la république du TrégorLa république du Trégor de Paula Alexander

Editions : La Condamine

epub

A paraitre le 26 Avril 2018

Aperçu : Tueuse au compte de la République qui gouverne le Trégor depuis le terrible "Chaos", Isatis a pour mission d'éliminer les opposants au pouvoir, Les Lemmings. Parmi eux se trouve Alec, la cible numéro un d'Isatis, mais également l'une de ses principales faiblesses.

Alors qu'elle débute une nouvelle mission de la plus haute importance, la tueuse va se retrouver au plus près de ses ennemis. Le mystérieux Alec pourrait bien en profiter pour bousculer ses certitudes et remettre en question les fondements même de son existence.

Entre deux idéologies et deux hommes que tout oppose, le cœur d'Isatis balance. Parviendra-t-elle à discerner le vrai du faux et à faire un choix qu'elle ne regrettera pas ?

 

 

Mon commentaire général : Une très bonne dystopie !

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Quelque part, j’ai le sentiment d’avoir été instrumentalisée toute ma vie, d’avoir été façonnée pour devenir une arme. Celle de mes parents. Celle des Sages. Et, parfois, lorsqu’Alec se montre froid et autoritaire en ma présence, la sienne. » (Chapitre 24)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Encore une fois, je suis bluffée par un roman paru sur la plateforme Fyctia, pour le concours « Destinée » cette fois-ci. J’ai l’impression de le dire à chaque fois que j’ai l’occasion de lire un de ces textes, mais c’est pourtant vrai.

J’ai vraiment été estomaquée par La république du Trégor, une dystopie très mature sur fond de conditionnement militaire, de trahisons, d’infiltration, et j’ai terminé ma lecture en quelques heures à peine, sans avoir vu le temps ni les pages défiler.

Il faut dire que c’est un roman intelligent et bien construit, fait pour perdre le lecteur, le surprendre, et le forcer à se poser les bonnes questions. L’univers peut paraitre simple et pourtant c’est complètement prenant.

Nous suivons Isatis, tireur d’élite au compte de la République, membre d’un des commandos les plus brillants du Trégor, nation formée dans l’ancienne Europe de l’Est après une période de troubles nommée le « Chaos » et gouvernée par des Sages. Placée au sein de l’institution militaire depuis ses cinq ans, Isatis considère les membres de son commando comme sa famille, et même un peu plus en ce qui concerne Nolan, qui est son meilleur ami et peut-être encore plus que cela. Alors qu’elle est sur le point de rembourser sa dette à la République, malus imposé à tous les citoyens, et recouvrer sa liberté, elle est enlevée par les Lemmings, opposants aux Sages, qui la veulent dans leurs rangs. Et si les méchants n’étaient pas ceux qu’il parait ? A qui Isatis doit-elle accorder sa loyauté ? A la République ? A Nolan ? Ou à Alec, porte-parole des Lemmings, qui fait battre son cœur un peu plus vite ?

Avec une plume fluide et agréable, Paula Alexander dresse le portrait d’une jeune femme un peu perdue, conditionnée depuis sa plus jeune enfance, qui doit trouver où est sa place dans ce monde où la liberté n’existe pas. C’est un personnage féminin fort, avec ses défauts et ses qualités, ses forces et ses faiblesses, une héroïne qui nous ressemble et que nous pourrions toutes incarner dans les mêmes circonstances. Au niveau des personnages masculins, l’un m’a fait un peu plus d’effet que l’autre, trop effacé. Il n’y a pas vraiment de triangle amoureux et c’est agréable ! Juste des personnes qui éprouvent des émotions dans des situations exceptionnelles, qui doivent faire des choix parfois douloureux et tout coule de source pour le lecteur.

Je ne sais pas si c’est un one shot ou le début d’une série mais la fin m’a laissée dubitative devant les possibilités qui s’offrent à l’héroïne et s’il y a une suite, je la lirai avec beaucoup d’intérêt.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Maintenant que je peux parler sans détour, il faut bien que j’aborde un point essentiel de ce roman. J’étais quand même moyennement convaincue par la « conversion » d’Isatis à la cause des Lemmings. Quelques images ne devraient pas suffire à effacer un conditionnement de vingt ans, surtout qu’elle ne remet rien en cause. Elle n’accuse personne d’avoir trafiqué les images, elle ne demande pas à en voir d’autres, elle admet tout beaucoup trop vite. Sa réaction à la « mort » en direct de ses parents et de Nolan est aussi beaucoup trop discrète. Je ne comprenais donc pas.

Et puis aux deux tiers du roman, Paula Alexander sort sa botte secrète et nous révèle le contenu de la mission : s’infiltrer dans le camp ennemi et en ramener Alec, mort ou vif. Quel soulagement ! Même si de façon globale, les évènements se déroulent assez simplement, je n’aurais pas apprécié une telle facilité dans le scénario et je suis contente d’avoir été dupée.

Quoique le vrai retournement de veste d’Isatis est également très rapide : elle décide de quitter la République et de libérer Alec en un battement de cil mais à ce moment-là, elle a vécu quelques mois chez les Lemmings, elle les apprécie et a certainement des sentiments pour Alec. Elle a vu le fonctionnement de leur camp, elle sait de quoi ils sont capables, et ses doutes sur les actions de la République sont plus forts. J’y ai donc cru plus facilement à ce stade.

Il faut aussi dire qu’Alec est un personnage plutôt charismatique. Il a de la prestance, un caractère prononcé, parfois mystérieux, parfois ouvert et à côté de lui, le gentil Nolan fait pâle figure. D’ailleurs sa vraie mort ne m’a fait ni chaud ni froid car je n’ai pas eu le temps de m’attacher à lui.

En tout cas, la fin est très ouverte et oblige le lecteur à faire fonctionner son imagination. Isatis et les Lemmings peuvent-ils parvenir à renverser les Sages ? Le commando 33 peut-il les arrêter ? J’espère qu’il y a une suite prévue car j’aimerais vraiment qu’on me raconte tout cela !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Prêt à intégrer le commando 33 ?

Dis-le moi en commentaire.