Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième tome de la série Uglies. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Uglies (tome 1) ou Pretties (tome 2).

 

specialsUglies, tome 3 : Specials de Scott Westerfeld

Editions : Pocket Jeunesse

381 pages

Paru le 21 février 2008

Aperçu : « Special circumstances » : lorsque Tally n’était encore qu’une Ugly rebelle et repoussante, ces mots la faisaient frissonner. Et voilà que suite à son opération, elle est devenue Special à son tour ! Pourtant, la jeune fille ne peut s’empêcher de penser à son ancienne vie. C’est pourquoi le jour où on lui propose d’éliminer les insoumis de La Nouvelle-Fumée, un choix douloureux s’impose à elle : doit-elle écouter la petite voix de sa conscience ou mener à bien la mission pour laquelle elle a été conçue ? Quelle que soit sa décision, le monde de Tally ne sera plus jamais le même.

 

 

 

Mon commentaire général : glacial…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Je suis simplement ce que les autres ont fait de moi – le produit d’une succession de lavages de cerveau, d’opérations et de traitements. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Après les Pretties, ce tome nous propose de plonger dans le monde des Specials Circumstances, autrement dit la police des Pretties.

Pourtant au final, nous n’en découvrirons que très peu car c’est un nouveau voyage vers la Nouvelle-Fumée qui s’annonce. C’est peut-être pour ça que j’ai eu l’impression que l’histoire tournait un peu en boucle (Tally est une Ugly qui s'échappe à la Fumée, Tally est une Pretty qui s’échappe à la Nouvelle-Fumée et finalement Tally est une Special qui cherche toujours la Nouvelle-Fumée…).

D’ailleurs, les répétitions, c’est un peu ce qui caractérise cette série. Même si le vocabulaire change avec les Opérations, apportant un peu de nouveauté au début de chaque tome, j’ai été un peu agacée de rencontrer des « glacial » et « aléatoire » à toutes les sauces.

Ceci dit, ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangée dans ce tome. Le contexte est perturbant, presque malsain (les personnages utilisent ainsi la scarification pour garder l’esprit clair, ce qui est plutôt ahurissant dans un roman destiné aux adolescents !), les trahisons sont monnaies courantes, tellement qu’il devient compliqué de savoir à qui on peut encore se fier…

On est ici très loin des préoccupations humanistes du premier tome ou des têtes vides du deuxième volet. J’ai globalement trouvé Specials plus sombre, peut-être parce que la romance est ici placée au second plan.

Malgré tout, il y a des choses qui ne changent pas : Tally est toujours aussi égoïste et je cherche encore les émotions, même s’il y avait matière

Je pense qu’on pourrait arrêter la série ici, car l’histoire de Tally se conclut mais sachant que le quatrième tome est centré sur un nouveau personnage, je lui donnerai peut-être sa chance à l’occasion.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je n’étais pas particulièrement fan de Tally dans les tomes précédents (et je pense que Shay a parfaitement raison, Tally se prend pour le centre du monde) mais dans Specials, je l’ai trouvée particulièrement détestable ! Son rejet de Zane, à cause de son infirmité, est déplorable, et d’autant plus qu’il s’agit d’un roman destiné aux adolescents ! Son seul but est de transformer Zane. Au lieu de l’accepter, de l’aider, de lui procurer une tendresse dont il a cruellement besoin, elle préfère l’entraîner dans un voyage épuisant qui aura raison de lui… A ce propos, la scène de la mort du jeune homme aurait pu contenir beaucoup plus d’émotions (moi, j’avais appris à l’apprécier) mais elle est restée glaciale, sans mauvais jeu de mots. Je n’ai pas senti particulièrement de chagrin chez Tally…

Je me suis d’ailleurs demandé si ce n’était pas une astuce de l’auteur pour faire finir ensemble Tally et David, qui avait été bien écarté dans Pretties

De façon globale, j’ai bien aimé l’action, les gadgets, la politique, mais j’ai trouvé le récit un peu creux. Les Scarificateurs sont plus forts que tout le monde et réussissent toutes leurs missions. Certains éléments ne sont pas expliqués (qu’est-il advenu des compagnons d’Andrew ? Comment sont gérées les villes ?...) alors que les exploits de Tally sont relatés dans les moindres détails…

J’ai refermé ce livre un peu déçue et j’ai pensé un instant à classer cette série dans la catégorie "abandonnée" avant de réaliser que le dernier tome faisant intervenir un autre personnage. J’aurais peut-être moins de mal à repartir pour un dernier voyage chez les Uglies et Pretties. Je vais quand même me laisser un peu de temps.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Veux-tu découvrir pourquoi les Specials sont spéciaux ?

Dis-le moi en commentaire.