Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Les loups de Mercy Falls. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Frisson (tome 1).

 

fièvreLes loups de Mercy Falls, tome 2 : Fièvre de Maggie Stiefvater

Editions : Hachette Collection Black Moon

406 pages

Paru le 30 mai 2012

Aperçu : Grace et Sam ne se quittent plus, mais leur avenir s’annonce fragile. Sam se débat avec son passé de loup qui lui colle à la peau. Grace, elle, se heurte à l’autorité de ses parents et souffre d’une étrange fièvre, qui pourrait bien mettre son amour, et sa vie, en péril. Survient alors Cole. Lui aussi doit affronter ses démons, et il menace encore plus l’équilibre précaire qui s’est instauré à Mercy Falls. Quant à Isabel, elle ne se pardonne pas la mort de son frère, mordu par les loups. Irrésistiblement attirée par Cole, elle sait pourtant que lui ne rêve que de rejoindre la meute.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Je suis mordue de ces loups !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Ceci est l’histoire d’un garçon qui a été loup et d’une fille qui va le devenir. » (p.9)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Nous voici de retour à Mercy Falls ! L’hiver touche à sa fin et on peut s’attendre à ce que tout aille bien pour Grace et Sam, maintenant que je jeune homme est humain depuis plusieurs mois. Sa guérison est-elle définitive ? Peut-il vraiment se projeter dans l’avenir ? Et quel est cette étrange fièvre dont souffre Grace ?

Cela a de quoi occuper suffisamment nos héros, sauf que les nouveaux loups choisis par Beck vont également leur donner du fil à retordre, surtout Cole St Clair…

Ce deuxième tome de la trilogie m’a davantage plu que le premier : on y retrouve toute la poésie du premier, les nouveaux personnages sont intéressants et si la romance a perdu son caractère « d’urgence », elle n’en reste pas moins très mignonne. Ce tome va aussi plus loin dans la mythologie des loups, abordant les processus de formation et de guérison (si elle est possible), ce qui renforce l’univers imaginé par Maggie Stiefvater.

Les personnages ont encore des décisions douloureuses à prendre, ils doivent grandir ou s’accepter et surtout s’adapter à leur nouvelle vie.

Malgré quelques longueurs, ce tome se lit donc aussi bien que le précédent.

Encore de très beaux moments d’émotions à Mercy Falls avec une fin qui surprend encore une fois et qui laisse planer tout un tas de nouvelles questions pour la suite. Résultat : je m’y mets immédiatement.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros plus de Fièvre, c’est sans conteste le charismatique Cole St Clair. Le jeune homme, cliché typique du bad boy des romances Young Adult et New Adult, n’est pourtant pas aussi bête qu’il aime le faire croire. Il est l’incarnation du personnage qu’on adore détester et se pose ainsi en contrepoids parfait de Sam qui est la gentillesse incarnée (trop gentil ?). J’ai beaucoup aimé ses échanges avec Isabel qui est aussi corrosive que lui, ce qui donne des moments explosifs, en totale opposition avec la douceur qui caractérise le couple Grace/Sam.

L’autre bonus de ce deuxième volet, c’est l’avancée vers la compréhension des mécanismes qui régissent la transformation. Maggie Stiefvater n’aborde pas ici les choses sous un aspect magique et fantastique mais scientifique, ce qui est novateur. Grâce à Cole, le mystère se lève un peu. Reste à confirmer ses hypothèses et peut-être tenter une guérison collective de la meute ?

C’est à voir dans Fusion, la fin de cette trilogie toute en douceur, et je serai présente !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Verras-tu arriver le printemps à Mercy Falls ?

Dis-le moi en commentaire.