inside outInside Out : Enfermée de Maria V.Snyder

Editions : Harlequin collection Darkiss

470 pages

Paru en 2011

Aperçu : Dans le monde entièrement clos où vit Trella, ce monde qu'on appelle le Cube, il n'y a ni avenir ni issue. Pas de rébellion possible, sauf à finir dans la Broyeuse. Et ceux qui voudraient lui faire croire le contraire en murmurant qu'il existe une Porte, cachée quelque part, dans les entrailles du Cube, sont juste d'immondes trafiquants d'espoir. D'ailleurs, elle veut le prouver. Voyageuse clandestine prête à affronter l'interdit, elle se lance alors dans la quête impossible : trouver la Porte...

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Vive les Moutons !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Allais-je exploser en provoquant une catastrophe, ou allais-je sauter et produire un miracle ?»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voici un roman vraiment particulier dont il est difficile de parler sans trop en révéler, car le mystère fait partie intégrante du récit.

Nous suivons Trella, jeune fille d’environ 17 ans, qui vit dans un univers spécial où tout est clos. Personne ne peut quitter l’Intérieur. D’ailleurs personne ne sait s’il existe un Extérieur, même si des rumeurs ont toujours parlé d’une Porte qui y mènerait. L’Extérieur, c’est la lueur d’espoir des Gratteurs, dont Trella fait partie, un moyen de s’enfuir de cet endroit où ils ne sont que des esclaves à la solde des Supérieurs, qui vivent tout en haut de l’Intérieur et ne se mélangent pas avec les Gratteurs. Entraînée dans la quête de la Porte, Trella y mettra en jeu plus que sa vie…

Si j’ai beaucoup aimé retrouver la plume de Maria V.Snyder, j’avoue que j’ai été un peu perdue lors des descriptions de l’Intérieur. C’est parfois très confus et je ne suis pas sûre d’avoir compris tous les tenants et aboutissants… Pourtant, à un moment, l’action s’emballe et il devient difficile de poser le livre avant une fin peut-être un peu trop conventionnelle.

Niveau personnages, l’auteure nous régale encore d’une belle galerie de personnalités, même si je leur ai retrouvé pas mal de caractéristiques des personnages du Poison Ecarlate.

En résumé, c’est une bonne lecture, dont l’environnement en huis-clos est plutôt original, mais elle ne détrône pas dans mon cœur la trilogie Les Portes du Secret de la même auteure.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Comme je le disais plus tôt, Trella n’a énormément fait penser à Elena, héroïne du Poison Ecarlate. Ce sont deux jeunes filles solitaires, issues de bonnes familles dont elles ont été arrachées. C’est en s’ouvrant aux autres et en découvrant leurs talents qu’elles peuvent sauver tous ceux qu’elles apprennent à aimer. Du coup, je n’ai pas été surprise par Trella, que j’ai trouvé un poil en-dessous d’Elena. De même, Riley n’a pas le charisme de Valek, mais ça c’est difficile à obtenir !

L’ambiance, le mystère qui se cache derrière cet Intérieur, est le gros point positif de cette histoire. La lutte des classes n’a rien d’original et elle est d’ailleurs peu exploitée au final, mais ce huis-clos est passionnant. Trella trouvera-t-elle la Porte ? Et surtout que trouvera-t-elle en l’ouvrant ?

Et ce qu’elle découvre est tout simplement incroyable ! Je n’avais pas du tout deviné !

Ce qui m’a manqué dans ce roman, ce sont les émotions. Trella est assez froide. Elle est pragmatique et déterminée, ce qui ne la rend pas très attachante. Riley m’a paru un peu lisse. Et les autres personnages, même s’ils m’ont beaucoup fait rire, Logan et Jacy en tête, ils n’interviennent pas suffisamment.

Ceci dit, ce roman montre que l’imagination de Maria V.Snyder n’a pas de bornes et que c’est une auteure qui vaut vraiment la peine d’être lue. Quant à moi, je pense que je lirai la suite, Menacée, à l’occasion, pour savoir ce qu’il adviendra de Trella et ses amis…

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Veux-tu savoir ce qui se cache derrière la Porte ?

Dis-le moi en commentaire.