Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série The Sin Eater's Daughter (L’Héritière). Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur L’Héritière (tome 1).

 

the sleeping princeThe Sleeping Prince de Melinda Salisbury

Editions : Scholastic UK

336 pages

Paru le 26 avril 2016 (VO)

Aperçu :

Repartez dans le beau et sombre monde de L’Héritière avec une suite qui vous laissera émerveillé, terrifié… et désespéré de connaitre la suite.

Depuis que son frère Lief a disparu, la vie d’Errin est devenue de pire en pire. En plus de prendre soin de sa mère malade, elle vend illégalement des remèdes à base de plantes pour payer le loyer. Mais ce n’est rien à côté de la menace que représente la vengeance du Prince Endormi que la Reine vient de réveiller de son sommeil enchanté.

Quand son village est évacué au cours de la guerre contre le Prince Endormi, Errin est désespérée et sans domicile. La seule personne vers qui elle peut se tourner est le mystérieux Silas, un jeune homme qui lui achète des poisons mortels, mais ne veut pas révéler pourquoi il en a besoin. Silas promet de l’aider, mais quand il disparait, Errin doit voyager seule à travers un royaume sur le point d’entrer en guerre pour sauver sa mère et elle-même. Mais ce qu’elle trouve fait voler en éclat tout ce qu’elle croyait sur son monde, et avec le Prince Endormi qui se rapproche, Errin doit faire un choix déchirant qui pourrait affecter tout le royaume. [traduction personnelle]

Mon commentaire général : J’en veux encore !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : «Les histoires ne sont plus des histoires, les personnages se propagent à travers le monde ces jours-ci.» [traduction personnelle]

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Comme le premier tome de cette trilogie avait été un coup de cœur (un très gros même), j’avais un peu d’appréhension en ouvrant ce deuxième tome. Allais-je éprouver la même fascination ?

Mes appréhensions étaient totalement infondées car après un prologue étourdissant (et quelques gros mots, j’avoue), j’ai tourné les pages sans relâche, plongée dans cet univers merveilleux mais terriblement sombre.

J’ai éprouvé des émotions intenses, j’ai été émue, attendrie, en colère, horrifiée, soulagée pour mieux replonger dans la stupéfaction… J’ai vécu un véritable voyage à travers Tregellan, en compagnie d’Errin, à qui on peut que s’attacher. Et toujours la même fascination pour cet univers si particulier.

J’ai été tout d’abord un peu décontenancée de poursuivre l’histoire avec des personnages différents mais tout finit par s’imbriquer et on comprend que Melinda Salisbury a tout prévu dans les moindres détails.

C’est merveilleusement bien écrit, c’est rythmé, la mythologie est incroyable, c’est à la fois sombre et poétique. La romance est un peu moins présente dans ce tome et c’est probablement ce qui fait que je lui ai accordé une note un tout petit peu moins bonne que pour L’Héritière, mais c’est encore un coup de cœur et maintenant, je veux la suite !

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Il faut que je te fasse une petite confession : j’ai failli fermer le livre tout net après avoir lu le prologue.

Merek mort ? En deux lignes, un des personnages que j’appréciais du premier tome disparait comme ça ? WTF !?

Et puis, j’ai pris sur moi, j’ai tourné la page et j’ai découvert la douce Errin, son combat de tous les jours pour gagner de l’argent, s’occuper de sa mère, son amour naissant à sens unique pour Silas, tout ça sous la pression de la terrible progression du Prince, et j’ai succombé au sombre charme de ce récit.

Il y a des secrets, des mystères, des légendes qui prennent vie, de l’horreur, de l’amour, de la tristesse, de l’affection, et un pays en guerre où les réfugiés sont parqués comme des animaux (nous amenant à nous interroger nous-même sur la moralité de tout ça). Et j’ai tourné les pages encore et encore, mon marque-page ne m’ayant pas servi à grand-chose car j’ai fini ce roman dans la journée (enfin tard dans la nuit) !

J’ai adoré la façon dont l’auteure a rejoint les destinées d’Errin et de Twylla/Leif/Merek, en construisant un univers complet et pittoresque.

Mais j’ai de nouveau lâché quelques injures à la lecture de l’épilogue… Je n’aime pas trop le destin de Silas et j’espère vraiment que Melinda Salisbury sera clémente avec ce jeune homme que j’ai appris à aimer autant que Merek et Leif.

Et maintenant je suis bien embêtée, d’une part parce que la suite The Scarecrow Queen ne sortira pas avant le début 2017 et d’autre part, parce que je ne sais plus qui est mon personnage préféré…

En tout cas, je n’ai qu’un conseil pour toi : LIS CETTE SAGA !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Franchiras-tu la frontière de Tregellan?

Dis-le moi en commentaire.