jeu de patienceJeu de patience de Jennifer L. Armentrout

Editions : J’ai Lu

446 pages

Paru le 19 Février 2014

Aperçu : Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...

Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

 

 

 

Mon commentaire général : une jolie romance !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : «Les choses n’étaient pas désespérées tant que je jour continuait à se lever.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Jeu de patience n’aura pas fait long feu dans mes mains : c’est très bien écrit, il y a des secrets en suspens qu’on a envie de découvrir, des personnages attachants. Résultat : ça se lit tout seul !

J’avais déjà beaucoup aimé la plume de Jennifer L. Armentrout avec Obsidienne et je l’ai retrouvée avec plaisir dans un nouveau genre, avec plus d’émotions.

Même si l’histoire n’échappe pas à quelques clichés (les passés torturés, la petite nouvelle de la fac qui ne demande rien à personne mais qui se fait quand même poursuivre par le beau gosse que tout le monde s’arrache), j’ai plongé avec délice dans ce roman tout en douceur, où les relations se construisent petit à petit, sur le long terme, sans « instalove », comme dans la vraie vie. Les personnages apprennent à se connaitre, et nous avec eux, et on ne peut pas s’empêcher d’être charmés. C’est à la fois léger et profond, abordant des sujets graves de façon juste mais sans voyeurisme. On rit, on soupire, on enrage, on est ému, on ressent pleinement.

Il faut savoir que ce roman appartient à une série de 5 tomes et 3 hors-séries, mais que chaque tome s’attache à de nouveaux personnages. Personnellement, je pense m’arrêter là car ce roman se suffit très bien à lui seul. Je lirai peut-être le hors-série Trust in Me, qui raconte l’histoire du point de vue de Cam.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Il faut bien que j’avoue que j’ai plusieurs fois levé les sourcils au cours des premiers chapitres. La rencontre entre Avery et Cam fait un peu cliché, le fait qu’ils soient voisins pour couronner le tout, tout comme les personnages de Brittany et de Jacob. Puis je me suis laissée entrainer par le petit jeu entre Avery et Cam. Je me suis surprise à sourire lors de leurs échanges et ça y est, j’étais charmée. Il ne restait plus à attendre qu’Avery finisse par craquer (ce qui devait forcément arriver), en se délectant des nouvelles combines de Cam pour la faire succomber. C’est ce qui fait la finesse de ce roman : au-delà de l’attirance physique que ressentent Cam et Avery, les sentiments se développent petit à petit, leur histoire se construit pas à pas, marche après marche…

J’ai aussi trouvé que le sujet du viol et des troubles post-traumatiques était bien abordé, tout en pudeur et en retenue. Avery est une survivante, mais elle reste fragile, ce qui la rend touchante. Son histoire et le rejet qu’elle a connu ne la rende que plus sympathique et j’ai apprécié de la voir se reconstruire en s’appuyant sur l’amour de Cam.

En ce qui concerne Cam justement, s’il apparait tout d’abord comme un cliché NY ambulant, il se révèle sensible et attentionné, comme un parfait book boyfriend. Et moi aussi je veux une tortue maintenant !

En résumé : Jeu de patience est une jolie histoire d’amour, toute en douceur et en retenue, qui te fera rire et soupirer, mais que tu refermeras avec un sourire satisfait.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Découvriras-tu le secret d’Avery?

Dis-le moi en commentaire.