cooper training

Cooper training - Julian de Maloria Cassis

Editions : La Condamine

epub

Paru le 26 Juillet 2018

Aperçu : Entre haine et amour, il n'y a qu'un pas... Sauront-ils le franchir ?

Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l'un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.

Mais après des mois au chômage, Amy a besoin d'un job à tout prix. Lorsqu'elle entend parler d'un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l'occasion. Julian, le propriétaire aussi sexy qu'exécrable, refuse de l'embaucher car elle " ne correspond pas au profil ". C'est mal connaître Amy... Elle ne lui laissera pas d'autre choix que de l'embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu'elle démissionne

Dans une ambiance électrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.

L'un et l'autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs cœurs murmurent ?

Mon commentaire général : Quand les contraires s’attirent !

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Je suis partagée entre l’envie de l’embrasser et celle de l’étrangler. » (Chap. 14)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Cooper training est le grand gagnant du concours « Opposés » de la plateforme d’écriture Fyctia et effectivement, ce roman entre tout à fait dans le thème : mettez une jeune femme au fort caractère, toujours tirée à quatre épingles, et avec quelques kilos en trop, qui de plus a été obligée de démissionner de son poste d’assistante dans un grand cabinet d’avocats pour avoir subi du harcèlement sexuel (un comble !), comme hôtesse d’accueil dans une salle de sport dont le patron est aussi caractériel que beau gosse, et vous obtiendrez une bonne vision globale de ce récit que j’ai dévoré dans la journée.

Il faut dire que la plume est agréable et que le début fait des étincelles : entre fort caractères, situations cocasses et contradictions, la relation aussi bien professionnelle que personnelle entre Amy et Julian est volcanique ! Ils se détestent… sauf qu’ils sont attirés l’un par l’autre… et qu’ils sont obligés de faire avec car Julian a bien besoin des compétences professionnelles d’Amy pour gérer sa salle.

J’ai aussi apprécié que l’autrice parle du harcèlement au travail et de la façon dont victimes et agresseurs sont considérés, surtout quand l’agresseur en question est un gros ponte de l’entreprise. Ça fait grincer des dents mais c’est malheureusement criant de vérité.

J’ai donc beaucoup aimé ce roman, du moins son début, car ensuite, la relation Amy/Julian s’apaise, les malentendus font leur apparition, et j’ai perdu le piquant des premiers chapitres.

C’est regrettable mais j’ai en tout cas découvert une nouvelle autrice prometteuse et j’ai déjà ajouté à ma wish-list son autre roman Gun Cake, qui promet une romance tout aussi volcanique !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ceux qui me suivent depuis un moment savent que j’aime les romances compliquées, les personnages qui se repoussent avant de succomber et que les instaloves ou « amour fou au premier regard » m’ennuient profondément.

C’est pourquoi j’ai été servie avec Cooper training ! Au départ, Amy et Julian se méprisent ouvertement : c’est disputes sur disputes, pour n’importe quel prétexte. Aucun ne fait d’effort, sauf pour mieux énerver l’autre… J’ai adoré ! On comprend rapidement que la puissante attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre est l’une des raisons qui les poussent à se déchirer, en plus d’une profonde aversion/incompréhension pour les habitudes de vie de l’autre.

Cette entrée en matière est pleine de piquant et ça a vraiment accroché mon intérêt.

C’est pourquoi j’aurais aimé que leurs affrontements ne s’arrêtent pas au premier baiser car même s’ils continuent à se disputer par la suite, ça reste gentillet comparé au début. Amy et Julian auraient pu céder à leur attirance (un baiser volé) mais continuer à se déchirer, mettant cela sur le compte de l’alcool/l’énervement/une volonté de faire taire l’autre… J’aurais aimé qu’il y ait plus de crises, plus de paris aussi, avec des enjeux plus forts.

Pour quelqu’un qui ne veut aucune relation autre que sexuelle, j’ai trouvé que Julian capitulait un peu vite. J’aurais ainsi préféré du sexe entre deux couloirs (ou dans la buanderie), une relation secrète, de la jalousie, ce qui aurait ajouté du mordant dans la suite du récit, qui n’est rythmée que par les mensonges d’Amy et sa volonté de taire à nouveau le harcèlement dont elle est victime…

C’est vrai qu’avec un début pareil, j’en attendais plus de ce roman, en tout cas un peu plus de résistance de la part d’Amy et Julian avant de s’installer en petit couple.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  T’inscriras-tu chez Cooper Training ?

Dis-le moi en commentaire.