restart with songRestart with song de Elle Seveno

Editions : La Condamine

640 pages

Paru le 1er Février 2018

Aperçu : Après des mois passés au bout du monde pour oublier son désespoir, Camille revient en France. Malgré son retour, elle continue sa fuite en avant à coup de sensations fortes et de sauts dans l’inconnu.

En passant un casting pour intégrer le célèbre groupe des Nameless Options, la jeune femme ne se doute pas qu’elle risque de faire voler en éclats le fragile équilibre qu’elle tente de conserver.

Léo, le ténébreux guitariste du groupe n’aura en effet de cesse de le pousser dans ses retranchements. Mais Camille est-elle prête à faire face à ses démons et à oublier le passé ?

 

 

 

 

Mon commentaire général : En avant la musique !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Parler, c’est affronter. Moi, je préfère la fuite, c’est ce que je fais de mieux. Ça évite de ressentir. » (p.71)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais découvert Elle Seveno avec le très original Make me bad et je suis très contente de retrouver sa très jolie plume avec ce nouveau roman dans l’univers de la musique.

L’autrice nous avait déjà habituée à des personnages à fleur de peau mais terriblement attachants et Restart with song ne fait pas exception. J’ai eu un vrai coup de cœur pour les Nameless Options, garçons torturés, sauf le très lumineux Jules, et même pour Camille, qui est parfois tête à claques mais toujours entière et sincère ! Léo est évidemment la révélation du roman avec sa sensibilité si bien cachée et son caractère de cochon. Encore un très bon book boyfriend, enfin si on arrive à le supporter !

Le monde de la musique est ici vu majoritairement des coulisses. On vit le quotidien d’un groupe de rock, dans leurs déchirures et leurs bons moments. On est aussi plongés dans le processus de la création artistique. En tout cas, Elle Seveno a du talent pour écrire des paroles de chanson, tellement que j’aurais aimé pouvoir les entendre en musique (dans une collaboration artistique comme ce qu’a fait Colleen Hoover avec Maybe Someday) et j’en aurais même voulu plus !

Outre la musique, l’amour est aussi au cœur du roman, mais ne t’attend pas à de l’instalove, on en est bien loin ! Il s’agit plutôt de vivre avec les blessures du passé, s’accorder une deuxième chance, tomber amoureux doucement en abandonnant ses défenses. C’est tout en émotions brutes, avec des hauts et des bas, mais surtout beaucoup d’intensité.

En tout cas, j’ai beaucoup aimé cette histoire et c’est avec beaucoup d’étoiles dans les yeux que j’ai éteint ma liseuse à la fin de ma lecture.

Elle Seveno est une autrice à suivre, je n’en doute plus un instant !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’aurais dû savoir, en commençant ce livre, que j’allais vivre une histoire intense. Déjà avec Make me bad, j’avais éprouvé des sentiments contradictoires et nouveaux.

Ici, on n’est pas dans l’immoralité du premier roman publié de l’autrice mais on y découvre des personnages encore plus brisés par la vie et j’ai tourné les pages avidement dans l’espoir d’en découvrir plus sur le passé de Camille et Léo, de savoir pourquoi et comment ils en sont arrivés là : Camille spécialiste de la fuite en avant pour ne surtout pas affronter ses problèmes et Léo enfermé dans un carcan de béton armé, ne laissant personne en dehors de Jules s’approcher de lui.

Si l’histoire de Léo est terriblement poignante (mais déjà largement abordée dans la littérature New Romance), celle de Camille est à la fois innovante et banale, d’une banalité qui fait justement que de nombreuses lectrices pourront s’identifier à sa douleur. Et ça marche, en tout cas pour moi, ça a vraiment fonctionné.

Même les personnages secondaires sont bien pensés. Je pense évidemment aux Nameless Options, et notamment à l’homosexualité de Gaspard et Paul, cachée pour ne pas décevoir leurs fans, mais surtout à Margaux, dont l’histoire est tout aussi émouvante.

Bizarrement, le seul dont on sait peu de choses, c’est Jules, alors que c’est le plus avenant de tous ! Et c’est justement parce qu’il est toujours tourné vers les autres qu’il ne s’épanouit pas lui-même. J’aimerais vraiment en savoir davantage sur ce jeune homme très lumineux. Peut-être dans un deuxième tome ?

Dites oui !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Deviendras-tu fan des Nameless Options ?

Dis-le moi en commentaire.