les contaminésLes contaminés d’Yves-Marie Clément

Editions : Scrinéo

343 pages

Paru le 9 Octobre 2014

Aperçu : « Vous êtes jeune, adepte de sensations fortes et avez toujours rêvé d’une aventure à vous couper le souffle ? Bienvenue dans le nouveau jeu de téléréalité le plus stupéfiant de l’année. Débarqué sur l’oasis paradisiaque d’Isla Grande, vous pourrez profiter à souhait de sa végétation luxuriante et de ses paysages merveilleux en dormant à la belle étoile. Trois maîtres du jeu seront là pour vous accueillir et s’assurer que vous soyez mis dans le bain dès le départ. Deux équipes s’affronteront, la vôtre et celle des résidents de l’île… Attention, ici, tout est vrai ! Dans ce jeu, aucun artifice n’est utilisé, et nos caméras restent allumées 24 h sur 24 pour ne pas risquer de perdre un seul instant.»

Laalia, Bambou, Abasse et Trésor ont cru à l’annonce… Mais ils ont vite déchanté quand ils ont compris qui était l’équipe adverse… Jeu truqué, mafia, thriller, enquête haletante sont réunis pour l’aventure et surtout une seule règle : survivre le plus longtemps possible, de préférence devant les caméras…

Mon commentaire général : Un bon survival jeunesse

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « On est là pour jouer. Et j’ai hâte de savoir à quelle sauce on va nous manger.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

C’est sa quatrième de couverture qui m’a poussée vers Les Contaminés : la promesse de mêler télé-réalité et survival n’est peut-être pas l’idée la plus originale du monde (coucou Hunger Games !) mais si on y ajoute du post-apo, je deviens cliente…

Car en effet, nos quatre jeunes personnages vont se retrouver face à une horde de zombies affamés (je ne te révèle rien que tu ne découvriras dès le prologue, particulièrement gore et terrifiant) avec pour seul but de survivre…

Entre roman horrifique et thriller, cette lecture jeunesse m’a plutôt convaincue, malgré quelques passages un peu longs et quelques facilités dans le récit. Les chapitres courts s’enchainent très bien, dans un tout plutôt visuel qui ferait un très bon film d’horreur.

Le souci pour moi réside ici : je n’ai pas particulièrement senti la peur, le manque, le désespoir, les émotions en général, des personnages, ce qui fait que j’ai eu du mal à ressentir compassion et sympathie pour ces quatre jeunes que j’aurais pourtant dû plaindre de tout mon être.

S’il est plutôt à réserver à un public jeunesse (mais averti car les scènes gores sont nombreuses), c’est un bon roman pour commencer avec le genre post-apocalyptique.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si j’ai été plutôt emballée par l’ambiance glauque, le sadisme du « jeu » (qui n’en est pas un puisqu’aucun « candidat » ne peut gagner) et la mise en scène, les raccourcis dans l’histoire m’ont empêchée de me plonger vraiment dans l’angoisse.

En effet, comme je le disais plus haut, les jeunes, qui se cachent très facilement dans la grotte (grâce à la carte heureusement dégottée par Trésor, carte unique en son genre, ce qui en fait une coïncidence bien trop heureuse), ne souffrent pas franchement ou alors ce n’est pas assez décrit. On ne dirait pas qu’ils ont faim, ou peur, ou qu’ils pensent à leur famille ou à leur mort soudaine. Je ne les ai pas sentis vraiment désespérés, au fond du trou. Et c’est là qu’il m’a manqué quelque chose. Vu leur âge, l’identification était exclue mais j’aurais pu éprouver pour eux de la pitié.

D’un autre côté, nous montrer ce qu’il se passe sur le continent est une bonne idée, surtout l’enquête de l’inspecteur Moreno qui commence bien… puis qui s’essouffle. On a l’impression qu’ils ont découvert que les jeunes étaient sur Isla Grande un peu par hasard…

Il m'a aussi semblé que les choses se résolvaient un peu trop facilement.

Globalement, ce livre est plein de bonnes idées qui n’ont pas été exploitées à fond et qui ne m’a pas fait frissonner autant que j’attendais. Mais il faut rappeler que c’est un livre jeunesse et que dans ce sens, il remplit parfaitement sa mission.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Oseras-tu entrer dans le jeu?

Dis-le moi en commentaire.