Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Les Messagers des Vents. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Les Messagers des Vents (tome 1).

 

sanctuairesLes messagers des vents, tome 2 : Sanctuaires de Clélie Avit

Editions :  MSK

439 pages

Paru le 8 Juin 2016

Aperçu : Les Vents, les Terres, les Eaux, les Feux. Quatre éléments, quatre territoires : la Friyie. Quand Ériana a rencontré Setrian, jeune messager des Vents, elle ignorait tout du danger qui menaçait le pays, de la prophétie qui la désignait et des pouvoirs qu’elle détenait. Il aura fallu une quête en territoire des Terres, un périple riche d’aventures et de rencontres, et l’affrontement avec les membres du terrible Velpa pour qu’elle s’accepte comme celle qui sauvera les quatre communautés. Après les Messagers des Vents, Clélie Avit continue avec Sanctuaires sa généreuse et palpitante saga fantastique. Ériana, affranchie de ses doutes et sous la précieuse protection de Setrian, poursuit la vaste mission qu’elle s’est vue confier par le conseil des Vents. Pour cela, elle va au-devant des quatre éléments, de son apprentissage et des connaissances révélées par la prophétie. Mais la prophétie n’en finit pas de dévoiler ses secrets, et les obstacles seront au rendez-vous, plus douloureux que jamais.

Mon commentaire général : Bien, bien !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : «Eriana, tous les espoirs de tes ancêtres reposent sur toi. Tu dois absolument être initiée aux autres éléments. Trouve les sanctuaires des trois âmes, c’est là que tu les rencontreras.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Si j’ai adoré cet univers ultra-original de la magie des éléments, j’avais reproché au tome 1 un manque de rythme et des personnages un peu trop plats, ce qui m’avait freinée dans ma lecture.

Pour Sanctuaires, je suis bien obligée de reprendre ma copie : j’ai tout simplement eu du mal à lâcher ce livre !

L’action s’enchaine, le complot du Velpa prend une nouvelle ampleur, les personnages sont poussés dans leurs retranchements et ça me plait !

Le récit reprend à peine quelques jours après les évènements du premier tome. Il est donc nécessaire d’avoir les éléments clés du premier volet en tête, ce qui n’était pas mon cas, et il m’a fallu une dizaine de pages pour remettre dans l’action mais une fois que c’était bon, j’ai été emportée par cette quête qui prend une nouvelle tournure par rapport au livre précédent. Peut-être parce que le temps de la découverte est passée (même si on pénètre dans le territoire des Eaux et son système féodal). En tout cas, je ne me suis pas ennuyée !

La fin apporte une toute nouvelle dynamique, qui relance l’action dans une nouvelle direction, loin du chemin tracé qui s’offrait avant ce dernier rebondissement. Je vais donc devoir guetter la suite…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

A mon avis, le gros point fort de ce deuxième tome est l’évolution d’Eriana. Elle qui semblait un peu passive face aux évènements du premier volet semble se réveiller et se prendre en main pour affronter sa mission toute seule. Et pour cause : la défection de Setrian ne lui en laisse pas vraiment le choix…

Ceci dit, elle rebondit et apprend à maitriser ses nouvelles facultés, en prenant confiance en elle. Et c’est bien !

J’ai beaucoup aimé les passages de transferts avec les âmes, même si j’aurais aimé que l’auteure aille encore plus loin. On nous dit qu’Eriana est immonde avec ses protecteurs dans ces moments-là et j’aurais aimé en voir plus, découvrir un vrai côté sombre à cette jeune fille douce.

De leur côté, les autres personnages ne sont pas non plus épargnés. S’il y avait beaucoup de personnages dans le premier tome, Clélie Avit commence à faire doucement le ménage et ils ne seront peut-être pas tous là à la fin du quatrième tome… Infliger à ses personnages le choix d’en faire mourir d’autres est terriblement sadique mais ça permet de relancer la mécanique des relations entre les protagonistes en incluant des tensions et des rancœurs qui pourront s’avérer décisives plus tard.

En tout cas, j’ai été agréablement surprise par Sanctuaires qui, tout en découvrant un nouvel aspect de l’univers incroyable imaginé par l’auteure, m’a vraiment donné envie de lire la suite, ce qui n’était pas forcément le cas à la fin de ma lecture du premier tome.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?

Suivras-tu Eriana dans le territoire des Eaux ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

 

 

* lien affiliés (en savoir plus)