Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Requiem pour Sascha. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Lacrimosa (tome 1).

 

dies iraeRequiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling

Editions : Milady

406 pages

Paru le 22 Août 2014

Aperçu : Pour Sascha, connaître enfin ses origines est un rêve qui vire au cauchemar, lorsqu’elle découvre la véritable identité de son père. Désespérée, la jeune femme est prête à se sacrifier pour offrir la rédemption à l’homme qu’elle aime. C’est alors qu’intervient Zekiel, guerrier aussi imprévisible que fascinant. Envoyé par son père, le sulfureux général des enfers va lui redonner goût à la vie… même si cela les mènera droit à l’Apocalypse.

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : C’est d’enfer !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Sans ténèbres, comment reconnaître la lumière ? »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais lu le premier tome, Lacrimosa, il y a déjà quelques temps et pourtant je n’ai eu aucune peine à me replonger dans les aventures de Sascha. Il faut dire que ce deuxième volet est particulièrement prenant, à tel point qu’il m’a semblé bien meilleur que Lacrimosa.

Cette virée en enfer est tout simplement fascinante : j’ai dévoré ces 400 pages en deux soirées, la preuve que j’ai été bien accrochée à mon livre !

Je dois bien avouer que le duo Sascha/Zekiel n’y est pas complètement étranger : leur relation est tout à tour drôle, émouvante et sexy et je me suis beaucoup attachée à eux.

De plus, le récit est très rythmé, bourré d’action et de rebondissements, tout au long d’une quête semée d’embûches et de dangers où on croise anges, démons, zombies et autres créatures sympathiques…

Il est indispensable d’avoir le tome 3, Agnus Dei, sous la main car la fin insoutenable donne immédiatement envie d’en commencer la lecture. Heureusement pour moi, c’est mon cas et je vais de ce pas y chercher les réponses à mes questions !

Requiem pour Sascha est une série de bit-lit qui n’a rien à envier aux stars américaines du genre, et pourrait même leur donner quelques leçons !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si j’avais beaucoup aimé les pouvoirs originaux de Sascha dans Lacrimosa, j’avais regretté la rapidité de la relation amoureuse Sascha/Raphaël. Dans Dies Irae, Alice Scarling a corrigé ce défaut en laissant croître tout doucement les sentiments de Sascha pour Zekiel (et inversement, même s’il ne l’avoue pas…), nous proposant par là une montée en puissance certes un peu frustrante puisque chaque moment romantique est interrompu avant la page 305, mais terriblement addictive. J’aime beaucoup ce duo qui a énormément de mordant : leurs réparties sont parfois tordantes, tout comme le caractère prétentieux de Zekiel. Je suis fan du général démon ! En tout cas, nettement plus que de son frère, le taciturne Raphaël, que je ne porte pas beaucoup dans mon cœur, même s’il occupe une part bien trop importante du cœur de Sascha…

La fin m’a d’ailleurs fait écarquiller les yeux d’horreur. J’espère de tout cœur que Zekiel n’est pas mort mais je crains malheureusement le triangle amoureux dans le troisième tome (et on sait que je déteste les triangles amoureux !) et une décision de Sascha qui me ferait soupirer et lever les yeux au ciel. Nous n’en sommes pas encore là…

Pour l’instant, c’est l’Apocalypse qui s’annonce. J’ai beaucoup aimé la quête des Bouches de l’Enfer (et j’adore aussi Buffy !), très prenante. Les dangers que nos héros doivent affronter étaient très variés et surprenants, rendant chaque nouvelle ouverture différente des autres. Très bon point.

J’ai aussi aimé qu’Alice Scarling brouille les cartes en nous faisant douter de la place du bien et du mal tel qu’on les connait habituellement. Où sont les gentils et les méchants ? Luc a-t-il raison ou n’est-ce qu’une manipulation pour jouer sur la corde sensible de Sascha et l’amener à faire ce qu’il attend d’elle ? Nous n’avons ici qu’une version de l’histoire, même si nous avons pu constater que Jo n’était pas réellement clément et plein de compassion quand ses anges font des erreurs…

J’espère trouver toutes les réponses dans le tome 3 qui s’annonce palpitant !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Suivras-tu Sascha en enfer ?

Dis-le moi en commentaire.