jamais plusJamais Plus de Colleen Hoover

Editions : Hugo New Romance

402 pages

Paru le 11 Mai 2017

Aperçu : Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l'amour peut tout excuser ?

 

 

Mon commentaire général : Quelle claque !

Ma note : 10/10

La citation qui résume tout : « La vérité toute nue n’est pas souvent jolie à regarder. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais quelques appréhensions avant d’ouvrir ce livre car si j’adore Colleen Hoover, les critiques sur ce roman étaient plus mitigées. On savait que c’était un sujet très personnel pour l’auteure et que l’écriture avait été difficile pour elle.

Après avoir lu Jamais Plus (et surtout sa note à la fin), je comprends mieux pourquoi et je la félicite de tout cœur pour ce magnifique roman qui ne peut que parler aux femmes et aux mamans.

C’est en effet un roman bien différent de ceux que j’ai pu lire de cette auteure, et je dirai même que c’est pour moi le meilleur, jusqu’à présent évidemment.

Divisé en deux parties, Jamais Plus raconte sans fard l’histoire de Lily, jeune femme touchante et ambitieuse, au grand cœur. Le gros point positif de ce livre c’est que l’héroïne est une femme normale, qu’elle pourrait être notre amie ou notre voisine, ce qui rend ce qui lui arrive d’autant plus réaliste et poignant.

Je pense sincèrement que pour apprécier pleinement ce roman, le vivre comme Lily, il ne faut rien en savoir. Ne te fais surtout pas spoiler, même si c’est dur, car la surprise, le choc, font partie de l’histoire. Tout ce que je peux t’en dire, c’est que comme toujours l’écriture est magnifique, que les personnages sont tous touchants et extrêmement bien construits, que c’est quand même une histoire d’amour et que tu risques de souffrir toi aussi, d’être bousculé dans tes préjugés et dans tes convictions et que parfois ça fait du bien de remettre les choses en perspective.

Pour moi, c’est un énorme coup de cœur. Merci Colleen de m’avoir fait vivre toutes ces émotions.

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ce qui est tout à fait incroyable avec ce roman, c’est que comme Lily, j’étais moi aussi tombée sous le charme de Ryle. Entre Atlas et Ryle, mon cœur oscillait, même si j’avais une légère préférence pour l’ancien SDF à cause de son histoire passée avec Lily.

C’est pourquoi j’ai été extrêmement choquée de découvrir la vraie nature de Ryle. Pourtant, comme le dit le roman, tout le monde commet des actes négatifs. Ryle est un homme charmant, il aime vraiment Lily. Mais pas assez pour ne pas lui faire de mal. Et c’est cette contradiction qui est difficile à accepter pour le lecteur. Dans les romans, nous avons l’habitude de distinguer facilement les gentils des méchants. Ici, la frontière est plus floue. Ryle n’est violent qu’avec Lily. Cela en fait-il un méchant ?

J’avoue aussi que ce roman m’a mis une claque parce que moi aussi, j’ai déjà pensé qu’une femme battue n’avait qu’à quitter son mari. Mais en fait, là encore, ce n’est pas si facile. Ça serait piétiner les sentiments.

Au final, ce livre dénonce aussi bien les violences que les préjugés. Il met en valeur le courage de ces femmes qui doivent penser à leur bonheur et à celui de leur famille, et nous montre que, de l’intérieur, les décisions ne sont pas si faciles à prendre qu’on le croit.

L’autre préjugé que Jamais Plus tente de détruire c’est celui sur les SDF. J’ai été purement choquée de voir l’attitude des gens envers Atlas. Ce n’est qu’un adolescent. Obligé de se débrouiller tout seul, sans toit, sans argent, à dix-huit ans. Subissant le mépris de ses camarades de lycée, sans personne pour l’aider autre que Lily. Ces passages étaient extrêmement touchants et même si j’ai apprécié les lettres adressées à Ellen de Generes, je trouve que cette histoire aurait mérité d’être plus développée. Lily et Atlas le méritent. C’est le seul point négatif que je trouve à ce roman qui m’aura fait vivre des heures intenses en émotion.

Avec Jamais Plus, Colleen Hoover s’affirme davantage comme mon auteure préférée.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu rencontrer Lily Bloom?

Dis-le moi en commentaire.