ne t'arrete pasExpérience Noa Torson, tome 1 : Ne t’arrête pas de Michelle Gagnon

Editions : Nathan

396 pages

Paru le 19 Février 2015

Aperçu : Noa se réveille sur une table d'opération, une cicatrice en travers de la poitrine. Elle ne sait pas où elle est, ni ce qui lui est arrivé. Alors elle prend la fuite, des tueurs lancés à ses trousses.

La jeune fille, hackeuse de génie et solitaire, pense semer facilement ses poursuivants. Elle se trompe : pour la première fois de sa vie, si elle veut survivre, Noa a besoin d'aide. Car elle est la clé d'un terrible secret. Et ceux qui la traquent n'ont aucune intention de la laisser s'échapper.

 

 

 

 

Mon commentaire général : Pas le temps de reprendre son souffle !

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Ils m’ont enlevée, ils ont fait des expériences sur moi. Et je ne suis pas la seule. » (p. 328)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Ça, c’est du thriller !

Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans un récit à cent à l’heure, mené tambour battant par une équipe d’adolescents hackeurs de génie, prêts à tout pour faire éclater une vérité pas belle à voir au grand jour.

Courses poursuites, infiltrations informatiques, intimidations et fuite sans fin, voilà le menu de ce roman survolté où je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. L’action est toujours présente et nos héros ont bien du mal à semer leurs ennuis.

Les héros, justement, sont Noa et Peter, deux adolescents qui n’auraient jamais dû se rencontrer, elle issue de l’assistance publique, lui fils de bonne famille, mais ils vont être obligés de collaborer pour espérer faire tomber une grosse machination… et échapper aux tueurs à leurs trousses.

Outre une plume agréable, le roman bénéficie aussi d’un contexte bien réfléchi. On voit que l’autrice a pris le temps de poser les bases de son livre et du coup, tout est plausible.

Mon seul souci est que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, peut-être parce que malgré tout ce qui leur arrive, leurs émotions semblent comme anesthésiées, alors que j’aurais aimé ressentir leurs peurs, leurs espoirs, leurs doutes…

La fin n’apporte pas vraiment de conclusion mais se place plutôt comme une porte ouverte vers la suite qui s’annonce tout aussi trépidante. Pour autant, je ne suis pas sûre de la franchir, car j’ai besoin de ressentir de l’empathie pour m’intéresser au sort des personnages plutôt qu’à l’action.

Néanmoins, si tu es à la recherche d’un thriller young adult enlevé, sans temps mort, c’est celui-là qu’il te faut !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

L’idée de base de ce roman est vraiment bonne.

A quel moment l’expérimentation humaine est-elle permise quand elle peut permettre de sauver des millions de vies ?

C’est la question sous-jacente à tout le contexte du roman, de même que le fait d’enlever des jeunes des rues pour ces expérimentations fait se poser d’autres questions d’éthique. En plus d’avoir inventé une nouvelle pandémie qu’elle sait expliquer de façon très plausible, Michelle Gagnon nous pose donc un environnement qui fait réfléchir, mais également très crédible.

L’autre bonne idée est d’avoir fait se rencontrer deux adolescents concernés en premier plan par ces questions, mais chacun d’un côté de la barrière. Noa a subi ces expériences inhumaines, Peter a vu son frère mourir de la pandémie. Pourtant c’est bien ensemble, grâce à leurs talents de hackeurs et à leur débrouillardise, qu’ils peuvent espérer arrêter cette machine de guerre.

J’aurais aimé pouvoir m’attacher à ces deux jeunes gens qui ont tant souffert mais leurs émotions sont restées complètement opaques pour moi. Pourtant il y avait de quoi faire. J’aurais dû ressentir la terreur de Noa de se réveiller dans cet hôpital clandestin ou d’avoir un organe supplémentaire dans le corps. Ou encore le chagrin de Peter après la mort de Cody. Mais je suis restée spectatrice de leur détresse, sans jamais y prendre part. Pour moi, cette expérience de lecture est comparable à regarder un film d’action : j’ai vu les balles voler, j’ai cherché les issues de secours, mais je n’ai pas vraiment tremblé.

C’est peut-être parce que j’ai déjà lu un nombre de livres assez conséquents que je n’ai pas été touchée mais je pense que je recherche davantage maintenant. Je veux vivre l’histoire au lieu de la lire simplement. Ça ne l’aura donc pas fait avec moi mais je te conseille de lire ce roman si l’histoire t’intéresse car il récolte de très bons avis par ailleurs.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  T’enfuiras-tu avec Noa et Peter?

Dis-le moi en commentaire.