Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Le journal intime de Cléopâtre Wellington. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Mémoires d’une jeune guenon dérangée (tome 1).

 

autant_en_emporte_la_musaraigneLe journal de Cléopâtre Wellington, tome 2 : Autant en emporte la musaraigne de Maureen Wingrove

Editions : Michel Lafon

220 pages

Paru le 11 Octobre 2018

Aperçu : Alors que l'esprit de Noël prend doucement possession de Cléopâtre, les catastrophes s'enchaînent. Entre son premier chagrin d'amour, la trahison de sa mère et son tout nouvel appareil dentaire, la vie de Cléo n'est plus que douleur et injustice intersidérales. Une seule solution : concentrer son énergie sur l'arrivée de sa grande et déjantée famille pour célébrer les fêtes à coups de cristaux magiques et de couscous géant. En attendant, elle peut interroger l'univers sur son avenir grâce aux cartes.

Mais les astres sauront-ils la préparer au coup de Trafalgar que lui réserve la fin de l'année ?

 

 

 

Mon commentaire général : Encore !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « La vie n’a jamais été aussi injuste. » (p. 73)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’ai ouvert ce roman… et je ne l’ai plus refermé, du moins pas avant d’avoir atteint la dernière ligne, frustrée que le récit s’arrête sur un tel rebondissement !

Mais je m’emballe, reprenons depuis le début.

Ce deuxième tome des aventures de Cléopâtre Wellington, dite Cléo, couvre la période post-Halloween post-Noël, et nous plonge encore une fois dans le quotidien d’une adolescente normale, à laquelle il est hyper facile de s’identifier. Entre premier copain, chagrin d’amour, appareil dentaire, gestion des parents, je me suis plusieurs fois reconnue dans ces passages et surtout, j’ai ri !

La plume est toujours aussi géniale, fraîche et mordante, et bien que la protagoniste ait treize ans, ce livre n’est pas destiné qu’aux adolescents. En tant qu’adulte, ça permet de prendre du recul, de considérer les évènements dramatiques de la vie de Cléo avec ironie, et peut-être aussi pour ceux qui sont eux-mêmes parents d’ados, de se rappeler ce qu’était notre vie au même âge.

Seul petit bémol : mais où est donc la suite ? Il me la faut !!!

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros problème avec cette série, c’est que les tomes sont trop courts !

Autant en emporte la musaraigne nous entraîne sur une période de deux mois à peine, tout de suite après LE baiser avec Toni et juste après Noël, avec la découverte du fils de Jean-Michel.

Et c’est trop peu !

Pourtant il s’en passe des choses dans la vie de Cléo, comme dans celle de toute adolescente, et on ne s’ennuie jamais. Il faut dire que l’identification marche à merveille, l’autrice puisant dans de nombreux souvenirs personnels qui en appellent d’autres chez ses lecteurs.

Evidemment, on se rappelle son premier copain, sa première rupture (pour des raisons inexistantes), ses années collège (une horreur pour moi), ses relations avec ses parents (et leurs trahisons suprêmes lorsqu’on les surprend à fouiller dans notre vie privée), mais aussi ses relations avec ses copines.

Comme pour le premier tome, c’est une chronique compliquée à écrire car j’ai encore une fois juste envie de te conseiller de lire ce livre, car il faut s’y plonger pour comprendre les sentiments que réveille ce roman, entre nostalgie et fou rire.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Prêt à fêter Noël en compagnie de Cléo?

Dis-le moi en commentaire.