exoExo, tome 1 de Fonda Lee

Editions : Bayard

537 pages

Paru le 21 Février 2018

Aperçu : Il y a un siècle, après une guerre meurtrière, la Terre a été colonisée par une civilisation extraterrestre : les Zhrees. Même si la paix a finalement été instaurée entre les deux peuples, les Zhrees dominent à présent la planète. Donovan, 17 ans, est chargé de faire régner l’ordre. À l’âge de 5 ans, il a été sélectionné pour être un Exo, un soldat d’élite des Zhrees. Il est aussi le fils du chef du gouvernement qui collabore avec les extraterrestres. Tout ceci destine le jeune homme à un brillant avenir. Jusqu’au jour où une intervention tourne mal et que Donovan est enlevé par Sapience, un groupe de résistants qui luttent pour l’indépendance de l’espèce humaine…

 

 

 

 

Mon commentaire général : Je suis ramollo du cerveau…

Ma note : 4/10

La citation qui résume tout : « On se bat pour défendre l’humanité, pas pour perdre la nôtre. » (p. 51 )

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Tous les commentaires que j’ai trouvés sur Exo avant d’en attaquer sa lecture sont plus que positifs. J’avoue que c’est la raison pour laquelle ce livre s’est retrouvé dans ma bibliothèque et certainement aussi ce qui explique le sentiment de décalage que j’éprouve après l’avoir refermé : en effet, je n’ai pas vraiment accroché.

Pourtant, le sujet abordé, même s’il n’est pas original, est très bien amené. Ici on suit les aventures mouvementées de Donovan, jeune homme ayant toujours vécu sous la domination extraterrestre et ayant même été transformé enfant avec la technologie des Zhrees. Donovan est un exo, un être humain renforcé par une armure biotechnologique, travaillant comme « gardien de la paix », à défaut d’autre terme. Il est aussi le fils du Premier Mandataire, c’est-à-dire le chef du gouvernement extraterrestre/humains. Plus d’un siècle après le débarquement des Zhrees, un bon nombre d’humains ont accepté la domination et même collaborent volontairement avec les extraterrestres, mais certains restent farouchement opposés à la domination venue d’ailleurs et se sont regroupés au sein d’une organisation terroriste nommée Sapience, qui a une très mauvaise opinion des humains modifiés.

Ainsi, quand Donovan est enlevé par Sapience au cours d’une banale intervention des exos, c’est comme un grand coup de pied dans les croyances des uns et des autres

Fonda Lee a accompli ici un véritable travail d’imagination pour créer son univers et a inventé nombre de termes techniques, qui je dois bien l’avouer ont eu tendance à me perdre complètement dans les premières pages… Mais surtout, c’est le sujet de fond de la colonisation qui est bien fouillé. Faut-il accepter la domination et le progrès qui va avec ? Ou au contraire faut-il se battre pour conserver ses propres traditions ? Telles sont les questions abordées ici selon les différents groupes qui interviennent et il faut reconnaître que tout cela porte réellement à réflexion.

Alors pourquoi n’ai-je pas réussi à accrocher à ce roman ? Peut-être à cause des termes techniques ou de l’écriture assez froide qui ne m’ont pas permis de rentrer dans le roman. Je n’ai pas non plus ressenti beaucoup d’émotions à la lecture et malgré l’action menée tambour battant, je me suis parfois ennuyée, probablement parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Comme je le disais, mon ressenti est vraiment marginal, ce n’était peut-être pas la bonne lecture pour moi au moment où je l’ai lu, donc si le résumé t’attire, je t’invite sincèrement à te faire ta propre opinion.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je suis réellement embêtée de ne pas avoir accroché à ce livre qui avait tout pour me plaire sur le papier.

Prenant comme exemple une colonisation extraterrestre, Fonda Lee nous permet une réflexion intéressante sur tout type de colonisation. Les Zhrees ont débarqué sur Terre pour protéger leur territoire de la menace des Riis, réputés très cruels. Ainsi, on peut dire que cette annexion de notre planète partait d’une bonne intention : nous prévenir d’une menace encore plus grave et en plus, nous faire bénéficier d’une technologie nettement avancée qui bénéficie à l’Homme, enfin à ceux qui collaborent. Ceux qui résistent sont tout simplement éliminés du paysage.

En nous explicitant les points de vue de chacun des camps, des envahisseurs – dans les souvenirs de Donovan -, des collaborateurs - les erzés, les exos qui sont au summum de l’acceptation -, ou des rebelles, Fonda Lee montre que toutes les opinions sont valables. C’est aussi une réflexion sur la liberté. Qui est le plus libre parmi eux ? Les exos au service des Zhrees ou les rebelles obligés de se cacher sous terre pour exister ?

A mon avis, ce roman est un bon point de départ pour parler de colonisation avec des adolescents et les faire réfléchir sur le sujet et c’est pourquoi, même si je n’ai pas apprécié moi-même, je le recommanderai largement à tous ceux qui cherchent de la littérature sur ce sujet.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu savoir à quoi ressemble une domination extraterrestre ?

Dis-le moi en commentaire.