little monstersLittle monsters de Kara Thomas

Editions : Castelmore

443 pages

Paru le 18 Avril 2018

Aperçu : « Vous est-il déjà arrivé de vouloir quelque chose au point d'en mourir ? »

Quand elle emménage à Broken Falls, une nouvelle vie commence pour Kacey. Tout le monde ici est tellement gentil. Et elle se fait même des amies, Bailey et Jade, qui l'accueillent à bras ouverts. Mais, soudaine, ces dernières se montrent étrangement distantes. Et elles omettent de l'inviter à la plus grosse soirée de l’année.

Kacey, décidée à confronter ses amies, n'en aura pourtant jamais l'occasion : après la fête Bailey disparaît sans laisser de traces. Broken Falls ne semble plus si chaleureuse. Surtout pour elle, la nouvelle.

Kacey est sur le point d’apprendre deux choses très importantes : parfois, les apparences peuvent se révéler trompeuses. Et parfois, quand on est la nouvelle, il ne faut faire confiance à personne.

Mon commentaire général : ça c’est du thriller !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « le mal n’est ni un esprit, ni un monstre, ni un revenant. Il réside chez tout un chacun et ne fait pas la différence entre le jour et la nuit. » (Chap. 5)

Je remercie Castelmore et Livraddict pour cet envoi en SP.

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je lis peu de thrillers mais je sais en apprécier un bon quand je l’ai dans les mains et Little monsters fait clairement partie de cette catégorie et saura plaire aux amateurs de ce genre de littérature, à tout âge.

Grâce à une plume très fluide, l’autrice arrive à entraîner le lecteur dans une série de rebondissements et fausses pistes, sans aucun temps mort et sans qu’il soit possible de poser le livre avant la toute dernière ligne, qui m’a laissée époustouflée par tant de maîtrise et une analyse psychologique si fine de l’âme humaine, des familles recomposées et du pouvoir de la rumeur dans les petites villes.

Si l’histoire paraît avant tout destinée aux adolescents, je n’ai eu aucun mal à éprouver de l’empathie pour les personnages principaux. Au contraire, Kacey m’a parue très touchante, mise à part à cause de son arrivée récente dans cette petite ville, victime de rumeurs odieuses et dont le comportement paraît suspect alors qu’une de ses meilleures amies a disparu dans d’étranges circonstances. Est-elle vraiment impliquée ? Que sait-elle vraiment ? Même en lisant le roman selon son point de vue, on ne peut que douter et s’interroger sur chacun des protagonistes de cette histoire qui semblent tous avoir quelque chose à cacher

En tout cas, même si des indices sont distillés au fur et à mesure du roman, je n’avais rien vu venir et je suis restée accrochée à mon roman comme une moule à son rocher tant que je n’avais pas le fin mot de l’histoire… Et encore, même avec quelques jours de recul, je reste persuadée que quelque chose m’a échappé… J’aime quand un roman me pousse dans mes retranchements !

Si tu aimes être entraîné sur de fausses pistes, douter et que tu n’as pas peur d’affronter des fantômes, ce roman est fait pour toi !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Avant d’être un simple thriller, Little monsters est aussi un roman d’ambiance.

L’hiver contribue ainsi au sentiment d’impuissance que peut ressentir Kacey face à la disparition de Bailey. La neige et les tempêtes compliquent l’enquête, dissimulent les preuves, accroissant la tension.

Il y a aussi l’effet « petite ville américaine » là où tout le monde se connaît et sait tout des autres. Ou le moindre faux pas peut vous valoir d’être mise au banc de toute la société. Bailey parait ainsi une victime désignée, même si elle n’est absolument pas responsable de la chute de Cliff et s’est fait beaucoup d’ennemis. Pourtant, on n’hésite pas à montrer du doigt la nouvelle, Kacey, tout simplement parce qu’elle est nouvelle et plutôt bizarre selon les critères locaux.

Enfin, viennent les croyances. Si dès le départ, Kacey avait raconté l’épisode du spiritisme et l’implication de Lauren, les coupables auraient été découvertes bien plus tôt. Même si le comportement de Lauren pouvait paraître étrange, j’avais mis cela sur le compte de la peur des fantômes, comme Kacey, et non sur le choc consécutif au meurtre de Bailey. On peut dire que Kara Thomas m’a bien baladée !

J’ai aimé aussi qu’on y aborde des notions sur les familles recomposées, la difficulté de se faire accepter mais aussi celle de pardonner.

En tout cas, j’ai passé un excellent moment et je tâcherai de me rappeler que les disputes adolescentes peuvent être mortelles !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Partiras-tu à la recherche de Bailey ?

Dis-le moi en commentaire.