Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Scorpi. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Ceux qui marchent dans les ombres (tome 1) ou Ceux qui restent cachés (tome 2).

 

scorpi t3Scorpi, tome 3 : Ceux qui tombent les masques de Roxane Dambre

Editions : Calmann-Levy

413 pages

Paru le 9 Novembre 2016

Aperçu : Une semaine à Venise avec sa meilleure amie, voyage en jet privé et chambre avec vue sur la place Saint-Marc...

Trop beau pour être vrai ? Oui, Charlotte aurait dû se méfier...

Au lieu d’un séjour idyllique dans une des plus belles villes du monde, voilà qu’elle se retrouve à pister un ennemi mortel des Scorpi, un Chasseur. Aidée par une étrange créature cachée dans les canaux de Venise, Charlotte remplit sa mission, mais découvre à cette occasion que le Chasseur est loin d’être seul ! Toutes les familles de l’ombre vont alors converger vers Venise pour livrer combat, envoyant leurs meilleurs tueurs, plus terrifiants les uns que les autres… les pires étant sa propre belle-famille !

Heureusement, Charlotte peut toujours compter sur Adam, de plus en plus amoureux et de plus en plus maladroit, sur son petit frère Élias, si mignon qu’on en oublie combien il est dangereux, sans oublier Croquette, le chien le plus peureux de la terre, qui va devenir sans conteste un des héros de l’aventure !

Mon commentaire général : Mais pourquoi c’est fini ?

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Charlotte, c’est la plus forte du monde. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’ai du mal à me dire que cette série est finie et que je ne vivrai plus jamais d’aventures avec Charlotte et les Lesath. Je me suis tellement attachée à tout ce petit monde que j’ai l’impression de laisser des amis de côté…

C’est un troisième tome à la hauteur du premier que nous présente Roxane Dambre : c’est rythmé, prenant et surtout immensément drôle. J’ai vraiment eu des fous rires en lisant et c’est tellement appréciable que cette série restera pour moi une sorte de remède à la morosité.

Pourtant, les sujets abordés sont plutôt sérieux, même si pas toujours bien développés, et les personnages, dont Charlotte, prennent de l’épaisseur. La jeune femme parvient à s’adapter à ce monde étrange qui est devenu le sien et s’affirme comme une vraie princesse Scorpi !

Le fait que l’action se déplace à Venise est aussi une très bonne idée : après Paris et Belfort, le lecteur voyage, et tout ceci s’inscrit parfaitement dans l’intrigue globale.

Ce tome est l’occasion d’élargir l’horizon de Charlotte sur les familles de l’ombre même s’il me reste encore quelques questions en refermant ce dernier volet.

Ce que je regretterai surtout, c’est de ne pas avoir eu d’épilogue qui nous montrait un peu plus loin dans le futur. J’ai l’impression d’être restée un peu sur ma faim après tous les développements de la fin justement, qui méritaient à mon sens d’être plus développés. Ou alors c’est juste parce que je suis frustrée que ça soit fini…

Une petite suite ? Une réécriture du point de vue d’Elias ou d’Adam (ou des deux) ? S’il vous plait, Roxane Dambre… Vous ne pouvez pas nous laisser comme ça…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros développement du roman, c’est la transformation de Charlotte en véritable princesse Scorpi.

La jeune femme naïve du premier tome est bien loin, place maintenant à celle dont la réputation fait trembler au sein des créatures et des familles de l’ombre. Charlotte est déterminée et protectrice, capable de prendre des décisions difficiles en temps de crise. Adam a trouvé un pendant féminin plein de sensibilité et d’empathie et ils forment un couple charmant !

Des révélations, il y en a plein d’autres dans ce roman ! On apprend ainsi l’étendue des pouvoirs du petit M.Elias, dont on ne devrait plus prendre à la rigolade les propositions de meurtres ou la nature cachée de Julia, ou encore les tensions qui agitent les familles de l’ombre.

C’est un tome qui aurait mérité au moins 100 pages de plus pour développer tous ses aspects passionnants, qui promettraient encore des aventures hautes en couleur.

Il y a aussi beaucoup d’émotions dans ce volet : de beaux moments Charlotte/Adam, l’attachement que porte Lazare à ses domestiques, et tant d’autres.

Je dois bien aussi avouer que les effets du sortilège sur Charlotte ont constitué pour moi les scènes parmi les plus drôles de toute la série et que j’ai réellement eu un fou rire incontrôlable à la lecture de ces passages.

Et pour tout ça, j’ai juste envie de dire merci à Roxane Dambre, pour tous ces formidables moments de lecture dans l’univers des tueurs de l’ombre.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Accompagneras-tu Charlotte à Venise ?

Dis-le moi en commentaire.