Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du quatrième tome de la série Les messagers des Vents. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Les messagers des Vents (tome 1), Sanctuaires (tome 2) ou Gardiens des Feux (tome 3).

 

le cinquième artéfact

Les messagers des Vents, tome 4 : Le cinquième artéfact de Clélie Avit

Editions : Le Masque

543 pages

Paru le 8 Novembre 2017

Aperçu : Tout s'est arrêté sur le pire : des trois prétendantes, une seule devait survivre. Mais c'est sans compter sur les subtilités des prophéties. Tandis qu'Ériana, Gabrielle et Mesline voient leur vie bouleversée, la Friyie s'unit contre le Velpa et les territoires se mettent en ordre de bataille.

Toujours protégée par Setrian, Ériana va cependant perdre trois de ses éléments, ce qui va lui imposer de s'écarter de ses projets et de suivre une autre route. Quant à Mesline, enfin mage réductrice, son sort sera scellé par celui avec qui tout a commencé : le Maître des Eaux. Et ce Maître ne cessera de tous les surprendre car, au-delà de l'apparition soudaine de sa nature de mage réducteur, Eliah se révélera venir du passé, sa soif de pouvoir intacte après trois mille ans. Son but ? Devenir encore plus puissant grâce à un cinquième artefact. Un cinquième artefact que tous imagineront à l'image des autres, tel un objet symbolique de pouvoir. Un cinquième artefact que personne n'aurait cru humain. Jusqu'à ce que Setrian devienne l'arme qu'ils redouteront tous...

Avec ce quatrième et dernier opus, Clélie Avit clôt magistralement et non sans malice le cycle des Messagers des Vents. Jouant de plus en plus de la dualité de ses héros, des prophéties comme des frontières spatio-temporelles, elle met ainsi en scène, d'un territoire à l'autre, l'épisode final de cette saga haletante, la grande guerre qui se prépare entre le Velpa et la Friyie.

Mon commentaire général : Une conclusion en demi-teinte…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « C’était l’heure, l’heure de la prophétie, de ce moment où la Friyie se libérerait ou se plierait au joug du Velpa. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Attention, ce quatrième et dernier tome de la série Les messagers des Vents reprend exactement où Gardiens des Feux s’est terminé. Exactement. Il n’y a pas de rappel des tomes précédents donc si comme moi tu as lu le troisième tome il y a presque un an, tu risques de patauger un moment avant de raccrocher les wagons et de te souvenir qui a fait quoi (et il y en a un certain nombre des personnages…).

D’autant que le récit ne m’a pas vraiment aidée. Ce dernier opus est pour moi complètement contradictoire.

Tout d’abord, il faut souligner qu’il se passe énormément de choses. Comme je l’ai déjà dit, il y a beaucoup de personnages, qui agissent en plus dans des lieux parfois complètement différents, ce qui fait beaucoup d’intrigues à suivre en même temps. D’autant que l’autrice a décidé de jouer avec nos nerfs et de proposer un roman qui ressemble davantage à un regroupement de saynètes qu’à un récit continu, sachant que parfois les personnages peuvent prendre une décision importante lors d’une scène et que le chapitre d’après annule complètement ce qui vient de se passer…

Du coup, cela ne fait pas vraiment avancer l’intrigue principale, et j’oserais même dire qu’on a l’impression de tourner en rond, ce qui donne un sentiment de stagnation jusqu’au dernières cent pages où tout se met en branle pour nous offrir un final haut en couleurs.

Je referme donc ce tome plutôt mitigée et un peu frustrée qu’un tel univers n’ait pas été mieux exploité et mis en valeur. Avec ces pouvoirs liés aux éléments, il y avait de quoi en tirer une saga exceptionnelle alors que j’ai l’impression que cet aspect a été un peu survolé. Je n’ai en tout cas pas l’impression d’avoir eu le grand final que j’attendais depuis le tome 1. Dommage.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si on se rappelle bien, j’avais tout simplement adoré le tome 3 où chacun des nombreux personnages avait la possibilité d’évoluer. Ils suivaient des intrigues différentes mais je n’avais pourtant pas été perdue dans les ramifications de l’histoire.

Alors que les choses semblent plus simples au premier abord dans Le cinquième artéfact, je suis pourtant incapable de faire une liste de tous les évènements qui s’y sont produits, tout simplement parce que certains ne servaient pas à grand-chose. Je vais prendre l’exemple le plus parlant : nous assistons à une discussion très importante où Eriana demande plus ou moins à Setrian de séduire Mesline afin de la garder dans leur camp. Cela nous occupe pendant plusieurs pages, Setrian part bouder, et quand il revient, il a à peine le temps de battre des cils que Mesline se fait tuer. A quoi cela servait-il de nous mener sur cette piste pour la balayer quelques pages plus tard ? Le roman est rempli de scènes comme celles-ci, où on assiste sur plusieurs pages à l’établissement d’un plan qui ne sera jamais mis à exécution car les choses ne se passent pas comme on l’aurait voulu. Je peux concevoir que cela arrive une fois, mais pas autant qu’ici.

A mon avis, le récit aurait gagné à être allégé et à se focaliser à nous expliquer les nouveaux pouvoirs qui font leur apparition et qui sont extrêmement intéressants ! Le cinquième artéfact par exemple, la perte d’un ou plusieurs éléments, les Mages réducteurs, la re-création d’Elpir… Cet univers est tellement riche qu’on aimerait en savoir plus sur ce qui le compose. Il y a d’excellentes idées (Setrian invisible par un sortilège de Luminiers, l’artéfact humain, la source d’énergie humaine…) qui mériteraient d’être davantage développées !

Depuis le premier tome, j’ai attendu l’affrontement entre les Mages des différents éléments et le Velpa. Au final, il m’a semblé que cette bataille se réduisait à un combat entre Eriana et Eliah, le reste me paraissant un peu brouillon. Là encore, c’est dommage.

Je vais donc rester sur le troisième tome qui reste pour moi le plus abouti, tant dans l’évolution des personnages que de l’intrigue.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Assisteras-tu à l’affrontement final ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

 

 

* lien affiliés (en savoir plus)