agacée par la jeune femme, que j’ai trouvée plutôt passive et défaitiste. Mona manque clairement pour secouer les épaules de cette « bécasse » !

Ceci dit, avec la fin lourde en rebondissements, j’ai vraiment très envie de lire la suite et savoir comment les choses finiront par tourner pour Célia. Malheureusement, il faudra encore attendre un mois pour cela…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Célia fait vraiment partie de ces personnes qui ont la poisse, ou qui l’attirent.

Après le déni de grossesse et la perte de son emploi dans le premier tome, la voici complètement sous l’eau. Non seulement elle doit gérer son nourrisson, ce qui n’est facile pour personne, mais elle doit en plus faire face à de graves soucis financiers, faire avec les sauts d’humeurs de Roman, repousser les avances de Max, supporter la surveillance de M.Weiss père, régler les dettes de son ex, et faire le deuil de Mona.

Evidemment, elle fait souvent les mauvais choix pour se sortir de toutes ces galères qui ont tendance à se cumuler et c’est ce qui m’a agacée. Il me semble avoir perdu la jeune femme combattive du premier tome dont j’avais salué le courage. Célia est ici extrêmement passive. Elle ne trouve une solution à son problème de propriétaire véreux (qui lui a sans doute volé son chèque) que parce que Mona y a pensé pour elle. Elle ne trouve un job que parce que Yoni l’embauche. Elle ne s’équipe pour sa fille que parce que Roman débarque. Elle ne « résout » les problèmes de son ex que parce que Léo lui propose une mauvaise solution. Je peux comprendre que cette accumulation soit de trop quand on est fatiguée et sous tension, mais il me semble que quand on est parent, on doit penser aux meilleurs choix pour son enfant et on doit se battre pour lui, ce qui ne m’a pas vraiment sauté aux yeux ici.

J’ai tout de même apprécié de voir se dévoiler un peu Roman, dans les chapitres écrits de son point de vue. C’est un jeune homme sensible, dont la froideur n’est qu’une carapace et j’aurais plaisir à le retrouver dans le prochain tome.

Célia aussi, bien sûr. C’est juste que j’ai été un peu déçue par son attitude dans ce deuxième volet et que j’espère qu’elle va se reprendre en main pour récupérer Lou. Et j’espère réellement qu’elle parviendra à être heureuse car c’est une jeune femme attachante et qui mérite vraiment le bonheur.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Prêt à affronter la maternité ?

Dis-le moi en commentaire.