Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Red Rising. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Red Rising (tome 1) ou Golden Son (tome 2).

 

morning starRed Rising, tome 3 : Morning Star de Pierce Brown

Editions : Hachette

552 pages

Paru le 25 mai 2016

Aperçu : « JE SUIS LE FAUCHEUR. JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES. CE N’EST QUE LE DÉBUT. »

Darrow aurait voulu vivre en paix. Ses ennemis l’ont jeté dans la guerre. Darrow s’est élevé parmi les puissants qui dirigent la Société pour mieux préparer sa révolution.  

À présent, la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné.

Malgré les doutes qui l’assaillent, malgré les anciens amis qu’il va devoir affronter aux quatre coins du Système solaire, Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes…

 

 

 

 

Mon commentaire général : une conclusion parfaite à cette excellente série !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Tu es le satané messie que les Rouges ont toujours attendu. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Quelle conclusion !

Morning Star est la fin parfaite à cette excellente saga dans laquelle le lecteur voit évoluer Darrow, de garçon des mines à fils déchu des Ors.

Nous avions laissé Darrow en très mauvaise posture à la fin de Golden Son, son identité révélée aux Ors les plus puissants, ses alliés capturés ou tués. Pourtant, on se doute qu’avec un jeune homme aussi ingénieux, rien n’est vraiment terminé avant sa propre fin

Et c’est dans un tourbillon de batailles, de rebondissements, d’alliances et de trahisons que le héros des Rouges se trouve plongé, devant lutter pour sa survie à chaque page.

Morning Star est dense en action et en révélation, il n’y a que peu de moments pour reprendre son souffle. Mais grâce à la poésie et la fluidité de la plume de Pierce Brown, tout s’enchaine parfaitement bien et tout en passant par toutes les émotions possibles, on arrive très rapidement à bout de ces 500 pages mouvementées.

En tout cas, toutes les intrigues trouvent leur conclusion et j’ai refermé ce livre enchantée par mon voyage dans la galaxie.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Pour moi, le point fort de Morning Star, c’est l’évolution de Darrow.

Grâce à la révélation de ses origines, le jeune homme est enfin obligé d’accepter sa dualité : il est né Rouge mais son intelligence le propulse directement au sommet des Ors, parmi lesquels il se sent malgré tout à sa place. C’est un tacticien hors pair, un meneur d’homme, capable de rassembler toutes les Couleurs derrière ses idées de liberté.

Dans ce tome, Darrow en vient à remettre en cause ses motivations. Il n’agit plus uniquement pour le rêve d’Eo : il se l’est approprié. Et c’est pour ça que son discours parvient à toucher un grand nombre : parce qu’il est sincère.

Le garçon Rouge s’est transformé sous nos yeux en un homme sans Couleur, ou peut-être avec toutes, tant il a compris le bénéfice de conjuguer les différences pour mieux faire fonctionner la Société.

C’est ainsi qu’enfin, Darrow a réussi à me toucher. Je l’ai vu fort et sensible, déterminé et plein de doutes, aimer et détester. Je l’ai vu humain, avec ses bons et ses mauvais côtés.

En tout cas, je retiendrai cette série comme une formidable fresque, évoluant à chaque tome dans une dimension plus grande. Les guerres de l’Institut ont fait place aux guerres entre Maisons puis entre Couleurs, nous emmenant toujours plus loin.

Si j’ai refermé Morning Star avec un petit pincement au cœur, je suis tout de même sacrément contente d’avoir fait ce voyage et je ne peux que t’encourager à embarquer toi-aussi dans cet imaginaire sombre et dur, tellement rare en Young Adult.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Mèneras-tu la guerre avec les Fils d’Arès?

Dis-le moi en commentaire.