Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les lectures de Doris
2 janvier 2018

[CHRONIQUE] Animale, tome 2 : La prophétie de la Reine des neiges de Victor Dixen

Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Animale. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur La malédiction de Boucle d’Or (tome 1).

 

animale T2Animale, tome 2 : La prophétie de la Reine des neiges de Victor Dixen

Editions : Gallimard

434 pages

Paru le 20 Août 2015

Aperçu : Et si le plus merveilleux des contes cachait le plus sombre des complots ?

1833, sur une île perdue du Danemark. Elle s’appelle Blonde, il se nomme Gaspard. Elle est animale, il est fou d’elle. Le destin s’apprête à les arracher l’un à l’autre : ils sont les victimes d’une prophétie qui bouleversera le monde à jamais. Blonde parviendra-t-elle à déjouer les plans de l’énigmatique Reine des neiges, avec pour seul allié un jeune écrivain nommé Andersen ?

Mon commentaire général : Découvrez le vrai visage de la Reine des neiges…

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « La vie m’a enseigné que les monstres peuvent parfois faire preuve d’humanité et que les hommes se révèlent souvent monstrueux. » (p. 18 )

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Alors que le premier tome de cette série s’attachait à remanier le conte de Boucle d’Or, c’est ici à la Reine des neiges que s’attaque Victor Dixen. Attention, il ne s’agit pas de la mignonne jeune fille de Disney mais bien du conte original d’Andersen, plus sombre et violent que les gentilles aventures d’Elsa d’Arendelle…

Ce second volet reprend l’histoire quelques mois après les évènements de La malédiction de Boucle d’Or où nous avions laissé Blonde et Gaspard en paix sur l’île sans nom, à l’abri du côté animal de la jeune fille. Du moins, jusqu’à ce que des officiers français débarquent sur l’île accompagnés d’hommes-ours et d’un bateau napoléonien transportant une horreur inimaginable, obligeant les jeunes amants à prendre la fuite tandis que le comportement de Gaspard se glace de jour en jour, jusqu’à sa disparition… Commence alors une quête mouvementée pour Blonde, qui l’emmènera aux confins du monde…

Tout comme dans le premier tome, la plume de Victor Dixen est très agréable et ces 430 pages défilent comme dans un rêve. Le mélange des contes tels qu’on les connaît à l’histoire fonctionne toujours et de plus on peut en voir ici la genèse puisque le récit contient un personnage du nom de Hans Christian Andersen, jeune écrivain sans inspiration et ami de Blonde. De même, le roman mêle encore lettres et récit traditionnel, et je dois bien avouer que j’ai été bien plus intéressée par les évènements décrits dans les lettres que par ceux du « présent ».

J’ai été totalement embarquée par ce roman, tant par les personnages que les détails historiques ou par l’action, et si la fin m’a parue un peu rapide, j’ai beaucoup aimé cette série qui montre un aspect plus sombre et mature de l’auteur par rapport à Phobos, sa saga vedette. Il ne m’a pas manqué grand-chose pour avoir un coup de cœur (c’est à mon avis la conclusion un peu facile qui a douché mon enthousiasme), tant La prophétie de la Reine des neiges est bien dosée en émotions, fantastique et histoire.

Une réussite !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

De façon générale, j’aime toujours beaucoup les réécritures de contes ou de mythes, surtout quand cela me fait voir une histoire que je croyais déjà connaitre par cœur sous un nouveau jour.

C’est ici le cas, d’autant plus depuis que Disney est passé par là et a largement adouci le conte originel dans lequel la Reine des neiges n’a rien de sympathique.

La tension créée autour de ce personnage est ici très bien dosée. De mythe, elle devient peu à peu réelle, au fur et à mesure des trouvailles de Blonde et Hans. Terrifiante et mystérieuse, Hel apparait comme le summum du mal, elle dont le visage horrible suffit à provoquer la mort. Avec tout cela, j’en attendais évidemment beaucoup de l’affrontement final… qui m’a terriblement déçue. Point de visage effrayant, point de terreur. « La mort n’est rien »… et c’est bien dommage ! En quelques pages, la méchante Hel était vaincue par trois répliques et est repartie bouder dans son coin. J’en suis tellement désappointée que ça en devient agaçant.

Jusque-là, le récit était vraiment parfaitement dosé en action et en émotions, même si les passages racontés du point de vue de Hans n’ont pas présenté beaucoup d’intérêt à mes yeux. L’essentiel se passe dans les lettres de Blonde et non dans le quotidien du jeune écrivain, même si son rôle, à la fois pendant les évènements (en tant que soutien de Blonde) et après (pour les raconter au monde), est indéniablement important. Le travail de l’écrivain, qui transforme des faits pour en faire une histoire, est passionnant, autant du côté du personnage de Hans, qui se base sur la vie de Blonde pour en extraire des contes, que du côté de Victor Dixen qui a remanié les contes pour les inclure à son histoire.

Cette saga est pour moi l’une des meilleures réadaptations de contes et j’ai maintenant bien envie d’aller relire les histoires originelles !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Partiras-tu à la recherche de la Reine des neiges ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)

Publicité
Publicité
Commentaires
Les lectures de Doris
Publicité
Je suis aussi sur:

babeliologo_livraddict

Thème du mois

Thème mensuel blog (1)

En ce moment, je lis...

cemetery boys


 


Mes partenaires

                                                                           cyplog 
                                                                           actusf 
                                                                          michel_lafon
 

                                        
  

Visiteurs
Depuis la création 841 704
Newsletter
Publicité