les âmes perduesLes âmes perdues, tome 1 : Les Terres du Bas de Jeff Giles

Editions : Bayard

473 pages

Paru le 29 Août 2018

Aperçu : Zoé, 17 ans, vient de vivre la pire année de sa vie : son père est mort dans un accident de spéléologie et ses voisins, qu'elle aimait énormément, ont été enlevés. Un soir, alors qu'une terrible tempête de neige fait rage, Zoé et son petit frère sont attaqués par un homme dans les bois à côté de chez eux. Ils sont sauvés de justesse par un mystérieux chasseur de primes.

X n'est pas un chasseur de primes ordinaire. Il vient tout droit des enfers. Il est chargé de ramener dans les Terres du bas les âmes des criminels ayant échappé à la justice des hommes. Tandis qu'il s'apprête à ravir l'âme de l'agresseur de Zoé, son regard croise celui de la jeune fille...

Par amour pour Zoé, X enfreint toutes les règles de son monde : il révèle son existence à un mortel et il épargne sa proie. Il sait que la vengeance des Seigneurs du bas promet d'être terrible...

Mon commentaire général : C’est l’instalove qui m’a perdue…

Ma note : 3/10

La citation qui résume tout : « Je reviendrai. […] Et si je ne reviens pas, c’est parce que non pas un, mais deux mondes auront conspiré à m’arrêter. » (p.460)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Avec cette magnifique couverture et ce résumé prometteur, je ne pouvais que craquer pour Les âmes perdues. Malheureusement, je n’ai pas été convaincue par ma lecture.

Les âmes perdues est l’histoire de Zoé et X. Zoé vient de perdre son père dans un accident de spéléologie et ses voisins qu’elle considérait comme ses grands-parents ont peu de temps après été agressés dans leur maison. Avec tout ça, il y a de quoi se renfermer sur soi. Or, un jour que sa mère travaille et que Zoé et son petit frère sont seuls à la maison, l’enfant se perd dans les bois avec leurs chiens. Quand Zoé part à sa recherche, ils sont attaqués par un homme et ne doivent leur salut qu’à l’intervention fort à propos d’un jeune homme très étrange : il semble posséder des pouvoirs extraordinaires et en veut à l’âme de l’agresseur. A cause de l’intervention de Zoé, le jeune homme, qu’elle appellera X, laisse échapper le méchant. Cela va provoquer un enchainement d’évènements qui les amènera non seulement à tomber amoureux, mais aussi à remettre en cause le statut de chasseur de prime de X…

Le premier obstacle que j’ai rencontré avec ce roman, c’est la plume simple, trop simple même pour véhiculer des émotions ou faire vivre l’histoire sous nos yeux. Je l’ai trouvée très descriptive, sans en dire assez, ce qui fait que je suis restée complètement spectatrice au lieu de m’impliquer dans l’histoire.

Le deuxième obstacle, ce sont les personnages que j’ai trouvé assez lisses, à part Jonah, le petit frère de l’héroïne qui est particulièrement attachant.

Le troisième est que l’univers est à peine esquissé, surtout les fameuses Terres du Bas, pourtant si prometteuses.

Mais le pire, c’est l’instalove. Zoé et X tombent immédiatement amoureux et quand je dis immédiatement, je pense « au moment même où ils se voient ». Leurs regards se croisent et hop, c’est l’amour fou. Alors je veux bien qu’on soit fortement attiré par une personne, surtout quand les personnes en question sont a) une jeune fille déprimée par la mort de son père et qui dans une situation stressante tombe sur un sauveur particulièrement mignon, surtout quand il se met torse nu en pleine tempête de neige (véridique) et b) un jeune homme qui, pour des circonstances que je ne peux pas expliciter ici sans spoiler, n’a jamais été confronté ni à la tendresse, ni à la considération, ni même une jolie fille. Mais tomber amoureux, du genre d’amour qui te fait sacrifier TA VIE ENTIERE pour une personne que tu connais depuis vingt secondes, ça n’a pas pris avec moi. Et comme le reste du roman était tourné vers ces sentiments, je n’ai pas vraiment cru au reste non plus.

C’est vraiment dommage car l’univers était intéressant, le concept aussi, et si l’auteur avait pris la peine de faire se développer les sentiments en douceur, on aurait pu avoir un bon roman.

C’est pourquoi malgré la fin en cliffhanger tonitruant, je ne lirai pas la suite.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

En fait, je n’ai pas tout dit dans la première partie de cette chronique, mais je ne pouvais pas vraiment spoiler. Ici je peux me lâcher (même si je pense avoir déjà manifesté mon mécontentement concernant l’instalove de façon plutôt bruyante. Tu ne m’as pas entendu crier ? Pourtant j’ai tapé très fort sur les touches de mon clavier !).

Il y a d’autres points qui ne l’ont pas fait avec moi, rien que dans les toutes premières pages.

Tout d’abord, je n’ai pas vraiment apprécié les préjugés sur les végans. Les végans ne savent pas manger, le tofu a « un goût de chair d’alien » et j’en passe… Pour moi qui suis quasi-végétarienne et supporte des réflexions à longueur de temps, ces lignes ont eu du mal à passer. Ce que j’apprécie d’habitude dans les romans jeunesse, c’est que les auteurs cherchent à casser les clichés, à montrer à une population dont l’avis se construit peu à peu que les clichés et préjugés n’ont pas lieu d’être, que ce soit sur le racisme, le sexisme, l’apparence ou tout autre sujet qui peut donner lieu à de la discrimination. Il me semble que le véganisme devrait tomber dans cette catégorie. Ce n’est pas parce qu’une personne ne consomme pas de produits animaliers qu’elle doit être mise de côté. Et quand je vois les clichés véhiculés sur la mère de Zoé, qui semble être une espèce de babacool à côté de ses pompes, je suis plutôt en colère par l’image que l’auteur veut faire passer sur les végans.

Ensuite le comportement de Zoé m’a clairement agacée. Dans les deux premiers chapitres, elle perd son petit frère, elle laisse un individu maltraiter (presque noyer !) ses chiens sans rien faire et lorsqu’un jeune homme bizarre débarque d’on ne sait où pour corriger son agresseur, sa première réaction est de prendre une photo pour la poster plus tard sur Instagram… Mais qui se comporte comme ça ? De façon générale, je l’ai trouvée rentre-dedans, mais pas pour les bonnes raisons. Elle a un tempérament combattif mais elle ne se bat pas pour les bonnes choses… Elle accepte des explications pas du tout rationnelles sans protester (la nature de X par exemple : il se dit dangereux mais ça ne pose de problème à personne de l’accueillir dans la maison…) alors qu’à d’autres moments elle s’emporte pour des raisons inexplicables…

C’est un personnage que je n’ai pas compris et à laquelle je ne me suis pas du tout attachée. Dommage qu’elle soit la protagoniste de ce roman !

Autant de raisons supplémentaires pour moi de ne pas continuer cette série.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu découvrir les Terres du bas ?

Dis-le moi en commentaire.