Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Loin de tout. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Loin de tout (tome 1).

 

près de toiPrès de toi de J.A.Redmerski

Editions : Milady

382 pages

Paru le 20 février 2015

Aperçu : L’amour aura le dernier mot…

« Parfois, l’existence vous oblige à faire face à une épreuve si terrible que vous savez avec certitude que vous ne serez jamais plus la même personne. »

Camryn n’a jamais été aussi heureuse. Cinq mois après avoir rencontré Andrew à bord d’un car, la voilà fiancée. Alors qu’ils s’apprêtent à couler ensemble des jours heureux, le malheur les frappe de plein fouet. Si Andrew semble prêt à aller de l’avant pour surmonter cette épreuve, sa compagne, accablée par une profonde tristesse, n’a pas la force de tourner la page. Le jeune homme est bien décidé à lui prouver que leur amour peut venir à bout des pires afflictions. S’il veut redonner espoir à Camryn, rien de tel qu’un nouveau voyage… mais parviendra-t-il à la convaincre de l’accompagner ?

Mon commentaire général : j’aimais bien le tome 1…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Parce que nous n’avons qu’une vie. Nous n’avons qu’un essai à la rendre digne d’être vécue. »  (traduction personnelle)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Rappelons-nous : Loin de tout, premier tome de ce dyptique, m’aura fait vivre des montagnes russes d’émotions, au cours d’un mémorable road trip à travers les Etats-Unis.

Si l’aspect road-trip est toujours bien présent dans Près de toi et que j’ai aimé retrouver la jolie plume de J.A Redmerski, je n’ai pas compris l’intérêt de cette suite car il me semble que le premier tome se suffisait à lui-même. Je voulais lire ce roman par curiosité, pour comprendre ce qu’il y avait à rajouter à cette histoire mais en fait, Près de toi n’apporte pas grand-chose de plus à l’histoire de Camryn et Andrew.

J’ai bien évidemment aimé passer quelques heures avec ce couple adorable et leur amour profond l’un pour l’autre, mais pourtant il faut bien avouer que le récit souffre de longueurs et que je me suis régulièrement demandé où l’auteure voulait en venir. J’ai un peu eu l’impression de tourner en rond sur l’autoroute : ça avance mais de façon monotone et j’avais le sentiment de voir toujours le même paysage…

C’est tout de même une belle histoire d’amour, de courage aussi, de détermination. La morale apportée dans les dernières pages est tout simplement merveilleuse et rien que pour les émotions que j’ai ressenties dans le dernier quart du livre, cette lecture en valait la peine. Mais si tu n’aimes pas les livres dans lesquels il ne se passe pas grand-chose, passe ton chemin.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Après avoir tourné la dernière page, je me suis posée cinq minutes pour comprendre pourquoi la mayonnaise n’avait pas aussi bien pris pour moi avec Près de toi qu’avec Loin de tout.

Dans le premier tome, on s’attache petit à petit à ces personnages, brisés par la vie, si similaires, qui se rencontrent par hasard dans ce bus. Dans Près de toi, on les connait déjà et à part le drame qui vient secouer leur existence, leur couple va bien, il n’y a pas vraiment de surprise, ni de découverte

L’aspect road trip n’a plus non plus la même saveur car au final, Camryn et Andrew retournent plus ou moins sur leurs pas et n’explorent rien de franchement nouveau… A la rigueur, c’est leur voyage à travers l’Europe et l’Amérique du Sud, avec la petite Lily, qui aurait eu plus d’intérêt mais celui-ci est rapidement évoqué à la fin sans nous faire partager ces aventures.

Enfin, et je crois que c’est là le point le plus important, nous avons perdu le mystère qui planait autour d’Andrew. J’ai cru un moment que sa tumeur allait revenir, mais en fait non, tout va bien. Et malheureusement pour les personnages de roman, quand tout va bien pour eux, la lecture est souvent plus ennuyeuse pour le lecteur…

Pourtant, si j’ai attribué une note plus que raisonnable à ce roman, c’est en autre pour cette jolie morale qui se cache derrière le roman. Ce besoin de vivre une vie hors du commun, de vivre l’inattendu à la place de la routine. Les derniers chapitres étaient emprunts d’une émotion qui m’a fait monter les larmes aux yeux. Des dernières pages du point de vue d’Andrew à ceux où parle Lily avec le merveilleux regard qu’elle porte sur ses parents.

Si je ne devais retenir qu’une chose de ce dyptique, ce serait ce proverbe qui se prête si bien à cette histoire : « vis ta vie comme un rêve au lieu de rêver ta vie. »

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Repartiras-tu sur la route avec Camryn et Andrew?

Dis-le moi en commentaire.