shades of magicShades of Magic, tome 1 de V.E. Schwab

Editions : Lumen

505 pages

Paru le 8 Juin 2017

Aperçu : Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.

Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Mon commentaire général : Je suis moi-aussi passée de l’autre côté du mur !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Mais le problème avec la magie, c’est qu’elle s’attaque à la fois aux esprits forts, trop ambitieux, et aux plus faibles, ceux qui manquent de volonté. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’ai entendu beaucoup d’excellents commentaires sur ce roman avant même d’en avoir tourné la première page et je dois bien dire, après avoir achevé ma lecture, que ce livre mérite tous ses éloges !

Si on passe le début, très explicatif et un peu confus, le temps de s’habituer à cette pratique différente de la magie et ses univers si particuliers, les pages s’enchainent à la vitesse de l’éclair. Il m’aura fallu une soirée pour lire les 150 premières pages puis tout le reste en une seule autre soirée !

C’est extrêmement bien écrit, les personnages sont attachants car ce sont des écorchés vifs, bourrés de qualités et de défauts, et comme je le disais, l’univers ou plutôt les différents mondes développés ici sont uniques et possèdent chacun une ambiance propre (et on sait à quel point l’ambiance d’un roman représente beaucoup à mes yeux). De plus le récit, ponctué de courses-poursuites, de cavales et de trahisons, est très rythmé. On y retrouve même les intrigues de cour que j’aime tant ! Il y a tout pour me plaire !

Même si ce roman est classé Jeunesse, ne t’y trompe pas : il s’agit ici d’univers très sombres et violents, certaines scènes sont glauques ou sanglantes mais rien n’est gratuit, tout s’inscrit parfaitement dans son contexte, ce qui fait que ça se lit très bien.

En tout cas, moi, je suis carrément partante pour la suite !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

L’un des gros points positifs de ce roman, c’est son originalité dans la pratique de la magie. J’ai vraiment accroché avec cette idée de différents mondes, où la magie s’exprime différemment, et ce concept de « magicien du sang » dont le sang est le vecteur magique. L’auteure a de plus su créer une mythologie autour de la magie étonnamment plausible, dans sa mise en pratique même, et les réactions de ses magiciens sont criantes de justesse.

Ce qui nous mène à l’autre gros point positif : les personnages. Que ce soit Kell ou Lila, ou même Rhy et Holland. Chacun possède ses qualités et ses failles. Ils font des erreurs, essaient de les rattraper. Ils n’ont pas toujours la bonne réponse au bon moment. Ils doutent de leur environnement ou d’eux-mêmes. En un mot : ils sont humains. Et c’est ce qui fait que le lecteur peut éprouver de l’empathie ou de la sympathie pour eux. Je me suis moi-même prise au jeu. Je les ai plains, j’ai tremblé pour eux, j’ai souffert avec eux, j’ai espéré aussi. Bref, je les ai aimés.

Alors quand on tombe sur un roman qui allie à la fois plume maitrisée, univers original et personnages attachants, on n’hésite plus une seconde ! On le lit !

J’espère t’avoir convaincu car je ressors de cette lecture avec des étoiles plein les yeux et une furieuse envie de connaitre la suite de l’histoire.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu suivre Kell entre les mondes ?

Dis-le moi en commentaire.