Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Néachronical. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Memento Mori (tome 1) ou Post Mortem (tome 2).

 

néachronical T3Néachronical, tome 3 : Manus Dei de Jean Vigne

Editions : Le Chat Noir

370 pages

Paru en mars 2015

Aperçu : Par trois fois, on m'a laissée pour morte.

Dans l'ombre d'un seul et même homme.

Le temps de la vengeance est enfin venu.

 

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Un final qui pulvérise tout !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « On m’a tant enlevé, tant pris, quelqu’un doit payer pour ça et je connais un coupable tout désigné. » (p. 297)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Néachronical est vraiment une série différente des autres. Chaque tome a sa propre ambiance, ses propres buts et l’intrigue se renouvèle d’un livre à l’autre. Pour ce dernier tome, en feu d’artifice, l’auteur nous propose de mélanger légendes arthuriennes et égyptiennes avec des complots politiques et du post-apocalyptique, et ça détonne !

Nous avions laissé Néa enfermée dans le tombeau de Merlin avec Juliette, sans aucune chance d’en sortir. De son côté, Merlin est libre d’accomplir ses sombres projets, sans la descendante de la Dame du Lac pour les contrecarrer. En face d’un nécromancien si puissant, accompagné de sa fidèle Morgane, que peuvent faire les humains pour s’opposer au funeste destin qui les attend ? Le seul espoir est que Néa parvienne à se libérer… Et si cela devait prendre des milliers d’années ? Que découvrirait-elle ?

Encore une fois, le lecteur navigue entre présent, futur et passé, dans une réinterprétation originale des légendes arthuriennes. J’ai beaucoup aimé ces passages, moi qui suis une fan incontestée des Chevaliers de la Table Ronde, et je dois bien avouer que même si on les découvre ici sous un jour peu flatteur dont on n’a clairement pas l’habitude, j’ai apprécié cette nouveauté.

Manus Dei permet de clore toutes les questions en suspens et d’apporter une vraie conclusion à cette série vraiment différente de ce qui se fait par ailleurs. C’est une saga difficile à catégoriser mais très riche dans son approche.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Merlin et ses ambitions terribles volent ici la vedette à Néa.

En effet, la jeune fille passe la majeure partie du temps emprisonnée, sauf pour la dernière mission qui a pour but d’anéantir Merlin. Sinon, elle est soit enfermée dans le tombeau, soit aux prises d’Hesat, soit des Archanges. Même si elle ne perd pas son mordant et sa détermination, ses enjeux sont bien maigres par rapport à Merlin dont la perfidie est édifiante.

Les projets du nécromancien sont absolument abjects : il ne s’agit que d’exterminer la race humaine, sous un prétexte faussement écologique (ce qu’ils ont fait de la planète…) alors qu’il a surtout une revanche à prendre, contre Viviane mais aussi contre Arthur qui l’a déçu. Et que sa retraite de plusieurs siècles dans le tombeau lui a fait perdre tout sentiment humain et qu’il est dorénavant aveuglé par le pouvoir. Il est bien loin le gentil magicien des légendes qui fait briller les yeux des enfants !

C’est l’aspect que j’ai préféré dans cette série : ce qui commence comme un thriller fantastique dans le premier tome permet en fait de réécrire les légendes qu’on croyait connaître par cœur. Fini le glamour de la Table Ronde et de la quête du Saint Graal : les Chevaliers ne sont que des hommes comme les autres, pas plus pieux ou chastes que les autres. Ils sont animés des mêmes émotions humaines, tout comme Akhenaton et Néfertiti. 

Et ce que je préfère, c’est être surprise dans mes lectures ! Qu’on me propose des directions auxquelles je ne m’attendais pas du tout, qu’on bouscule mes certitudes, qu’on remette en question ce que je croyais savoir.

On peut dire qu’avec Néachronical, j’ai été bien servie !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Prêt pour l’apocalypse ?

Dis-le moi en commentaire.