Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième tome de la série D.I.M.I.L.Y. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Did I mention I love you ? (tome 1) ou Did I mention I need you ? (tome 2).

 

DIMILY 3Did I mention I miss you ? d’Estelle Maskame

Editions : Pocket Jeunesse

352 pages

Paru le 3 novembre 2016

Aperçu : Il s'est écoulé un an depuis la dernière rencontre entre Eden et Tyler. Eden vit à présent à Chicago où elle étudie la psychologie à l'université. Pour les vacances d'été, elle retourne à Santa Monica, mais elle n'est pas la seule...

Tyler cacherait-il quelque chose à Eden ? Sont-ils vraiment passés à autre chose comme ils le prétendent ?

 

 

 

 

Mon commentaire général : Je ne sais plus quel tome est mon préféré…

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Nous avons passé ces trois dernières années à nous battre pour que les autres nous acceptent, alors que les deux seules personnes qui devaient nous accepter, c’était nous-mêmes. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Après nous avoir présenté la jeunesse dépravée de Santa Monica et nous avoir fait vivre un été brûlant à New York, Estelle Maskame propose avec Did I mention I miss you ? le tome de la maturité, pour conclure brillamment cette trilogie addictive dont je voudrais bien encore un shoot !

La jeune auteure, dont l’âge ne l’empêche pourtant pas d’approfondir avec soin la psychologie de ses personnages, balade encore son lecteur dans ce dernier tome, mais te révéler la destination mise en lumière (et encore une fois de façon hyper réaliste et immersive!) te révèlerait une partie des évènements, donc chuuut, je ne dirais rien et te laisserais le découvrir toi-même dans ces trois cents pages qui se lisent à la vitesse de l’éclair. A peine ouvert, déjà terminé, dans un voyage plein d’émotions, de larmes aux yeux, de cœur qui se serre très fort, et de beaucoup beaucoup d’amour.

Les sujets abordés ici sont plus graves et plus matures : on y parle de relations familiales, de reproches, de rancœurs, et de tentatives de réconciliation.

Je ne sais sincèrement pas si j’ai préféré ce tome au précédent. Je crois que certaines situations qui se résolvent trop vite m’auront empêché d’avoir un coup de cœur pour celui-ci tant j’aurais aimé être baladée un peu plus. En tout cas, il m’a clairement manqué un épilogue, quelques lignes me racontant ce qu’il se passe après, car à la fin certaines situations restent sans réponses, et c’est vraiment dommage.

En tout cas, si le premier tome était clairement écrit pour un public adolescent (même si je ne me suis pas tout le temps sentie laissée de côté), les deux autres tomes s’inscrivent à la limite entre le young et le new adult et pourront donc intéresser un public plus large.

En résumé : lis cette série !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Après avoir refermé ce tome, je me suis demandé si Tyler, plus qu’Eden, n’était pas le véritable héros de cette saga. De tous les personnages, c’est lui qui a l’évolution la plus complète : du gamin paumé du premier tome, il se transforme dans ce dernier volet en un homme sensible et responsable, joyeux et pourtant prêt à tendre la main vers les autres, que ce soient des adolescents aussi perdus qu’il l’a été ou vers son père repenti.

D’ailleurs si on réfléchit davantage, les titres des romans se reportent à ses sentiments à lui. Pour Did I mention I love you ? (=Ai-je mentionné que je t’aime ?), c’est là qu’il découvre l’amour réciproque. Dans Did I mention I need you ? (=Ai-je mentionné que j’ai besoin de toi ?) il avoue qu’il est dépendant d’Eden, tout comme il était dépendant de la drogue. Enfin dans Did I mention I miss you ? (=Ai-je mentionné que tu me manques ?), malgré la vie qu’il s’est construit à Portland, il revient chercher Eden, sans qui il ne se voit pas continuer.

J’ai été très touchée par Tyler dans ce dernier tome, et je confirme qu’il s’inscrit dans mon panthéon des meilleurs personnages masculins.

Eden n’est pas en reste non plus. Sa colère au début du tome est très intéressante du point de vue de l’intrigue et c’est pourquoi j’ai été un peu déçue qu’elle retombe dans les bras de Tyler au bout de deux jours. L’auteure aurait pu accroitre la tension de son récit en nous faisant mariner un peu plus…

En tout cas, j’ai trouvé que la plume s’améliorait avec les tomes, nous offrant ici des dernières pages d’une intensité dramatique incroyable, qui appellent malheureusement des questions restées sans réponse. J’aurais ainsi bien aimé savoir comment les choses allaient évoluer avec le père d’Eden et avec Jamie…

Malgré cette dernière impression, je relirai cette saga avec grand plaisir car Eden et Tyler vont me manquer, ce qui est bien la preuve que c’est une excellente série !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Suivras-tu Eden et Tyler dans leurs dernières aventures ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)