love & gelatoLove & Gelato de Jenna Evans Welch

Editions : Bayard

399 pages

Paru le 13 Juin 2018

Aperçu : Lina, 17 ans, dont la mère vient de mourir, part en Italie pour faire la connaissance de son père. Mais pourquoi ne lui a-t-elle jamais parlé de lui ?

À peine arrivée, Lina n'a qu'une envie : rentrer le plus vite possible aux États-Unis.

Puis elle rencontre Ren, un garçon de son âge, qui lui sert de guide, et elle se laisse peu à peu séduire par ce pays. Lina entreprend alors de lire le journal que sa mère tenait à l'époque où elle vivait à Florence et s'aperçoit que sa vie renfermait bien des secrets. En suivant ses traces, elle découvre une vérité bouleversante...

 

 

 

 

Mon commentaire général : Frais et onctueux comme une glace à l’italienne !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « C’était un condensé de tout ce que tu peux rêver de mieux. L’Italie, l’été, le premier amour, le chocolat. » (p. 396)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Love & gelato est un roman merveilleux et bouleversant, mais c’est aussi très drôle ! D’ailleurs j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises durant ma lecture, quitte à essuyer les regards curieux de mon entourage.

Il faut dire que cette histoire qui sent bon la tomate et le basilic est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait au départ. On y suit Lina, après la mort de sa mère, qui vient passer l’été en Toscane chez le père dont elle vient juste de découvrir l’existence. Pour l’aider à s’adapter, l’assistante de son père lui transmet le journal que sa mère a envoyé en Italie avant de mourir et qui raconte les quelques mois qu’elle a y passé et surtout comment elle a rencontré son père qu’elle désigne sous le nom de X… Quels secrets sa mère cachait-elle ? Dans sa découverte, Lina pourra compter sur Lorenzo, dit Ren, un voisin de son âge, qui l’entraînera dans les jolies rues de Florence et les collines toscanes, en faisant battre son cœur beaucoup plus vite.

Ce roman parle donc aussi de deuil, de reconstruction de soi, de la quête d’identité d’une jeune fille qui ne connait que la moitié de ses origines mais aussi de relations toxiques et de choix de vie. Il y a aussi une part de mystère, au fur et à mesure que Lina lit le journal de sa mère et que les questions s’accumulent au lieu de trouver des réponses.

C’est aussi évidemment un roman sur le premier amour, celui qui fait naître des papillons dans le ventre, et c’est extrêmement mignon.

Enfin, Love & gelato est aussi une merveilleuse pub pour l’Italie que l’autrice connait bien et qu’elle réussit à retranscrire magnifiquement. Juste avant l’été, c’est idéal.

Bon, et maintenant, moi, je mangerai bien une glace !

C’est un coup de cœur tout à fait mérité :

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Avant d’ouvrir ce roman, je m’attendais à passer un bon moment, frais comme les glaces qui ornent la couverture, mais je ne pensais sincèrement pas aimer autant.

Outre la plume très fluide de Jenna Evans Welch, c’est grâce aux personnages que je le dois.

Lina est tout simplement bouleversante. Même si je n’ai pas vécu pleinement son chagrin, je l’ai tout de même ressenti à travers son cynisme, son refus des relations avec les autres, sa solitude. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Ren, un peu à part comme elle, qui va la forcer à sortir de son immobilisme.

La quête des secrets de Hadley est pour cela un excellent prétexte, puisqu’elle force Lina à rencontrer une mère qu’elle ne connaissait pas comme ça, mais aussi à lever le mystère sur son père. Il est assez évident de comprendre que Howard n’est pas le fameux X (puisque Hadley mentionne clairement l’Américain alors qu’elle ne dévoile jamais le prénom de son amant) mais je me suis vraiment prise au jeu. J’avais vraiment envie de savoir comment cette relation toxique pouvait se terminer et surtout de comprendre comment Howard s’imbriquait dans tout cela.

Et finalement, l’histoire de Hadley trouve un écho seize ans plus tard dans l’histoire de Lina, partagée entre Thomas, le tombeur, et Ren, le gentil garçon. Par son choix, Lina « répare » un peu le sentiment de s’être trompée de sa mère qui n’a pas voulu imposer le bébé d’un autre à Howard.

Love & Gelato est à la fois insouciant et grave, il fait sourire comme grincer des dents, mais en le refermant, je me suis sentie heureuse d’avoir partagé ce moment, avec un goût de soleil et de glace italienne dans la bouche et je crois qu’il va figurer en bonne place dans ma liste des livres doudous.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Connais-tu la Toscane ?

Dis-le moi en commentaire.