the playerThe player de Vi Keeland

Editions : City collection Eden

318 pages

Paru le 1 Septembre 2016

Aperçu : La première fois que Delilah rencontre Brody Easton, c’est dans un vestiaire. La jeune femme est journaliste sportive et, pour sa première interview, elle a décroché le gros lot. Brody, le célèbre footballeur est prêt à tout dévoiler, au sens littéral : lorsque Delilah lui pose sa première question, il laisse tomber la serviette nouée autour des reins ! Heu…

Brody est arrogant, macho, insupportable, il n’a vraiment pas grand-chose pour lui à part sa gueule d’ange et son corps parfait. Delilah ne veut en aucun cas sortir avec un type qui veut juste se payer un peu de bon temps.

Mais la jeune femme va vite comprendre que rien n’est simple. Comment résister à un homme qui la désire tellement ? Quelle est cette blessure secrète qu’elle perçoit derrière le masque du séducteur ? Et pourquoi une seule nuit ne suffit pas au jeune homme ?

Mon commentaire général : Un jeu pas si simple qu’il n’y parait…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Regrettez le passé. Fabriquez-vous un nouvel avenir. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Quel début ! Ce fut pour moi le meilleur commencement de romance et une façon très spéciale de faire connaissance avec Brody !

En plus, la plume étant fluide et l’humour omniprésent, j’ai tourné les pages avec beaucoup de plaisir même si la romance devait moins originale au fil des pages, jusqu’à ce que je me rende compte qu’en fait les sujets abordés étaient beaucoup plus profonds qu’il n’y parait à la vue de la couverture…

Il n’y a pas tant de scènes de sexe que ça, et les personnages vivent/ont vécu des évènements traumatisants qui donnent un tournant plus sérieux et sombre à cette romance.

Si j’ai regretté avoir perdu l’affrontement entre Delilah et Brody qui apportait énormément de piquant au début, j’ai apprécié la profondeur apportée aux personnages par les évènements. Je regrette aussi que le livre ne soit pas plus étoffé tant j’aurais aimé en savoir plus sur certains personnages.

Il me parait aussi nécessaire de souligner que j’ai lu ce livre dans son intégralité en une soirée, c’est dire si ça se lit bien !

Alors, si tu es amateur/amatrice de romances, je ne peux que te conseiller cette rencontre détonante avec Brody…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si on parle d’attirance irrésistible entre deux personnages aux passés traumatisants, on peut citer des dizaines de livres qui traitent du même sujet. Le petit-ami décédé étant en tête de ma liste, ce n’est donc pas le passé de Delilah qui est ici le plus intéressant.

C’est la façon de gérer un proche accro à la drogue qui m’a paru original. Brody a été profondément blessé par Willow et son addiction et j’ai trouvé que son attitude était très bien retranscrite, la méfiance, l’indécision, la colère, tout y était. Tout ceci était rendu encore plus touchant par la relation de Brody avec Marlene, montrant que son arrogance n’est qu’une carapace que le jeune homme s’est forgée pour ne plus être blessé par des personnes extérieures.

Néanmoins, j’ai trouvé que Delilah arrivait trop rapidement à percer ces défenses, me laissant un peu sur ma faim. J’ai adoré leurs affrontements du début, pleins d’ironie et de répondant, franchement drôles, pour rapidement retomber dans une relation de petit couple un peu « plan-plan »… Et puis d’ailleurs, Delilah m’a paru aussi contradictoire dans ses faits et gestes : elle dit ne plus pouvoir s’investir dans une relation après la mort de son premier amour mais elle repousse pourtant Brody parce qu’elle ne veut pas que d’un coup d’un soir, pour finalement à nouveau l’éloigner quand il lui avoue ses sentiments… J’avoue ne pas avoir tout suivi.

C’est pourquoi j’ai nettement préféré le personnage de Brody, plus complet à mon avis.

J’aurais également aimé en savoir plus sur Willow, sur ses envies, ses espoirs, ses peurs. J’aurais aimé la voir plus interagir avec son entourage, notamment sa petite voisine qui lui renvoie sa propre image. C’est un personnage qui aurait mérité d’être creusé.

Si la fin est beaucoup plus conventionnelle, le début restera un bon moment dans ma mémoire !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Entreras-tu dans le vestiaire des Steel?

Dis-le moi en commentaire.