Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du quatrième et dernier tome de la série Les chroniques lunaires. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Cinder (tome 1), Scarlet (tome 2) ou Cress (tome 3).

 

winterLes chroniques lunaires, tome 4 : Winter de Marissa Meyer

Editions : Pocket Jeunesse

983 pages

Paru le 21 Avril 2016

Aperçu : La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n'approuverait pas ses sentiments pour son ami d'enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n'est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu'elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu'elles méritent?

 

 

Mon commentaire général : Nom d’une dame de pique !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Et si on s’occupait d’organiser cette révolution, maintenant ? » (p. 363)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Quelle fin !

Après Cendrillon, Le petit Chaperon rouge et Raiponce, c’est au tour de Blanche-Neige d’être réadaptée en mode SF par Marissa Meyer.

Winter est la belle-fille de la reine lunaire Levana, la fille de son mari décédé. D’une beauté incroyable, elle est adorée par tous les Lunaires, ce qui ne plait pas à la reine, d’autant plus que Winter, qui refuse d’employer son magnétisme, souffre du mal lunaire : elle est assaillie par les hallucinations, ce qui la rend très fragile. Mais le garde Jacin, que nous avons déjà rencontré dans Cress, ferait n’importe quoi pour la protéger, même tromper un ordre direct de la reine pour la mettre à l’abri de la jalousie de Levana…

Tous les codes du conte sont là et tellement bien fondus dans le récit qu’ils paraissent naturels, presque originaux. Winter, c’est le récit d’une jeune fille méprisée qui prend peu à peu la place qui lui revient de droit, et on ne peut que s’attacher à cette princesse si fragile, parfois trop naïve, mais animée d’une grande bonté d’âme.

Ceci dit, le gros de l’histoire est tourné vers la guerre, celle qu’on attend depuis le premier tome et qui vise à confronter Levana à la princesse Sélène tout juste retrouvée : tous les autres volets nous ont menés à ce moment d’affrontement. Or, il se passe beaucoup de choses en presque mille pages… Des trahisons, des plans qui tournent court, des courses-poursuites, des échecs, des réussites, des blessures plus ou moins graves… Tant que je suis incapable de me rappeler de tout. Pourtant, même s’il m’a fallu presque une semaine pour en venir à bout, j’ai plutôt bien apprécié ce livre qui apporte une vraie conclusion au cycle entamé avec Cinder et qui parle d’oppression, de liberté ou d’acceptation de la différence. Attention ceci dit : ce n’est pas parce qu’on parle de rafraîchissement de contes de fées que tout le monde aura son parfait happy end… Les personnages souffrent chez Marissa Meyer et personne n’en sortira indemne.

En tout cas, n’aie pas peur de la grosseur de ce roman. Il se lit très bien, il y a de l’action à foison comme tu as pu le comprendre, mais aussi de beaux moments d’émotions. Bref, il est génial !

J’ai tout de même un gros coup de gueule à passer concernant la couverture : elle est magnifique, n’est ce pas ? Mais ce n’est pas Winter qu’on y voit. La princesse Winter du roman est noire, alors pourquoi faire figurer une jeune fille blanche ? Je ne comprends pas bien ce whitewashing qui est vraiment regrettable pour illustrer cette série qui revendique justement sa diversité. Copie à revoir, monsieur l’éditeur…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Sur les quatre couples qui représentent chacun des romans de la série, le duo Winter/Jacin est l’un de ceux qui m’ont le plus touchée (avec Scarlet/Loup). Leurs (rares, trop rares) moments ensembles sont plein d’émotions, peut-être parce que leur relation est impossible : elle est princesse, il est garde, et même s’ils se connaissent depuis l’enfance, ils ne peuvent pas s’aimer au grand jour. Tout n’est donc que gestes cachés, sentiments refoulés, et pourtant leurs face-à-face sont remplis d’émotions brutes qui franchissent les pages, droit dans mon petit cœur qui s’est beaucoup serré pendant ma lecture.

Ces moments d’émotions étaient d’ailleurs nécessaires dans ce tome résolument tourné vers la guerre. Le reste n’est que tactique, politique ou batailles plus ou moins rangées. On peut dire que Marissa Meyer n’a pas facilité les choses pour Cinder et sa bande, montrant par-là une vraie intelligence de romancière. Leurs plans échouent, ils sont capturés, torturés, subissent la cruauté de Levana. Ils doivent improviser, revoir leur copie, trouver des alliés. Tout cela est beaucoup plus plausible qu’une révolution menée avec succès par un petit groupe de dissidents ayant prévu leur plan de bataille depuis l’espace. Même avec un agent spécial, une hackeuse de génie et une princesse cyborg. Par contre, il y a eu tellement de rebondissements que je suis incapable de tous me les rappeler. Je retiendrai quelques faits marquants et c’est tout.

J’ai surtout apprécié le fait que le roman se déroule presqu’intégralement sur la Lune. Le système lunaire, véritable dictature, était très intéressant à découvrir, d’autant plus que le récit nous emmène dans chacune des classes de la société à travers les pérégrinations des personnages. On en apprend davantage sur la cruelle Levana, et je serai assez partante pour lire la novella lui étant consacrée. C’est une méchante vraiment charismatique !

Au final, je suis donc conquise par cette saga qui révolutionne les contes de fées et met en scène des personnages attachants et très bien pensés. Marissa Meyer a un vrai don d’autrice, un talent pour faire vivre ses personnages, ce que j’ai déjà constaté dans d’autres de ces romans, Heartless en tête. C’est une autrice que je marque en gras sur ma liste des mes auteurs préférés !

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Rejoindras-tu Cinder et sa bande sur la Lune ?

Dis-le moi en commentaire.