cinderChroniques lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa Meyer

Editions : Pocket Jeunesse

412 pages

Paru le 7 mars 2013

Aperçu : A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

 

 

 

Mon commentaire général : Un début prometteur…

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Bien sûr que je sais ce que c’est que l’amour. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Cinder, premier tome des Chroniques Lunaires, s’annonce comme une réécriture du conte de Cendrillon, dont des extraits du conte original introduisent chacune des parties qui composent ce roman.

En fait, les éléments du conte m’ont semblés plutôt légers, même si on retrouve la méchante belle-mère et le bal, ce qui fait de ce roman une histoire originale, que j’ai beaucoup appréciée.

L’aspect science-fiction y est notamment très bien travaillé, entre traditions asiatiques et nouveautés technologiques.

Cinder est ici une cyborg, moitié-humaine, moitié-robot, douée pour la mécanique, et dont le destin s’inscrit dans un contexte géopolitique particulièrement instable. La Terre, affaiblie par une pandémie mondiale, doit en effet faire face à la menace de la Lune, dont la reine Levana, aussi cruelle que belle, refuse de signer le traité de paix auxquelles toutes les nations terrestres ont déjà adhéré suite à la dernière guerre mondiale.

Ainsi, en plus du seul destin de Cinder, c’est aussi celui de la Terre qui est en jeu

Cinder va donc bien au-delà du conte original, dans un futur peu réjouissant pour l’humanité, ce qui en fait une histoire complètement différente, et c’est tant mieux !

De plus, la plume de Marissa Meyer est très fluide, ce qui fait que les pages défilent toutes seules et que je suis arrivée à la dernière ligne de ce roman, pleine de questions concernant le sort de Cinder et de l’humanité.

Il ne me reste donc plus qu’à me procurer Scarlet, pour connaitre la suite de l’histoire !

 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Après avoir terminé Cinder, je ne peux pas faire autrement que reconnaitre que celui-ci n’est pas vraiment une réécriture du conte de Cendrillon. En effet, les références au conte sont bien trop légères pour que ce soit réellement une réécriture (pour cela, je conseillerais plutôt Charme de Sarah Pinborough). Cela ne me dérange pas car Cinder est une très bonne histoire en elle-même, et elle n’a pas besoin de la mention à Cendrillon pour se démarquer.

Le personnage de Cinder est ainsi très intéressant. D’abord cyborg puis Lunaire en fuite, la jeune fille est toujours en marge de la société. Si j’avais deviné sa véritable identité très rapidement, j’ai pris beaucoup de plaisir à la voir évoluer. Malgré les brimades d’Adri, Cinder n’a jamais été réellement soumise, ce qui démontre sa grande force de caractère. Son dévouement à Peony est tout aussi touchant, tout comme la naissance de ses sentiments pour le prince, même si elle essaie de les freiner.

Kai, justement, est aussi un personnage complexe et fascinant. Partagé entre son devoir et ses convictions, écartelé entre les besoins de son peuple et ses propres sentiments, le jeune homme est confronté à des choix difficiles et pourtant, malgré la présence terrifiante de la reine Levana, il ne perd pas une goutte de son charisme.  J’ai hâte de voir comment il va évoluer dans l’avenir.

Et d’ailleurs, c’est tout l’enjeu de la fin, tellement ouverte qu’on ne peut qu’avoir envie de se procurer les autres tomes de la série. La guerre éclatera-t-elle ? Kai maintiendra-t-il ses positions ? Cinder parviendra-t-elle à faire accepter son statut d’héritière ?

Autant de raisons de lire la suite !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu faire la connaissance de Cinder, la cyborg ?

Dis-le moi en commentaire.