love gameLove Game, tome 1: Tangled d’Emma Chase

Editions : Hugo New Romance

342 pages

Paru le 7 Mai 2014

Aperçu : Drew, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d'investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l'argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Très sûr de lui et arrogant, il assume son statut de beau gosse et enchaîne les aventures sans lendemain. Jusqu'au jour où une femme lui résiste. Kate Brooks est sublime, brillante, et ambitieuse... mais fiancée et inaccessible. Lorsqu'il la rencontre dans un bar et tombe sous son charme, il ignore encore qu'elle deviendra sa collègue quelques jours plus tard... Bouleversés par le magnétisme sexuel qui les aimante et engagés dans une rivalité professionnelle diabolique, ils vont jouer avec leurs sentiments, s'aimer et se détester. Drew, le séducteur invétéré, nous prend à partie et nous décrit la façon dont il tombe amoureux. Il nous confie avec autodérision et cynisme ce que les hommes pensent vraiment...

 

Mon commentaire général : Sexe, mensonges et coups bas au bureau...

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : «Le playboy fringant rencontre la merveilleuse fille de ses rêves et elle ravit son cœur à jamais.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voilà un livre qui m’intriguait au plus haut point. Si l’histoire annoncée par la quatrième de couverture n’a rien d’original au premier coup d’œil, le choix du point de vue fait toute la force de ce roman. Arrogant, cynique et vulgaire, Drew est l’anti-héros par excellence, celui qu’on adore détester et c’est d’autant plus tentant d’entrer dans ses pensées…

J’ai été choquée, j’ai souri, j’ai ri, et j’ai passé un très bon moment de lecture… du moins pendant la première partie.

Car après, à cause d’un malentendu, les évènements prennent une tournure tout à fait singulière et Drew perd tout son piquant. J’ai continué ma lecture, parce que je voulais savoir la fin mais j’avais perdu mon enthousiasme.

C’est dommage car ça partait bien mais malheureusement, j’ai terminé ce livre sur une déception.

Du coup, je ne pense pas lire la suite, d’autant que les autres tomes de la série ne sont pas tous focalisés sur Drew.

           

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Comme nous l’annonce le résumé, Drew est un personnage détestable. Il traite les femmes comme des objets, n’a d’yeux que pour son boulot, c’est le stéréotype du playboy friqué qu’on rencontre dans les histoires de ce genre. C’est pour ça qu’il était tout à fait hilarant d’entrer dans ses pensées et de voir ses motivations détaillées.

Jusqu’à ce que Kate déboule dans sa vie. Elle est belle, le concurrence professionnellement et surtout lui résiste.

J’ai beaucoup aimé découvrir comment leur attirance se transforme en compétition au bureau, les coups bas qu’ils se font, même si ça fait très école maternelle, j’ai beaucoup ri ! Et surtout, on voit que les sentiments se développent peu à peu, ce qui est très intéressant, surtout pour un homme comme Drew.

Et puis le gros malentendu arrive, et tout s’effondre.

Drew devient une guimauve sentimentaliste, il en fait trop, beaucoup trop. Toute cette surenchère m’a vraiment gênée, parce qu’à force ce n’était même plus drôle. Je tournais les pages sans conviction en me demandant quand ça aller s’arrêter (comme Kate aussi d’ailleurs). Jusqu’à la conclusion, assez prévisible.

Globalement, cette histoire d’affrontement à la fois personnel et professionnel m’a fait penser à Beautiful Bastard que j’avais nettement préféré et que je te conseille plutôt si tu aimes ce genre d’histoire.

 

Et toi, Amie Lectrice, qu’en penses-tu ?  Veux-tu vraiment savoir ce que pensent les hommes?

Dis-le moi en commentaire.