covenantCovenant, tome 1 : Démon suivi de Sang-mêlé de Jennifer L. Armentrout

Editions : J’ai Lu

478 pages

Paru le 11 Octobre 2017

Aperçu : Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les Hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude.

De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n’a pas le choix : fille d’une hématoï et d’un simple mortel, elle se doit de réussir l’examen lui permettant de devenir Sentinelle. L’institution applique une discipline de fer, et les relations entre les sang-pur et les sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d’exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d’orage qu’Alex convoite depuis toujours, n’avait pas été désigné comme son entraîneur personnel...

Mon commentaire général : Mais c’est génial !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Ah, les chemins sont toujours difficiles. Le tien est peuplé d’ombres, empli d’actes qui doivent être accomplis. » (p.231)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Jennifer L. Armentrout est une auteure bien connue à la fois des lecteurs de fantastique Young Adult (Lux) et de romance New Adult (Jeu de patience) : c’est pourquoi, en tant qu’amatrice de ces deux séries, je me suis précipitée sur l’occasion de lire Covenant.

Et quelle lecture !

La plume de JLA, toujours aussi fluide et agréable, nous entraîne dans un nouvel univers original : les dieux, demi-dieux et leurs descendants. La mythologie est agréable, l’univers est bien posé et même si quelques questions persistent (après tout ce n’est que le premier tome d’une série qui en compte cinq), j’ai beaucoup apprécié cet environnement où s’opposent Sang-purs (les descendants direct des dieux) et Sang-mêlés (métis sangs-pur/humains).

Alex, l’héroïne, est une Sang-mêlée, dont la mère Sang-pur l’a extraite du Covenant (l’école des Sangs-purs et Sangs-mêlés) trois ans auparavant, pour une raison inconnue. Mais quand sa mère est tuée par des démons, Alex est récupérée par les Sentinelles du Covenant pour être ramenée en sûreté. Parmi eux, se trouve Aiden, un Sang-pur qui ne laisse pas Alex indifférente. Alors quand une seconde chance est laissée à Alex, celle de rattraper son retard avant la rentrée et que son entraîneur n’est autre qu’Aiden, la jeune fille accepte de se soumettre aux règles strictes du Covenant. Enfin, si son destin et des forces extérieures ne se mettent pas sur son chemin

J’ai eu un gros coup de cœur pour les personnages, Alex et Aiden en tête, dont les émotions à fleur de peau sont tout en délicatesse. Alex est de plus une héroïne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui n’a pas vraiment besoin de chevalier servant pour la défendre. J’aime beaucoup les personnages féminins aussi forts !

Ce roman, pourtant imposant, n’aura pas duré longtemps dans mes mains une fois ouvert : ça se lit très rapidement, c’est rythmé et entrainant, et la fin nous donne irrémédiablement envie de connaître la suite !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Qu’est-ce que j’aime les héroïnes comme Alex, un peu dures à cuire et têtes brûlées, qui passent à l’action sans trop de poser de questions (même si c’est parfois stupide, je parle bien évidemment de sa fuite pour retrouver sa mère) !

Alex est une battante, elle est pleine de vie comme aime le répéter Aiden. Et il a bien raison !

Ce duo m’a d’ailleurs beaucoup émue, opposés dans le caractère mais identiques en ce qui concerne leurs sentiments. Lui est plus dans la réserve, affichant toujours une froide détermination et une profonde réflexion avant chacun de ses gestes, ce qui contrebalance l’impétuosité d’Alex. Pourtant personne ne peut nier la profondeur de l’amour qui les lie, même si le mot n’est pas vraiment prononcé. On parle de désir et d’attirance mais il est évident que leur attachement va bien au-delà de ça. Et j’ai aimé cette lenteur dans l’acceptation de leurs sentiments. Après tout, ils sont une sorte de remake de Roméo et Juliette : leur amour est interdit. Il faut donc une certaine dose de renoncement (de la part d’Aiden) et de la rébellion (pour Alex, même si elle est obligée elle-aussi d’aller vers la réserve), pour se laisser aller.

Globalement, je trouve que c’est un processus que JLA maîtrise à la perfection dans tous ses romans : les personnages ne se jettent pas l’un sur l’autre au bout de 20 pages. On sent qu’ils luttent contre leurs sentiments, qu’ils ont même du mal à les accepter, ce qui laisse se développer des émotions profondes qui se transmettent facilement au lecteur.

En tout cas, la fin de Sang-mêlé a piqué ma curiosité : Alex deviendra Apollyon (d’ailleurs, les auteurs devraient arrêter de nous donner des indices aussi flagrants quand ils veulent jouer sur la révélation. Je veux dire par là que la nature d’Alex se comprend au moment même où la seule page du fameux livre de mythologie qu’on nous présente est celle qui parle des deux Apollyons…) mais que se passera-t-il ensuite ? Vu son caractère, je doute qu’elle supporte bien de laisser sa puissance à Seth, ni qu’elle y consente tout court d’ailleurs. Et comment réagira Aiden face au rapprochement inévitable des Apollyons ?

Vite, la suite !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Passeras-tu les portes du Covenant?

Dis-le moi en commentaire.