Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série La 5e Vague. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur La 5e Vague (tome 1) ou La Mer Infinie (tome 2).

 

la dernière étoileLa dernière étoile de Rick Yancey

Editions : Robert Laffont Collection R

418 pages

Paru le 26 Mai 2016

Aperçu : 1re vague : Extinction des feux.

2e vague : Déferlante.

3e vague : Pandémie.

4e vague : Silence.

À l'aube de la 5e vague...

Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils ne sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...

Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis d'abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.

En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.

Mon commentaire général : Une fin en demi-teinte…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : «L’amour est l’arme la plus dangereuse au monde. Il est plus instable que l’uranium.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’attendais avec impatience cette fin de série. Après le coup de cœur du premier tome et les rebondissements du deuxième, j’anticipais un dernier volet en feu d’artifice, des fesses d’alien bottées jusqu’au fin fond de la galaxie…

J’avais tort.

Si j’ai retrouvé avec délice la plume de Rick Yancey et ses personnages savoureux, ce dernier tome souffre selon moi d’un manque de rythme. Pendant les trois quart du livre, je me suis ennuyée car j’avais l’impression qu’il ne se passait rien… Si j’ai continué ma lecture, c’était parce que je voulais vraiment savoir comment tout cela allait finir.

Rassure-toi, la conclusion est surprenante mais le chemin pour y arriver m’a semblé un peu simple.

En tout cas, ce tome est pour moi le moins bon des trois, le premier restant sans conteste l’un des meilleurs livres d’alien que j’aie lus. Les explications m’ont souvent semblé obscures, tout comme les intentions des aliens, mais aussi celles des personnages. Au final, Rick Yancey réoriente son histoire vers un seul personnage, qui n’est pas celui que j’appréciais le plus, rendant les autres un peu inutiles…

C’est dommage parce que je finis cette série sur un sentiment mitigé.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je crois que le gros problème de La dernière étoile, c’est Ringer.

Ringer, c’est l’arme ultime, la réponse à toutes les situations que rencontrent les personnages. Il faut attaquer la base : pas de problème, Ringer va s’en charger. Il faut voler un hélicoptère : Ringer est là. Ringer prend toute la place, ne laissant rien pour les autres qui paraissent bien fades. C’est pourquoi l’initiative de Cassie à la toute fin, même si elle est malheureuse et j’y reviendrai, fait figure de gros rebondissement alors qu’on aurait pu le prévoir.

J’ai vraiment trouvé dommage que Rick Yancey sacrifie son héroïne, celle que je préférais avec Zombie, pour faire exploser les aliens à la Independance Day. Pourquoi ne pas envoyer Ringer, puisque c’était elle qui résolvait tout depuis le début ? Ah non, pardon, Ringer est enceinte, ça ne se fait pas…

La résolution du problème alien est d’ailleurs trop facile. Vosch meurt trop rapidement, l’explosion une solution trop radicale et trop simple. Cette espèce qui a détruit des milliards d’individus est balayée en une demi-seconde par une bombe de leur propre conception. C’est évidemment très ironique mais aussi trop providentiel.

Du coup, je suis un peu déçue. Pour une fin de série, j’attendais quelque chose de plus grandiose. Je voulais en prendre plein les mirettes et tout ce que j’ai eu c’est une humaine modifiée qui tue tout sur son passage et une bande d’adolescents qui courent partout sans but réel, en se faisant dégommer les uns après les autres.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Défieras-tu les aliens dans un ultime combat ?

Dis-le moi en commentaire.

ABC IMAGINAIRE 2016