fixed on youFixed, tome 1 : Fixed on you de Laurelin Paige

Editions : Hugo & Cie collection New Romance

356 pages

Paru le 3 Septembre 2015

Aperçu : Harcèlement et ordonnances d'éloignement appartiennent au passé d'Alayna Withers. Son diplôme universitaire d'économie en poche, elle a planifié son avenir : grimper les échelons dans le night-club où elle travaille et rester loin de tout homme qui pourrait réveiller ses obsessions amoureuses. Un plan parfait.

Mais ce qu'Alayna n'avait pas prévu, c'est l'arrivée de Hudson Pierce, le nouveau propriétaire du night-club. Il est intelligent, riche et très beau – le genre d'homme dont Alayna sait devoir se tenir loin si elle veut tenir en échec ses tendances passées. Pourtant, Hudson a posé son regard sur elle. Il veut l'attirer dans son lit et ne s'en cache pas.

L'éviter n'est pas possible après qu'il lui a proposé un contrat qu'elle ne peut refuser et elle se trouve plongée dans son univers, incapable de résister à ce tourbillon. Quand elle apprend qu'Hudson a lui aussi un sombre passé, Alayna comprend trop tard qu'elle est tombée amoureuse du pire des hommes à qui elle aurait pu s'attacher. A moins que leur passé, loin d'être idéal, leur donne l'occasion de se soigner mutuellement et de trouver l'amour qui leur a manqué jusqu'ici.

Mon commentaire général : pas d’obsession chez moi…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Avec Hudson, j’étais comme une alcoolique qui entrait dans un bar et décrétait qu’elle pouvait résister à la tentation tant que les bouteilles n’étaient pas ouvertes. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Le résumé de Fixed on you m’a attiré dès sa sortie : il faut dire qu’on entend pas parler tous les jours d’obsession et de harcèlement. Je sentais que cette histoire pouvait être différente et c’est clairement ce qui m’a attiré vers ce roman.

Pourtant, inexplicablement devrais-je même dire, il m’aura fallu presque deux ans pour le sortir de ma PAL et c’est probablement ce qui coûte à cette histoire après sa lecture.

En deux ans, j’ai lu beaucoup de romances et je n’en attends plus la même chose. Je cherche des émotions brutes, une histoire qui me transporte hors de mon quotidien. Ce ne fut pas le cas avec Fixed on you.

Cette histoire est néanmoins très bien écrite et les problèmes des personnages (que je passerai sous silence pour ne rien spoiler) sont originaux, ce qui démarque un peu ce roman des autres dizaines d’histoires du même type. Ce qui m’a davantage gênée, c’est que si on enlève les scènes de sexe et qu’on fait le bilan de ce qu’il se passe, il ne reste au final pas grand-chose qu’une histoire dont on pressent rapidement l’évolution.

En tout cas, pas assez pour retenir mon attention et poursuivre cette série sur la durée. En tout cas pas pour le moment.

Je peux paraître négative mais j’ai quand même raisonnablement aimé ce roman. Je ne suis juste pas persuadée qu’il marque durablement mon esprit.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros bonus de ce roman tient en un seul personnage : Alayna. C’est une jeune femme intelligente, qui ose proposer des idées dans un monde d’hommes et postuler à un job bien placé car elle pense le mériter. C’est une battante, elle est déterminée, surtout quand il s’agit de ses relations amoureuses… J’ai trouvé que ses obsessions étaient très bien décrites, cette petite voix qui lui souffle des actions qu’elle ne devrait pas faire, comme passer devant le bureau d’Hudson ou de passer sa journée dans son ascenseur (génial !)… J’ai vraiment éprouvé de l’empathie pour cette jeune femme un peu paumée quand il s’agit d’Hudson, et je dois bien admettre que je suis dans le même cas.

Je n’ai pas vraiment vu de différence entre la fausse relation amoureuse et la vraie relation sexuelle. Pour moi, c’était strictement identique… Du coup, j’ai parcouru ce roman un peu confuse, tant les limites entre les deux étaient floues. Je crois que c’est ce qui m’a fait perdre de l’intérêt au fur et à mesure de ma lecture. Il aurait certainement fallu que les choses soient plus marquées pour que l’évolution de la relation entre Alayna et Hudson soit plus incertaine, et donc réserve plus de surprises pour le lecteur.

Je crois que c’est là le défaut de ce roman.

La fin, assez prévisible, n’a pas réussi à relancer mon intérêt avec un ultime rebondissement. Je laisse Alayna et Hudson heureux, s’ayant enfin avoué leurs sentiments et prêts à aller de l’avant ensemble. Je me doute qu’avec des pathologies comme les leurs, rien ne sera tout à fait facile mais j’ai envie d’imaginer que c’est le cas. Je ne ferme pas la porte au fait de reprendre cette série un jour, mais pour l’instant, je préfère les imaginer en paix.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  As-tu déjà frôlé l’obsession ?

Dis-le moi en commentaire.