Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série My escort love. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur My escort love (tome 1).

 

my escort love T2My escort love, tome 2 de Laura S. Wild

Editions : Hugo&Cie collection poche

379 pages

Paru le 6 Juillet 2017

Aperçu : Constance et Noah sont partis vivre à New York : la jeune femme a réussi à intégrer l'école d'art de ses rêves, et l'ancien escort boy a enfin laissé son passé derrière lui...

Définitivement ? Pas si sûr. Car lorsque la famille de Noah apprend les circonstances de sa rencontre avec Constance et qu'un autre homme entre dans la vie de la jeune femme, tout vole en éclats.

Ce devait être un nouveau départ, une nouvelle vie, mais rien ne se passera comme prévu. Constance et Noah vont devoir faire face à un passé tenace et à un futur qui s'annonce plus que jamais incertain.

Et si le rêve américain se transformait en cauchemar.. ?

 

 

Mon commentaire général : Encore plus prenant que le premier tome !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Noah et moi étions destinés à nous rencontrer, il attendait que je le trouve, j’attendais qu’il me libère. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

A la fin du premier tome, nous laissions Constance et Noah en pleine demande en mariage au milieu de Central Park et je me suis demandée ce qui pouvait justifier une suite à cette mignonne histoire.

En fait, en y réfléchissant bien, il restait beaucoup d’éléments en suspens (les parents de Constance, les secrets de Noah, les rêves de Noah…) qui n’avaient pas été complètement traités, et c’est justement ce que nous propose ce second tome.

A vrai dire, j’ai même préféré cette suite qui permet d’aborder les sujets difficiles et montrer la réalité de la vie de couple. En effet, en étant dans un pays étranger, dans une situation financière un peu bancale, loin de sa famille et ses amis, c’est souvent là que les difficultés apparaissent et Constance et Noah ne font pas exception à la règle. Les insécurités montrent le bout de leur nez, les doutes se dévoilent et ils vont devoir faire appel à toute la force de leur amour pour surmonter ces épreuves.

La lecture est toujours aussi fluide et il ne m’aura pas fallu plus de temps que pour le premier tome pour achever ce roman.

Les personnages connaissent tous une évolution intéressante, même les personnages secondaires, et si certaines situations se résolvent un peu facilement, j’ai globalement trouvé que le rythme et les rebondissements étaient bien amenés.

Une belle réussite donc pour une jeune auteure à suivre !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Dans ma chronique du premier tome, je m’étais posé la question des rêves de Noah, complètement laissés de côté pour que Constance puisse vivre les siens. J’ai donc apprécié que l’auteure traite ce point dans ce second roman.

Malgré son apparente assurance, Noah s’interroge énormément. Il a le mal du pays, il n’apprécie pas son job dans lequel l’argent a plus de valeur que le talent et il commence à avoir du mal à s’appuyer uniquement sur son amour pour Constance pour faire passer la pilule. J’ai apprécié qu’il doute, qu’il fasse des erreurs, qu’il mente même, croyant protéger Constance alors que c’est tout le contraire. Pour faire court, il se montre humain, ce qui le rend d’autant plus touchant et réaliste.

Quant à Constance, si elle a la chance de vivre la carrière pour laquelle elle est faite, elle rencontre d’autres difficultés. Elle est tout d’abord confrontée à la rudesse et la compétition qui règne dans le monde artistique (et l’auteure aurait d’ailleurs pu pousser cet aspect encore plus loin, car au final Evan reste un gentil garçon). Puis elle doit affronter les dérapages de sa mère, les remords de Victor et le rejet de son père biologique. Il m’a semblé un peu tiré par les cheveux que Victor passe en mode « stalker ». On peut comprendre qu’il cherche à se faire pardonner mais de là à suivre et déménager sur un autre continent (il n’a pas un travail ?), il y a un monde…

Au final, ce tome est là pour contrebalancer les facilités du premier tome. Si l’amour est arrivé très rapidement, les problèmes ne sont pas résolus. Il faut du temps pour que la confiance absolue s’installe dans un couple et Constance et Noah se sont exilés sur un autre continent sans vraiment se connaître, ce qui rend d’autant plus réalistes leurs difficultés. Un couple ne peut pas bien aller si une des personnes qui le compose ne va pas bien. Il leur faudra une séparation géographique, des compromis et une remise au point familiale pour chacun d’entre eux pour que leur histoire fonctionne vraiment et paraisse solide.

L’amourette du premier tome s’est transformée en amour durable et ça fait plaisir à voir !

C’est une belle histoire à lire et à relire, pour ne pas oublier Constance et Noah.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Suivras-tu Constance et Noah à New-York ?

Dis-le moi en commentaire.