séquestréeSéquestrée de Chevy Stevens

Editions : L’Archipel

335 pages

Paru en septembre 2011

Aperçu : Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s'appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d'être enlevée. Son ravisseur l'emmène au cœur de la forêt et l'emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer...

 

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Glaçant !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Rien pour me défendre, rien pour m’évader. J’ai tout de suite compris que je devais m’attendre au pire, sans savoir ce que ça voulait dire. » (p.64)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Séquestrée, également publié sous le titre La cabane de l’enfer, est un excellent thriller psychologique qui doit provoquer des angoisses certaines et des accès de paranoïa aigue chez ses lectrices. Je ne d’ailleurs pas sûre de m’approcher à nouveau d’une camionnette…

En effet, cette histoire, glaçante de réalisme, m’a provoqué une multitude d’émotions fortes (peur, colère, effroi, tristesse... au choix) au fur et à mesure de la narration d’Annie, jeune femme dynamique et indépendante, enlevée en plein jour par un homme qui la retiendra prisonnière pendant environ un an et lui fera subir les pires sévices…

L’un des plus de ce roman est tout d’abord son choix de narration : le récit est en fait la retranscription des séances de psy d’Annie, ce qui en fait un monologue parfois décousu et non-chronologique, mais donne l’impression que la jeune femme parle directement au lecteur.

Le second gros bonus est que l’histoire ne se contente pas de raconter la captivité d’Annie mais aussi son retour à la « réalité », dans un monde qui lui est devenu étranger et où elle doit faire avec ses nombreux traumatismes.

En tout cas, ça se lit vraiment très bien (en deux soirées pour ma part) et je suis rapidement arrivée à cette fin incroyable, cerise sur le gâteau des tourments d’Annie, qui devrait en rendre plus d’un complètement paranoïaque…

Un excellent thriller que je recommande à tous les amateurs du genre !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

En tant que femme, il m’est parfois extrêmement pénible de lire ce genre de roman, surtout parce que je ne peux qu’imaginer comment je réagirais dans la même situation. Il est facile de se dire qu’on serait défendue, qu’on ne serait jamais montée dans la camionnette ou carrément préféré la mort à l’enlèvement ou aux viols. Il est surtout facile de juger quand on n’est pas confronté à une peur paralysante et à un sursaut d’instinct de survie.

Il m’a semblé qu’Annie racontait bien tout cela. En tout cas, j’ai ressenti la moindre de ses émotions comme si c’était la mienne, ce qui a rendu le récit très prégnant, à la fois en tant que femme et que mère.

Outre sa captivité, le retour d’Annie est tout aussi traumatisant. Elle n’est plus adaptée à la société, a involontairement conservé des habitudes et surtout elle est persuadée de ne plus être en sécurité malgré la mort de son tortionnaire. Annie est une femme brisée dont les tourments ne s’arrêtent malheureusement pas avec son évasion puisque ce qu’elle finit par apprendre sur les circonstances de son enlèvement est pire que tout.  

Il est très facile de s’identifier à cette jeune femme, ce qui rend ce roman d’autant plus glaçant, et impossible à lâcher avant la dernière ligne.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu entendre la confession d’Annie ?

Dis-le moi en commentaire.