ruleMarked Men, tome 1 : Rule de Jay Crownover

Editions : Hugo & Cie Collection New Romance

438 pages

Paru le 3 Mars 2016

Aperçu : Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal.

Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.

Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.

Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…

Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.

Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?

L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

Mon commentaire général : un roman qu’on a dans la peau !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Parce que ça a toujours été toi-même quand je ne le voulais pas, même quand ça me brisait le cœur encore et encore. Ça a toujours été toi. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais entendu de très bons échos sur cette série mêlant tatouages, romance et métal et je ne regrette pas du tout d’être entrée dans cet univers !

La plume de Jay Crownover est très agréable et véhicule beaucoup d’émotions. Au-delà de la romance et des scènes hot, comme laisse suggérer la couverture très rose et fleurie, les sentiments (familiaux, fraternels, amicaux) sont au cœur du roman. Il est ici question de reconstruction après un deuil, de la culpabilité et l’incompréhension qui accompagnent la perte d’un être cher, de tensions familiales mais aussi d’espoir, d’acceptation et de prendre son envol. Ce sont de très beaux messages enrobés d’un très joli packaging.

Je me suis attachée à Shaw et Rule, et aussi aux personnages secondaires que j’aurais grand plaisir à retrouver dans les tomes suivants qui leur sont consacrés. De façon générale, même si ce livre est centré sur un couple, ce sont aussi des familles qu’on découvre : les frères Archer d’une part, et l’équipe de Marked, le salon de tatouage où la plupart d’entre eux travaillent, d’une autre.

Pour moi qui suis accro aux tatouages, c’était aussi un vrai bonheur de pénétrer dans l’envers du décor, dans le processus de la création à la réalisation.

En tout cas, on peut dire que moi aussi je suis « marquée » maintenant !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai ouvert ce roman en pensant lire la dernière romance à la mode, une parmi tant d’autres, et j’ai été soufflée par la pertinence des personnages imaginés par Jay Crownover.

Et celui qui prend énormément d’importance, c’est Remy bien qu’il ne soit pas là physiquement. L’empreinte que celui-ci a laissé sur ses proches, son charisme, est tellement présente dans le roman que j’ai réussi à l’aimer sans l’avoir jamais rencontré. La plupart des actions et des décisions sont prises en fonction de lui, de ce qu’il aurait voulu, alors qu’il n’est plus là pour juger personne. J’avoue que j’avais deviné son secret assez tôt dans le récit et j’attendais le moment où la révélation allait exploser (ce fut le cas), même si la réaction des Archer n’est pas un modèle d’amour inconditionnel…

Concernant Shaw et Rule, j’ai trouvé que leur relation manquait un peu de piquant. Il suffit qu’elle porte une tenue un peu sexy pour que Rule s’aperçoive enfin que c’est une fille (mouais… c’est un peu léger…), puis ils se mettent ensemble et se brouillent pour une raison complètement puérile (il a changé) bien qu’on devine qu’ils finiront par se remettre ensemble, surtout que Shaw se fait agresser. Côté surprise, sur cet aspect-là, on est loin du compte.

J’ai davantage apprécié la relation de Rule avec sa famille : son frère Rome, hyper protecteur, toujours dans le rôle du soldat (et j’ai vraiment hâte de lire le tome qui lui est consacré), son père, dépassé par les évènements, et sa mère, rongée par la perte de Remy. C’est vraiment cette famille qui m’a captivée, beaucoup plus que celle de Shaw que j’avais l’impression d’avoir déjà rencontrée dans d’autres romans (celle de Tessa dans After, par exemple, et d’ailleurs l’émancipation de Shaw m’a énormément fait penser à celle de Tessa).

Si je lirai la suite, c’est surtout pour voir l’évolution de tous ces personnages ici secondaires qui promettent pourtant de belles émotions pour mon petit cœur de midinette.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Passeras-tu la porte du salon Marked ?

Dis-le moi en commentaire.