le dernier jour de ma vieLe dernier jour de ma vie de Lauren Oliver

Editions : Hachette Collection Black Moon

456 pages

Paru le 6 avril 2011

Aperçu : Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ? Samantha Kingston a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?

 

 

Mon commentaire général : L’adolescence c’est mortel…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : «Il n’a jamais été question de sauver ma vie. En tout cas pas comme je le pensais.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Le dernier jour de ma vie est une sorte de réécriture du film Un jour sans fin : le jour de la St Valentin, Sam meurt en sortant d’une fête avec ses amies. Pourtant, le lendemain matin, elle se réveille normalement dans son lit, tout en ayant conscience qu’elle revit à nouveau cette journée. Cela lui arrivera encore six fois, qu’elle va mettre à profit pour comprendre les circonstances de sa mort mais aussi pour s’interroger sur sa vie…

Le roman, écrit par la très jolie plume de Lauren Oliver que j’avais découverte avec Delirium, n’est pas aussi répétitif qu’il pourrait paraître. A chaque nouvelle tentative, les choses évoluent, et on se demande comment Sam va exploiter chaque nouvelle chance.

De plus, sans jamais tomber dans la leçon de morale, on y aborde des sujets graves, du malaise des adolescents à la sacro-sainte popularité et le lecteur est amené à s’interroger sur le bien-fondé des actions des personnages. Sam a d’ailleurs une évolution intéressante tout au long du récit.

En résumé : c’est un roman original, bien écrit, à réserver tout de même à un public jeunesse car certaines attitudes pourraient paraitre futiles passé un certain âge.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le principal point d’intérêt du roman est l’évolution de Sam. Il lui faudra plusieurs tentatives avant de se rendre compte de la méchanceté et de la puérilité de sa vie.

Car au début du livre, il faut bien l’avouer, Sam est une peste, plus préoccupée par le nombre de roses qu’elle va recevoir que par le monde qui l’entoure.

Pourtant, petit à petit, elle se rend compte que ses actions ont de vraies conséquences sur les autres élèves, qu’elle peut littéralement briser des vies. Et ça c’est intéressant. Car sans jamais avoir besoin de souligner que telle ou telle attitude est malfaisante, Lauren Oliver permet de faire prendre conscience à son lectorat que les mots peuvent être aussi blessants que les gestes et que l’entraide peut faire des miracles.

Mais aussi que la superficialité et la popularité ne font pas le bonheur, bien au contraire. Sam est beaucoup plus heureuse en passant du temps avec sa petite sœur et avec Kent qu’avec ses copines et Rob.

Au final, on finit par s’attacher à Sam, ce qui est une réelle progression par rapport aux premières pages !

La fin en devient touchante. Sam se sacrifie en connaissance de cause. Est-ce pour ça qu’il n’y a pas de jour huit ? Qu’arrive-t-il ensuite ? A chacun de se faire son idée.

C’est un joli roman, qui n’est pas un coup de cœur pour moi car un peu trop ado, mais que je recommanderai avec plaisir.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Entreras-tu dans la boucle temporelle avec Sam ?

Dis-le moi en commentaire.

ABC 2016