juliette foreverJuliette Forever de Stacey Jay

Editions : Milan Collection Macadam

341 pages

Paru le 25 janvier 2012

Aperçu : Oubliez Roméo qui se tue pour Juliette.

Oubliez Juliette qui se tue pour Roméo.

La vérité ? Les deux amants sont devenus immortels... Roméo s'acharne à séparer ceux qui pourraient s'aimer, quand Juliette doit tout faire pour les réunir.

Entre les deux anciens amants tous les coups sont permis. Car l'amour a fait place à la haine. Pour toujours.

Vraiment ?

 

 

 

 

Mon commentaire général : Oublie tout ce que tu as cru savoir sur Roméo et Juliette…

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Nous sommes tous les deux des esclaves condamnés à obéir à des dieux que nous n’avons pas choisis. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Il faut beaucoup de courage et aussi beaucoup d’imagination pour s’attaquer à un mythe comme Roméo et Juliette. On a tellement entendu parler de cette histoire qu’il n’est pas facile de surprendre encore son lectorat avec cette histoire d’amour classique.

Pourtant c’est un pari plutôt réussi pour Stacey Jay, qui démarre son histoire par le contrepied de ce à quoi on s’attend : Roméo et Juliette se détestent, ils sont devenus ennemis après leur mort et œuvrent pour des puissances opposées. Si Juliette tend à réunir les âmes sœurs, la mission de Roméo est plutôt de les faire s’entretuer… Difficile de parler d’amour après cela !

C’est donc une réécriture totale du mythe, portée de plus par une jolie plume. J’ai d’ailleurs cru au coup de cœur jusqu’à la moitié du roman environ, avant que l’intrigue s’enlise un peu et finisse par se résoudre, un peu vite, sur la dernière dizaine de pages.

Les personnages m’ont beaucoup touchée, Juliette en tête, ce qui a contribué à me faire tourner les pages, avide de savoir comment les évènements allaient s’ordonner.

En tout cas, la fin m’a donné envie de me jeter sur Roméo Forever, le second tome de ce dyptique, car je n’ai pas vraiment envie de quitter cet univers original et plein de sentiments.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je suis assez sensible aux réécritures des contes et légendes que j’aime. J’apprécie réellement de redécouvrir une histoire que je croyais connaître et en être surprise.

Stacey Jay ne revient ici que furtivement sur le passé des deux amants maudits, mais il suffit d’introduire le concept du « méchant » frère Lawrence pour que l’histoire prenne un tout autre sens et nous conduise 700 ans plus tard, à deux personnes qui se détestent (mais est-ce bien sûr ?) et qui ont rejoint des camps différents.

L’objectif des Ambassadeurs et des Mercenaires n’était d’ailleurs pas vraiment clair pour moi. A par se nourrir d’énergie, leur intérêt pour les âmes sœurs est assez limité. De plus leur guerre ne semble pas avoir d’autre but que celui de se faire la guerre.

Soit.

Ce que j’ai aimé par contre, ce sont les relations entre les personnages.

Bien évidemment, l’amour/haine entre Roméo et Juliette, mais aussi le surprenant (parce que je ne m’y attendais pas du tout !) amour entre Juliette et Ben (et aussi parce qu’ils tombent amoureux en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire), la relation Arielle/Gemma qui est parfois à la limite du sadisme (de la part d’Arielle), la relation d’Arielle avec sa mère… Tout cela fait que j’ai continué à tourner les pages en me demandant comment cet imbroglio allait finir par se résoudre. Il est évident que Ben n’a aucun sentiment pour Gemma, alors pourquoi Juliette doit-elle les apparier ? Pourquoi n’a-t-elle plus de contact avec les Ambassadeurs ? Quel est le sortilège que Roméo veut exécuter ?

Après une seconde moitié un peu longue, nous finissons par avoir une partie de ces réponses mais la fin m’a quand même parue confuse. Où Juliette est-elle allée après avoir été « tuée » à nouveau par Roméo ? D’où vient Ben ?

Et surtout, que va devenir Roméo, réduit à l’état de cadavre ambulant ? C’est le sujet du second tome de cette série et j’ai vraiment envie de donner une seconde chance à ce jeune homme qu’il n’est pas aussi mauvais que son statut de Mercenaire devrait le laisser croire. Je crois même qu’il a un très bon fond…

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Dans quel camp te battras-tu ?

Dis-le moi en commentaire.