zel-l-ange-mercenaire-tome-1-la-clefZel, l’ange mercenaire, tome 1 : La Clé de Kalypso Caldin

Editions : Hugo New Way

412 pages

Paru le 16 mai 2018 en version papier

Aperçu : EN ÉQUILIBRE ENTRE LE BIEN ET LE MAL, QUELLE VOIE CHOISIRA-T-IL ?

Depuis sa naissance, Kendra dispose de pouvoirs surnaturels : elle voit les fantômes et est capable de lire les auras de ceux qui l'entourent. Elle essaye malgré tout de vivre une vie normale de lycéenne...

Une ambition simple, mais qui devient un véritable défi quand le mystérieux Zel entre dans sa vie... avec la ferme intention de l'assassiner.

Qui est-il réellement ? Pourquoi veut-il éliminer Kendra ? Et surtout, d'où viennent les phénomènes surnaturels qui perturbent de plus en plus la paix de la petite ville de Raven Hill ?

 

 

Mon commentaire général : Le bien, le mal, l’enfer et le paradis !

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Tu  te vois comme un pion mais pour moi, tu es la pièce maîtresse de l’échiquier. Celle qui pourra tout changer.» (Chapitre 44)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Les anges et les démons, voilà un sujet sur lequel beaucoup de livres ont déjà été écrits. La lutte du bien et du mal aussi. Pourtant, je dois bien avouer que Kalypso Caldin a su me surprendre avec ce premier tome.

Avec une plume très moderne et efficace, l’autrice nous entraîne dans le quotidien mouvementé de Kendra qui a le don de voir les auras et de parler aux morts. La jeune fille vient d’emménager dans la petite ville de Raven Hill où il se passe des choses très étranges. Du genre de signes bizarres qui apparaissent dans les champs, de canicule inexplicable ou d’un garçon mystérieux qui essaie de la tuer grâce à des pouvoirs surnaturels… Et si le sort de l’humanité toute entière était en jeu ? Kendra et Zel, celui qui veut la tuer, vont devoir s’associer pour le découvrir…

Si j’ai aimé la mythologie mise en place et l’atmosphère de petite ville américaine très bien retranscrite, il m’a fallu un peu de temps pour entrer dans l’histoire. Ça se lit très bien – en quelques heures de lecture pour moi – mais j’ai eu du mal à appréhender tous les mystères et à m’attacher aux personnages, dont les caractères sont pourtant bien tranchés. Le début m’a paru assez confus, toutes les informations sont distillées au fur et à mesure pour maintenir la tension, et d’un coup, tout se débloque et j’ai lu le dernier quart du roman à la vitesse de l’éclair.

Pour pouvoir pleinement apprécier ma lecture, il m’a manqué des émotions et un peu plus de complexité dans l’intrigue. Mais je lirai la suite, évidemment, car avec une fin pareille, j’ai vraiment envie de savoir comment les choses vont évoluer !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le combat du bien contre le mal est un sujet vieux comme le monde. Pourtant, j’ai eu l’impression ici de redécouvrir cette opposition, grâce notamment à la personnalité de Zel, qui montre que rien n’est jamais aussi tranché. L’ange a un bon fond mais aussi une propension à la violence et à la vengeance qui en font au final quelqu’un de très humain. Et c’est ça qui est très intéressant.

Combiné à la personnalité volcanique de Kendra qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, c’est un duo qui ne peut faire que des étincelles et de très bonnes réparties ! J’ai apprécié l’évolution de leur relation, de la haine à l’amour, des sentiments qui changent petit à petit. J’aurais juste aimé les ressentir moi-aussi pour être pleinement satisfaite.

Comme je le disais plus haut, j’ai trouvé dommage que l’intrigue tourne parfois en rond. Alors qu’ils essaient de comprendre quel démon est à leurs trousses et quel est son but, Zel et Kendra ne m’ont pas toujours paru très malins. L’ange a une quantité d’informations ou d’intuitions qu’il ne pense pas à partager. Au lieu de suivre les pistes jusqu’au bout, Kendra préfère faire autre chose (par exemple, elle ne va pas immédiatement parler à sa grand-mère de son statut de « Clé »). Il leur suffirait de se parler ou de poser des questions pour éclaircir le mystère, ce qui simplifierait le récit et laisserait par exemple la place pour développer les émotions.

J’espère que ça sera le cas dans le deuxième tome car avec des enfants de Lucifer en liberté, ce n’est pas le moment de prendre une pause pour notre duo de choc !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Pour quel côté te battras-tu ?

Dis-le moi en commentaire.